L' AAPSGB - le suivi 2009 -
Vous connaissez notre camarade Vivien ?
Sur la photo, il découpait le poisson pour notre fête en juillet 2007. Ensuite il avait passé la soirée derrière les barbecues ... Un vrai délice.
Cette année, pour la fête " Met ensemb nout pêche", le mois dernier, il est revenu pour découper le poisson mais il a dû repartir très vite ... Trop fatigué, trop malade. Il est rentré chez lui pour faire les sauces et n'est pas revenu passer la soirée avec nous.
Depuis nous osons à peine prendre de ses nouvelles. Nous avons peur de savoir. Ses conditions de ressources sont réduites à pas grand-chose.
Alors, pour Noël, pour faire un geste, pour lui faire savoir qu'on ne l'oublie pas, on a décidé de faire une collecte. L'AAPSGB prélèvera une partie de vos cotisations pour donner l'élan. Une boîte sera déposée chez Ralph Nautique ... Chacun donnera ce qu'il peut, ce qu'il veut ...
Merci d'avance. Je suis certain que nous pouvons compter sur vous tous, les "gens de la mer" et les autres.


Voilà, c'est fait, Guylain a remis une enveloppe à Vivien . Lui et sa famille vous remercient.
                                Cher Vivien, nous souhaitons revoir bientôt ton sourire et ta bonne humeur sur les quais.
                                Que 2009 t'apporte beaucoup de courage pour niquer la maladie.

   Mercredi 11 février 2009, le bureau de l'AAPSGB s'est réuni:
Etaient présents: Jean-Guylain MOUTAMA, Gérard MICHEL, Jean-Paul ENILORAC, Alain POTTIER, Serge HOAREAU, Alain LOUBET.

Nous avons examiné et commenté l'arrêté N° 4070 portant dispositif d'ouverture des cordons littoraux en situation de risques pour la sécurité publique.     

 
Nous nous sommes interrogés sur l'existence d'une convention entre la mairie et la préfecture qui concernerait la ravine Saint-Gilles. C'est la presse ( voir article du Quotidien reproduit ci-dessous ) qui répond à nos interrogations par la négative.
Nous décidons de faire circuler un courrier d'information doublé d'une pétition pour informer la Mairie de Saint-Paul ( Jean-Claude MELIN) de notre intention de participer activement à la rédaction de la convention concernant l'ouverture du cordon littoral de la ravine Saint-Gilles.

LISEZ, IMPRIMEZ, SIGNEZ, FAITES CIRCULER le texte de la pétition et remettez-le le plus rapidement possible à Guylain MOUTAMA. MERCI   

LA PETITION par mail
(lire la procédure ci-dessous)

1- Sélectionnez le texte ci-dessous,
2 - copiez-le,
3 - cliquez sur le dessin de l'enveloppe,
4 - Collez le texte sur la page mail qui s'ouvre                          
                                                          
5 - complétez et 6 envoyez ...

Monsieur JC MELIN, premier adjoint de la Mairie de Saint-Paul,
NOM:  ...................................................       Prénom: ...........................................................
Qualité: ( AAPSGB, riverain, commerçant, etc ... ) ......................................................................

Je vous prie de bien vouloir noter mon souhait de voir participer l'Association des Amodiataires du port de Saint-Gilles-les-Bains aux rencontres liées à la rédaction de la Convention relative à l'ouverture du cordon dunaire de la ravine Saint-Gilles.

Saint-Gilles                                    le ..........................................

LA PETITION A ETE ENVOYEE
Mercredi 18 février 2009,
Merci à Jacques, Eric, Guylain, Popotte, Gérard qui sont allés à la pêche aux signatures.
Merci à ceux qui nous ont envoyé leur soutien par mails. Merci à ceux qui se sont sentis concernés et qui nous soutiennent.
Ce sont 111 signatures recueillies en deux jours qui vont être envoyées aujourd'hui à la Mairie de Saint-Paul et à la sous-Préfecture.

EXPRIMEZ-VOUS !

Nous avons encore besoin d'un coup de main
à propos de la ravine.

Ouvrez le questionnaire ( clic ), remplissez et envoyez.
Merci d'avance.
lire la suite : article " Ca gronde toujours sur le port de Saint-Gilles " CLICANOO du 13 mars 2009 dans "vie du port 2009"

 

    04/03/09 - Réunion du bureau de l'AAPSGB.                        

Présents: J.Guylain MOUTAMA, A. LOUBET.
Nous rappelons que les réunions du bureau de l'AAPSGB ont été fixées le premier mercredi de chaque mois sauf en cas de décision de report ou annulation par le bureau.
Guylain signale que le groupe des jet-skis n'a pas obtenu l'autorisation d'organiser la compétition prévue initialement dimanche. Affaire à suivre ...
Nous avons reçu une réaction par mail au questionnaire à propos de "l'ouverture du cordon littoral de Saint-Gilles".
Une nouvelle inscription porte à 64 le nombre de nos adhérents.

La CCI Port de St Gilles les Bains nous fait parvenir un compte-rendu de réunion

 Discussion sur la crise financière et réflexions sur les solutions envisagées
Compte-rendu de la réunion du vendredi 20 mars 2009

Etaient présents :
M. MOUTAMA                    AAPSGB
M. RALPH POULOT          Ralph Nautic Service
M. DELVECHIO                Croisières et Découvertes
M. LAGADEC                    SNC Réunion Pêche
M. VELLEYEN                  Elu du port de St Gilles
M. MERLO                       Directeur des ports de plaisance
MM. HOAREAU/FONTAINE Maîtres de port PSG
Mme ALBANY                   Assistante de Direction CCIR

M. VELLEYEN ouvre la séance à 11 h 00.
La réunion organisée ce jour a pour but de réfléchir à des solutions qui pourraient aider les amodiataires du port de St Gilles à faire face à la crise financière mondiale qui risque de pénaliser l'activité touristique à la Réunion.
M. MERLO explique que chaque amodiataire de par son contrat est assujetti à une redevance commerciale et domaniale. La redevance commerciale est revalorisée tous les ans, suivant les indices INSEE à la consommation. Comme pour les années antérieures, cette revalorisation est pour 2009 de l'ordre de 3 %.
En ce qui concerne la revalorisation de la redevance domaniale, et en raison du contexte de crise économique actuel, la CCIR dans le but de venir en aide aux amodiataires de locaux sur le port a souhaité s'exprimer sur le taux de revalorisation de cette redevance. (La procédure de calcul des redevances a été remise aux participants).
En effet, selon l'indice du coût de la construction à la Réunion, celle-ci devrait représenter après calcul, une augmentation de 8 %.
M. LAGADEC ne comprend pas cette augmentation en raison de l'effondrement de l'immobilier et demande s'il y a possibilité de ne pas augmenter cette redevance afin de minimiser les charges des amodiataires.
M. MERLO explique que cette revalorisation est imposée par la législation et les termes contractuels, mais que dans certaines circonstances, une modulation du pourcentage de revalorisation est possible.
M. VELLEYEN précise que c'est dans ce contexte de crise, que l'on a décidé la tenue de ces discussions.
M. DEL VECHIO demande des explications quant au prix du loyer au m2 sur le port de St Gilles.
M. MERLO indique que le prix moyen des loyers n'est pas plus élevé sur le port de St Gilles qu'ailleurs, mais que des efforts pourraient être entrepris pour réajuster les montants des redevances domaniales selon les différentes zones du port (notamment la zone de l'îlot par rapport à l'avant port et au fond de port) par le biais d'une modulation du pourcentage de la revalorisation tarifaire.
M. LAGADEC fait remarquer que le taux de fréquentation du port reste faible et qu'il serait nécessaire de trouver d'autres pistes de réflexion dans un but de développer la fréquentation touristique sur le port.
Après discussion, et afin de minimiser les charges qui pèsent sur les commerçants, il est proposé de revaloriser la redevance domaniale de 4% au lieu de 8 % (comme défini selon la règle de calcul).
L'ensemble des participants approuve cette proposition de réduction de 50 % de la M. LAGADEC propose également la mise en place d'une commission, constituée par des représentants des différentes activités basées sur le port, qui se réunirait afin de
trouver des idées de développement du port.
M. VELLEYEN approuve la proposition de mise en place d'un comité de réflexion et propose l'envoi d'un courrier à l'ensemble des amodiataires du port de St Gilles.
M. VELLEYEN annonce qu'une prochaine réunion pourrait avoir lieu dans le courant du mois d'Avril.
M. MOUTAMA demande qu'il n'y ait pas d'augmentation pour les postes à quai également.
M. MERLO précise que cette question va être traitée lors du prochain Conseil Portuaire. En effet, ce sont les membres du Conseil Portuaire qui donnent leur avis sur les propositions émises par la CCIR.
M. VELLEYEN remercie les participants à cette réunion et lève la séance à 12 h 30.

25/03/2009

La CCI nous a remis ce document pour communication.

Le compte-rendu de la réunion de la semaine dernière est inséré ci-dessous.


PROCEDURE DE CALCUL DES REVISIONS DES REDEVANCES

 

Conformément aux clauses et conditions générales visées dans les conventions d'occupation temporaire du domaine public portuaire, les redevances commerciales et les redevances domaniales sont réactualisées chaque année au 1er janvier.
La redevance commerciale s'applique suivant la formule : PN=P1 x Ko / Ki
La redevance commerciale a déjà été revalorisée à 3 % depuis janvier 2009, conformément à la formule de révision ci-dessus visées sur les conventions et se rapportant à l'indice INSEE de la consommation.
Ce pourcentage est déterminé par le rapport Ko / Ki dans lequel ;
                                                                 
Kl représente l'indice INSEE de la consommation relatif à la moyenne des quatre trimestres de l'année précédente à l'année écoulée (ex : pour 2007 l'indice INSEE est de 118,02).
Ko - représente l'indice INSEE de la consommation relatif à la moyenne des quatre trimestres de l'année écoulée (ex : pour 2008, l'indice INSEE est de 121,48).
Ce rapport correspond au pourcentage de la révision, et est appliqué au montant du minimum de perception propre à chaque activité de l'année écoulée (soit "PI" dans la formule de calcul).
Concernant la redevance domaniale, une formule identique est appliquée, à la différence que l'indice INSEE est celui attribué à la construction à la Réunion.
Du fait de l'annonce de la suppression ou l'adaptation de la loi Girardin, l'indice INSEE relatif à la construction à la Réunion (terrain + construction) est relativement élevé (soit une moyenne sur les 3 derniers trimestres de 2008. de 1 551 par rapport à l'indice de 2007 de 1 434,25).
Il est à noter que :

- l'application de la formule, en tenant compte de la valeur INSEE du 4ème trimestre de 2008 (non disponrble à ce jour) peut entraîner une augmentation encore plus importante de ce pourcentage.
Le calcul de la révision de la redevance domaniale entraîne donc une revalorisation de 8 % pour 2009.

   Merci au Quotidien de la Réunion qui nous soutient / mardi 07 avril 2009

SAINT-GILLES - LES USAGERS DU PORT EN COLÈRE

L'association des amodiataires du port de Saint-Gilles et son président Guylain Moutama poussent un «coup de gueule. » Las d'envoyer des courriers aux autorités, ils veulent être une fois pour toute écoutés et associés aux décisions qui concernent le port.

« Je ne sais pas ce qu'il faut qu'on fasse pour qu'on nous entende. » Guylain Moutama, le président de l'association des amodiataires du port de Saint-Gilles, est quelque peu dépité. Ses lettres adressées aux élus de Saint-Paul comme à la sous-préfecture sont restées... lettres mortes.
                      «Aucune réponse»
« Nous n'allons pas barrer la route, ni le port, ni rien du tout mais nous sommes un tantinet amers de constater que nous comptons pour du beurre...»
Concrètement, l'association qui regroupe la quasi totalité des 360 utilisateurs du port attend toujours qu'une solution soit trouvée pour la gestion de l'embouchure de la Ravine Saint-Gilles en cas de fortes précipitations.
«La mairie soutient que l'ouverture du cordon dunaire relève de l’Etat et qu’il faut l’aval de la DDE avant de faire quoi que ce soit. Nous, on dit simplement : il faut trouver un mode de fonctionnement pour pouvoir être plus réactif. » À la suite du dernier débordement de la ravine, l'association a fait circuler une pétition. « Nous demandons d'être associés à la discussion afin d'élaborer une convention de débouchage de la ravine. Aujourd'hui, nous n'avons reçu aucune réponse des autorités.»
Autre inquiétude des plaisanciers : la jetée. Lors du passage de Gaël en début d'année, la jetée du port avait été fortement endommagée par endroits et nécessitait des travaux de sécurisation. « Des moellons entiers ont été arrachés. On nous avait promis des travaux, or, en deux mois, il ne s'est toujours rien passé.»
La mise en place de la réserve marine est également un sujet qui laisse Guylain Moutama perplexe.
« Les bouées ont été mises mais aucune communication n'a été faite auprès des utilisateurs de la mer. Il ne se passe pas un jour sans que je sois interpellé pour fournir des précisions sur les différentes règles relatives au zonage de la réserve. Qu'est-ce qu'on attend pour mettre des panneaux d'information à terre ?»
Selon Guylain Moutama, les amodiataires sont d'autant plus « dégoûtés » qu'ils n'ont pas l'impression de «demander la lune.» « On ne demande rien d'autre que d'être informés et associés aux décisions qui concernent le port de Saint-Gilles où nous avons nos bateaux ou nos commerces. » LB

15 avril 2009 - Cette semaine nous envoyons ce "courrier des lecteurs" au Quotidien et au JIR.

Mesdames, Messieurs les élu(e)s de la Mairie de Saint-Paul,
Mesdames, Messieurs les responsables de la Réserve Marine,
Mesdames, Messieurs les responsables des services de la Sous Préfecture de Saint-Paul,

Voilà, c’est tout ce qui nous reste comme moyen de nous faire entendre : le courrier des lecteurs. Ca va peut-être faire bouger ? A voir !
Quand nous avons appris la mise en liquidation du CNB du port de Saint-Gilles en janvier 2009 nous vous avons adressé un courrier pour vous demander des explications. Nous aurions voulu être associés à la réflexion sur la mise en place d’un nouveau club. Aucune réaction de votre part.
A la suite du dernier débordement de la Ravine Saint-Gilles nous avons pris la peine de faire circuler une pétition et de vous demander de nous faire participer, encore une fois, à la discussion pour élaborer une convention de « débouchage » de la ravine. Rien, pas de réponse. Un article du JIR du 13 mars 2009 rappelait notre demande. Toujours pas le moindre contact.
En ce moment, pas un jour ne se passe sans que notre président ne soit interpellé pour fournir des précisions sur les règles relatives au zonage de la Réserve Marine.
Si nous vous demandons poliment encore une fois de procéder d’urgence à une campagne d’information nous avons l’impression que nous allons perdre notre temps.
Non, nous n’allons pas barrer la route, ni le port, ni rien du tout mais nous sommes un tantinet amers de constater que nous comptons pour du beurre ou des prunes ( vous comprenez cette expression ? ).
Nous sommes l’Association des Amodiataires du Port de Saint-Gilles-les-Bains ( AAPSGB ), potentiellement forte de 400 amodiataires, nous existons et nous pensons que vous pourriez nous le montrer en contactant Jean-Guylain MOUTAMA notre président (Appt 48 - 34, rue du St-Alexis - 97434 SAINT-GILLES-LES-BAINS ).
Et nous ne sommes pas les seuls. L' association des résidents de Saint Gilles les Bains Village ( ARSGBV) qui s' occupe des nuisances en ville ( poubelles , bruit ....) est dans le même cas que nous … Ils ont écrit pour signaler de multiples problèmes graves et récurrents. Rien, des nèfles, silence radio …
Merci d’avance pour toute réaction de votre part.
Le président, le secrétaire, le trésorier de l’AAPSGB.

   Nous recevons le compte- rendu de la Réunion "Fête de la Musique/ port de St-Gilles" du Mardi 28 avril 2009

( Toutes les propositions d'animation sont les bienvenues : nous contacter d'urgence )

Présents :
- Le St-Gilles, - Le Grand Large - L’Aquarium - L’association des Amodiataires du port, - Alain Somniaque - Run Aventures - Mairie de St-Paul - Office de Tourisme de St-Paul - CCI

Objet : la Mairie rend hommage à Luc Donat à l’occasion de la Fête de la Musique et souhaite, avec l’Office de Tourisme, voir comment animer le port de St-Gilles.
Après, un tour de table de présentation, il semble que les prestataires du port soient favorables à ce qu’il y ait une animation sur le port.

Après avoir envisagé plusieurs scenarii, a été validé ce qui suit :
- 4 groupes pris en charge par la mairie le samedi 20 juin place Julius Bénard de 14 à 18h
- Plusieurs groupes sur le port dès 15h.
Pour coller à l’hommage à Luc Donat, les groupes sur le port devront faire du classique, du séga ou du jazz. Il conviendrait de faire un appel.
La mairie et l’ Office prendraient en charge la communication. Il serait bon que les restaurants qui ont l’habitude de faire venir des groupes les fassent jouer ce jour-là à l’extérieur (si cela ne pose pas de contraintes techniques sur le port).
Il convient de ne pas sonoriser les groupes sur le port pour ne pas entraîner de nuisances pour l’aquarium et de fait, de répertorier les emplacements : esplanade de la baleine, vers le Grand Bleu, au dessus du Bistrot du Pêcheur…
Il a été également convenu que le cachet d’un groupe pourrait être pris en charge par les prestataires du port à condition que ce cachet ne soit pas trop élevé !
Certains prestataires proposent des animations particulières (kayak en musique avec Run Aventures, Le Grand Bleu embarquerait des musiciens mais veut des infos sur la SACEM !)
L’Office de Tourisme désignera un référent Office pour coordonner les animations afin de l’indiquer dans le programme.
Des problèmes de parking et de verbalisation ont également été abordés. L’Office propose de contacter la SEM pour voir quelles pourraient être les modalités de mise en place du p’tit train ce jour-là ; ce qui pourrait apporter un côté festif.

Il est acté qu’avant de se réunir à nouveau, l’OT doit faire quelques recherches de groupes pour le port.

01/05/2009 - Nous avons été contactés par Julie DUCHÊNE ...                       

"Je réalise un stage avec l'Institut de Recherche pour le Développement, sur la perception qu'ont les pêcheurs plaisanciers embarqués de la réserve marine. Pour cela je dois réaliser un grand nombre d'enquêtes. Peut-être êtes-vous vous-même plaisancier, et accepteriez de me rencontrer ? Il s'agit d'entretiens individuels d'une demie heure, voire plus selon ce que les pêcheurs ont à dire!

Je vous joins un exemplaire du questionnaire sur lequel je m'appuie, que vous pourrez peut-être le diffuser plus largement. L'idéal étant d'avoir une vraie discussion, je suis disponible pour rencontrer un maximum de pêcheurs plaisanciers embarqués qui seraient motivés pour donner leur avis sur la réserve. Les résultats seront traités de manière anonyme. Dans le cas où les pêcheurs préfèrent répondre au questionnaire, il est possible de me les renvoyer à cette adresse mail, ou bien je peux venir récupérer des exemplaires papiers. Si vous préférez me donner directement les contacts de pêcheurs intéressés, ou bien leur donner mes coordonnées, cela me conviendrait très bien.

Dans l'attente de votre réponse, je vous remercie par avance de l'attention que vous accordez à ma demande.

Julie Duchêne - 06.92.40.59.68. -   julie_duchene@yahoo.fr

LE QUESTIONNAIRE ( ci dessous )- Format Word - ( Si vous n'avez pas le temps de rencontrer Julie DUCHENE vous pouvez le remplir et le renvoyer par mail )

Questionnaire « pêche de plaisance embarquée»

Date :
Lieu :
Heure :
1 Caractérisation de l’activité

1.1 A quel âge avez-vous commencé à pêcher ?

1.2. Votre famille comptait-elle des pêcheurs ?
Oui
Non

1.3. Si oui, sur combien de générations ?

1.4. Si oui, alliez-vous en mer avec eux ?
Oui
Non

1.5. Vous ont-ils appris des techniques et des lieux de pêche ?
Oui
Non

1.6. Quelles techniques utilisez-vous encore ?

1.7. Si vous avez des enfants, comptez-vous leur apprendre à pêcher ?
Oui
Non

1.8. Aujourd’hui, pourquoi pêchez-vous ?
Pour le plaisir
Par votre propre consommation
Pour la vente/échange

1.9. Etes-vous un ancien pêcheur professionnel ?

1.10. Si oui, pourquoi avez-vous arrêté cette activité ?

1.11. Si non, envisagez-vous de le devenir, pourquoi ?

1.12. Etes-vous membre d’une association de pêcheurs ?
Oui
Non

1.13. Selon vous, qu’est-ce qu’un pêcheur traditionnel (lieu d’habitation, source de revenus, famille)?

1.14. Quelles techniques de pêche considérez-vous comme traditionnelles ?

1.15. Vous revendiquez-vous comme pêcheur traditionnel ?
Oui
Non

1.16. Pourquoi ?

1.17. A partir de quel type d’embarcation pêchez-vous ?
Un canot
Une vedette

1.18. Dans quelle partie de la colonne d’eau pêchez-vous ?
Plutôt à la surface
Plutôt en pleine eau
Plutôt au fond
Un peu partout

1.19. Quelles techniques de pêche utilisez-vous le plus couramment ?
Palangrotte
Traîne
Dérive
Palangre verticale dérivante
Casier
Palangre de fond horizontale ou verticale
Balance à crabe girafe
Mitraillette pour le pêche-cavale et Bancloche
Filet maillant fixe
Chasse sous-marine
Autres

1.20. En moyenne, quel est le nombre de sorties par mois ?

1.21. Y a t’il des mois durant lesquels vous ne sortez pas ?
Oui
Non

1.22. Quelles en sont les raisons ?

1.23. Quels jours privilégiez-vous ?
Semaine
Week-end
Jour férié
Vacances
Pas de jour particulier

1.24. A quel moment de la journée sortez-vous ?

1.25. En moyenne, combien de temps dure une sortie ?

1.26. Sur ce laps de temps, quel pourcentage est consacré à la pêche elle-même ?

1.27. Combien de personnes sont à bord quand vous pêchez, et parmi elles combien pêchent ?

1.28. Est-ce que ce sont des personnes de votre famille, des amis ?

1.29. Est-ce que ce sont toujours les mêmes personnes, et viennent-elles à chaque fois ?

1.30. Quelles sont les espèces que vous pêchez ?

1.31. Pour vous, qu’est ce qu’une bonne pêche ?
Espèces ciblées
Nombre de kg

1.32. Quel est le prix de ces espèces ?

1.33. Si vous vendez les produits de votre pêche, à qui le faîtes-vous?

1.34. Combien cela vous rapporte-t’il par pêche / par mois ?

1.35. Quels sont les facteurs principaux conditionnant vos lieux de pêche parmi ceux-ci?
L’abondance des poissons
Les conditions météo (quelles sont les meilleures pour une bonne pêche ?)
L’accessibilié des sites
La fréquentation
La beauté du site
Autre

1.36. Pêchez-vous davantage
Dans les passes ?
Sur le tombant ?
En pleine mer ?

1.37. Pouvez-vous m’indiquer vos lieux de pêche actuels ?

2. Représentations de l’état de santé du milieu récifal

2.1. Que pensez-vous de l’état de santé actuel du milieu récifal ?
Bon
Assez bon
Assez mauvais
Mauvais

2.2. D’un point de vue esthétique, trouvez-vous que les paysages sous-marins ont changé ?
Oui, ils sont plus beaux
Oui, ils sont moins beaux
Non
Je ne sais pas

2.3. Depuis que vous pêchez, pensez-vous que le nombre de poisson a
Augmenté
Baissé
Pas changé
Je ne sais pas

2.4. Trouvez-vous que leur taille a
Augmenté
Baissé
Pas changé
Je ne sais pas

2.5. Selon vous, quel est le facteur le plus nuisible au milieu récifal ?
La pollution des villes
Le réchauffement climatique
Les cyclones
Certaines activités (précisez)
Le non-respect des réglementations
Autres

2.6. Selon vous, s’il n’y avait plus de récif, quelles en seraient les conséquences ?

2.7. Pensez-vous qu’il est utile de protéger le milieu récifal ?
Oui
Non

2.8. Pourquoi ?

2.9. Pensez-vous que votre activité peut avoir un rôle destructeur sur le milieu récifal ?
Oui
Non

2.10. Pour quelles raisons ?

2.11. Selon vous, la mer appartient-elle à quelqu’un ?
Oui
Non

2.12. Si oui, à qui ?

2.13. Selon vous, protéger le milieu marin c’est le travail de qui ?

2.14. Auriez-vous une solution pour le préserver ?
Oui
Non

2.15. Si oui, laquelle ?

3. Opinions concernant la concertation

3.1. Etes-vous au courant de l’existence de la Réserve Naturelle Marine ?
Oui
Non

3.2. Si oui, comment êtes-vous au courant ?
Journal
Télévision
Radio
Internet
Mairie
Entourage
Autres

3.3. Selon vous quel est son objectif principal ?

3.4. Etes-vous pour l’existence d’une réserve marine à la Réunion ?
Oui
Non

3.5. Connaissez-vous le Groupement d’intérêt Public Réserve Naturelle Marine de la Réunion (ancien Parc Marin) ?
Oui
Non

3.6. Si oui, quel effet pensez-vous que ses activités ont eu sur la santé du milieu récifal ?

3.7. Avez-vous participé à des réunions d’information/de négociation sur la Réserve Naturelle marine ?
Oui
Non

3.8. Si oui, par qui étaient-elles organisées ?
Les associations de pêcheurs
La DIREN
l’APMR
Le CRPM
Autres

3.9. En moyenne, à combien de réunions avez-vous participé ?

3.10. Auriez- vous souhaitez participer à davantage de réunions ?
Oui
Non

3.11. Pensez-vous que votre avis a compté dans la décision finale ?
Oui
Non

3.12. Vous êtes-vous senti suffisamment impliqué dans le processus de décision lors de la création de la RNM?
Oui
Non

4. Perceptions de la réglementation


4.1. D’après vous, la RNM présente-t’elle des aspects négatifs ?
Oui
Non

4.2. Si oui, lesquels (interdictions, surfréquentation…) ?

4.3. Avez-vous l’impression d’être suffisamment informé sur les réglementations en vigueur dans la RNM ?
Oui
Non

4.4. Comment pourriez-vous l’être davantage ?

4.5. Selon vous, quel est son impact sur l’écosystème ?
Très positif
Plutôt positif
Plutôt négatif
Très négatif

4.6. Que pensez-vous du zonage de la Réserve Naturelle Marine ?
Je suis pour
Je suis partagé
Je suis contre
Je n’ai pas d’avis

4.7. Trouvez-vous que ses limites sont pertinentes ?
Oui
Non

4.8. Si non, pourquoi ?

4.9. Le trouvez-vous suffisamment explicite ?
Oui
Non

4.10. Pensez-vous que les zones sanctuaires vont être utiles pour votre activité de pêche ?

4.11. Trouvez-vous que les réglementations sont bien adaptées concernant les engins de pêche ?
oui
non
avis partagé
sans avis

4.12. Concernant les espèces, les tailles ?
oui
non
avis partagé
sans avis

4.13. Pensez-vous qu’elles sont bien respectées ?
oui
non
avis partagé
sans avis

4.14. Pensez-vous que votre activité est plus contrainte par ce zonage que d’autres ?
Oui
Non

4.15. Si oui, par rapport à quelles activités ?

4.16. Quelles sont vos relations avec les autres usagers ?


Bonnes Conflictuelles Inexistantes Pourquoi ?
Les autres pêcheurs plaisanciers
Les pêcheurs professionnels
Les chasseurs sous-marins
Les clubs de plongée
Les plongeurs
Les jet ski
Les surfers, windsurfers, kite-surfers…
Les autres usagers (précisez)


4.17. La RNM a t’elle amélioré ou dégradé ces relations ?

4.18. Pratiquez-vous une autre activité en milieu marin que la pêche de plaisance ?
Oui
Non

4.19. Si oui, laquelle ?

4.20. Seriez-vous prêt à dénoncer un contrevenant ?
Oui
Non

4.21. Pourquoi ?

4.22. Avez-vous été déjà contrôlé ?

4.23. Pensez-vous que cette méthode peut modifier vos habitudes de pêche ?

4.24. Que pensez-vous du métier d’éco-garde ?

4.25. En dehors des amendes, quelles méthodes pourraient favoriser le respect des réglementations ?

4.26. Quelle serait la réglementation idéale ?

4.27. Trouvez-vous normal que la réglementation de la RNM prévoit des zones de pêche uniquement réservées aux pêcheurs professionnels ?
Oui
Non

4.28. Pour quelles raisons ?

4.29. Les trouvez-vous bien situées ?
Oui
Non

4.30. Pourquoi ?

4.31. Avez-vous modifié votre activité depuis la création de la RNM, en terme de zones de pêche ?
Oui
Non

4.32. Si oui, de quelle manière?

4.33. Pêchez-vous davantage près des DCP ?
Oui
Non

4.34. Pour quelles raisons ?

4.35. Avez-vous modifié vos techniques ?
Oui
Non

4.36. Si oui, de quelle manière ?

4.37. Avez-vous modifié vos quantités pêchées ?
Oui
Non

4.38. Si oui, dans quelle mesure ?

4.39. Avez-vous changé d’espèces cibles ?
Oui
Non

4.40. Si oui, lesquelles ?

4.41. Globalement, quel est l’impact de la RNM sur votre activité de pêche ?
Positif
Négatif
Mitigé
Sans conséquences

4.42. Selon vous, quel est l’impact de la RNM sur l’économie locale (emplois, tourisme…) ?
Positif
Négatif
Mitigé
Sans conséquences

4.43. Quelles propositions feriez-vous pour améliorer la Réserve Naturelle Marine ?

5. Informations générales sur l’enquête

5.1. Sexe de l’enquêté :
Homme
Femme

5.2. Quel âge avez-vous ?

5.3. Où êtes vous né ?
A la Réunion
En Métropole
Autres

5.4. Quelle est votre commune de résidence ?

5.5. Depuis combien de temps y vivez-vous?

5.6. Avez-vous vécu ailleurs ?
Oui
Non

5.7. Etes-vous ?
Propriétaire
Locataire
Logé sur un terrain communal

5.8. Depuis quand ?

5.9. Quelle est votre situation familiale ?
Marié
Célibataire
En concubinage
Divorcé
Veuf

5.10. Qui vit dans la case ?
Nombre d’enfant à charge?
Leur âge ?
Autres ?

5.11. A quelle catégorie socio-professionnelle appartenez-vous, vous et votre conjoint ?
Ouvriers et employés (secteur privé)
Cadre (secteur privé)
Fonctionnaire
Commerçant
Artisan
Agriculteur
Profession libérale
Retraité
Rmiste
Chômeur
Etudiant
Autre

5.12. Accepteriez-vous d’estimer les revenus du ménage par mois (tout financement compris) ?


Autres commentaires ?

JIR - publié le samedi 13 juin 2009 - Grenelle de la mer
"La mer sauvera La terre". Telle est la conviction qui a conduit Jean-Louis Borloo, ministre d'État, de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire à engager le Grenelle de la Mer. Une mobilisation nationale pour définir enfin une grande politique maritime française.
Après la métropole, le public réunionnais est invité à venir donner son avis lors de Grenelle de la Mer qui sera organisé au Port ce mercredi 17 juin de 14h30 à 17h30 dans les locaux du TCO     (Territoire de la côte ouest).

L'AAPSGB a été contactée pour participer à ce débat. Qui est volontaire ?

CLICANOO.COM | Publié le 18 juin 2009 - Grenelle de la mer : les vagues du débat touchent La Réunion

Le Grenelle de la mer s’est invité hier à La Réunion au cours d’un débat public. Cette consultation nationale, initiée par le gouvernement en février, doit s’achever mi-juillet pour laisser place à la traduction législative d’une stratégie maritime pour la France et l’outre-mer. La contribution réunionnaise doit être ficelée dans les jours à venir.

Hier après-midi au siège du TCO au Port. Plusieurs dizaines de personnes (scientifiques, associations, entreprises, hommes et femmes de mer, simples citoyens…) assistent au débat public sur le Grenelle de la mer. La Réunion est une des dix-huit régions qui accueillent un tel rendez-vous. Cette phase fait suite aux propositions des quatre groupes de travail remises le 9 juin au ministre de l’Environnement Jean-Louis Borloo. Le département a déjà contribué à cet effort d’ailleurs (Taaf, comité des pêches…) et certaines des propositions retenues en sont la traduction. Lancé en février dernier, ce Grenelle de la mer, petit frère de celui de l’environnement, vise à définir la stratégie maritime française (11 millions de km2 dont 93 % en outre-mer) “pour les cinquante années à venir”, souligne Isabelle Autissier, navigatrice émérite et grand témoin du débat. Le travail “colossal en si peu de temps” a déjà produit 750 propositions. Dispatchées en cinq grandes thématiques (littoral et gouvernance, connaissance, protection, aménagement et développement durable) et pas forcément consensuelles, ce sont les principales qui ont été soumises hier “à la critique, à l’amendement ou au renforcement afin d’être versées au dossier”, note Jean-Marie Coupu, directeur régional des Affaires maritimes.

UNE SYNTHÈSE TRADUITE EN LOIS

Si tous les participants s’accordent sur la nécessité d’accentuer la recherche, notamment via la mise sur pied d’un “pôle de compétitivité mer à La Réunion”, il y a d’autres sujets qui fâchent. La réserve marine s’est d’ailleurs invitée dans le débat. Mme Zitte du collectif Nout lagon de Saint-Leu a mis l’accent sur “les balises qui polluent visuellement la plage et des zones de baignade réduites à la portion congrue”. Les plongeurs, qui réclament 40 000 licenciés, demandent quant à eux “plus d’ancrages” et surtout “un traitement des déchets en amont pour éviter qu’ils terminent en mer”. Gérard Andrieu, président de la SNSM de Sainte-Marie, lui, monte au créneau pour réclamer “une prise en compte des pollutions dès maintenant puisqu’on en connaît déjà bon nombre d’entre elle et non en 2012 comme le préconise aujourd’hui le Grenelle”. David Guyomard, chargé de mission au comité des pêches, a quant à lui demandé que les pêcheurs “soient associés car ils ne sont pas contre comme ils l’ont prouvé à Sainte-Rose” aux démarches de cantonnement de pêche pérennes. Ce genre d’aires marines protégées pourrait, selon les propositions remises au ministre Borloo, couvrir 5 % des mers territoriales d’ici 2012 et 20 % à terme. Les fruits du débat réunionnais vont être remontés à Paris pour enrichir la synthèse nationale qui sera ensuite examinée par un comité opérationnel de la mer au cours de l’été métropolitain. Elles seront, pour certaines, traduites en lois et règlements. B.G.

    Cette pétition a perdu ses parents, nous la retirons de la page d'accueil où elle figurait depuis août ou septembre 2008:

Vous pouvez aller signer cette pétition Chez Maurice BARRIERE - REUNION PECHE PASSION Port de Saint-Gilles-les-Bains

Qui peut nous dire si ce comité existe encore et comment le contacter ?

PETITION CDPPR POSSESSION / POINTE DES GALETS

COMITE DE DEFENSE DES PECHEURS PLAISANCIERS DE LA REUNION

PETITION A MONSIEUR LE PREFET.
TROP C'EST TROP !
POUR UNE REGLEMENTATION DE LA PECHE DE LOISIRS EQUITABLE A LA
REUNION

Monsieur le Préfet,
Les pêcheurs plaisanciers ont été scandalisés d'apprendre la signature d'un nouvel
arrêté en date du 15 juillet 2008 qui vient une fois de plus restreindre de manière injustifiée les droits des pratiquants de la pêche de loisirs à la Réunion

- l'interdiction des moulinets électriques en semaine (alors même que ceux-ci sont autorisés depuis septembre 2007 en France à raison de 3 par embarcation)
- l'interdiction totale d'accès en semaine aux DCP .
sont autant de mesures vexatoires, adoptées sans concertation et sous la
pression de quelques individus qui veulent faire de la pêche de loisirs le bouc émissaire de leur problèmes.

La réglementation de la pêche de plaisance est un faux problème, qui donne lieu à
un faux débat et rallume un conflit aussi inutile que stupide entre les plaisanciers et
les professionnels.
Nous n'acceptons pas cette situation.
Les signataires de la présente pétition :
- demandent la suspension immédiate des dispositions contestées et l'égalité de traitement avec les plaisanciers de Métropole
- se déclarent prêts à envisager toute forme d'action désobligeante afind'exprimer publiquement leur sentiment d'injustice

Le 06 juillet à 9h, nous sommes conviés à une réunion par la Direction régionale des affaires maritimes, dont nous reproduisons le courrier ci-dessous. Qui souhaite représenter notre président ? Merci de le contacter.

"Suite aux demandes du comité régional des pêches maritimes et des élevages Marins et de la mairie de Saint Paul, j'ai l'honneur de vous convier à participer à une réunion de concertation entre les administrations concernées et les usagers sur les conséquences et les conditions de la pratique des véhicules nautiques à moteur en baie de Saint Paul.

Cette réunion se tiendra au siège de la direction régionale des affaires maritimes à Saint-Denis le lundi 6 juillet 2009 à 9h00."


Le 06 juillet à 9h, nous étions conviés à une réunion de concertation
entre les administrations concernées et les usagers sur les conséquences et les conditions de la pratique des véhicules nautiques à moteur en baie de Saint Paul. La Direction régionale des affaires maritimes nous transmet le compte-rendu. N'hésitez pas à nous communiquer vos remarque

PARTICIPANTS
- M. BANEL, DRAM
- Mme LAHORE, DRAM
- M. CASARA, DDJS
- M. LHEMERY, mairie de Saint Paul (service sécurité civile)
- M. MATET, mairie de Saint Paul
- M.ENILORAC, président du CRPMEM
- M.GUYOMARD, CRPMEM
- Mme SOLESSE, ASAPSG
- M. MOUTAMA, ASAPSG
- Mme SICUTERI, association STEFSPORT
- M. SICUTERI, association JET TROPIC REUNION
- M. PAVION, association JET TROPIC REUNION
- M. WASSERMAN, école française motonautique ADRA
- Mme BENHAMOU, JET QUAD EVASION
- M. LAUDE, riverain
- Mme BIDEAU, riveraine
- M. DENIS, riverain et représentant du CRPMEM
- M. DEURVEILHER, brigade nautique et côtière du Port
- M. RZADKOWSKI, brigade nautique et côtière du Port

Copie
Direction régionale des affaires maritimes de la Réunion et des Iles Eparses
11, rue de la Compagnie • 97487 Saint Denis Cedex
Tél. 02 62 90 19 60 - Fax. 02 62 21 70 57 - mail informatique : dram-reunion@equipementgouv.fr
Relevé de conclusions
Pratique des véhicules nautiques à moteur dans la baie de Saint Paul
6 juillet 2009

Une réunion de concertation sur la pratique des véhicules nautiques à moteur (VNM) en baie de Saint Paul s'est tenue le 6 juillet 2009 à la direction régionale des affaires maritimes.
La direction régionale des affaires maritimes (DRAM) a en effet été saisie par la mairie de Saint Paul et les riverains d'une part, et par le comité régional de la pêche maritime et des élevages marins (CRPMEM) d'autre part des nuisances sonores et environnementales, générées par le développement de la pratique des VNM en baie de Saint Paul.

1. Rappel de la réglementation applicable aux VNM

M. Eric BANEL, directeur adjoint des affaires maritimes, ouvre la réunion en rappelant la réglementation applicable.
a) sur la circulation des VNM (arrêté n°1744 du 15 juillet 2008 portant réglementation générale de la circulation des navires, des engins de plage et de sports nautiques dans les eaux maritimes de la Réunion)
- La vitesse des VNM, est limitée à 5 noeuds jusqu'à 300 mètres du rivage et dans une bande de 300 mètres de large définie à partir de la barrière corallienne.
- La circulation des véhicules nautiques à moteur est interdite sur toute l'étendue de la réserve naturelle marine. Cette interdiction ne s'applique pas pour quitter le périmètre de la réserve ou pour rentrer au port, au droit de la cale de mise à l'eau, en dehors des zones de protection renforcées et des zones de protection intégrale.
- Les véhicules nautiques à moteur effectuent des navigations à une distance d'un abri n'excédant pas 2 milles.
b) sur la compétence des administrations lors de l'organisation de manifestations nautiques
- Les manifestations nautiques organisées au delà des 300 mètres du rivage doivent être déclarées à la DRAM 15 jours au moins avant la manifestation. La DRAM accuse réception des déclarations de manifestations nautiques et à cette occasion vérifie si les moyens de sécurité mis en oeuvre sont suffisants.
- Les manifestations nautiques organisées à l'intérieur des 300 mètres sont autorisées par le maire.

2. Débat

a) Sur la fréquentation par les VNM de la baie de Saint Paul
Si la DRAM, qui immatricule les VNM, ne peut répertorier le nombre de VNM pratiquant effectivement l'activité en baie de Saint Paul (absence d'informations sur la désimmatriculation des VNM et sur les lieux de pratique), la brigade nautique et côtière, présente sur le terrain, n'a pas constaté d'augmentation de la fréquentation du site.
Les pratiquants de VNM sont également unanimes pour constater que la circulation de ces engins n'est pas en augmentation. Pour eux, la création de la réserve naturelle marine n'a pas eu d'impact sur la fréquentation de la baie de Saint Paul. Celle-ci est seulement plus fréquentée en hiver par les VNM car elle est abritée.
Par ailleurs les demandes d'organisation de manifestations nautiques ont été exceptionnelles. Une seule demande a été déposée en mairie de Saint Paul en 2009.
Les riverains et le CRPMEM s'inquiètent cependant d'un accroissement de la fréquentation du site à moyen terme avec l'ouverture du débarcadère de Saint Paul, et le projet de création d'une entreprise de location. Ils s'opposent à l'organisation de toute manifestation le long du rivage.
Mr LHEMERY précise à cet égard que l'usage du débarcadère est réglementé par la mairie. Les éventuels usagers réguliers du ponton devront se manifester lorsqu'il sera opérationnel (octobre 2009) et la mairie passera avec eux des conventions afin de réglementer son utilisation.

b) Sur les nuisances sonores et environnementales
Les riverains et le CRPMEM s'inquiètent de l'impact de la pratique des VNM sur la santé des habitants et sur la faune marine, ainsi que sur la qualité de l'air et de l'eau.
Les études récentes mettent notamment en avant l'impact de nuisances sonores répétées sur les populations de riverains. L'augmentation de la fréquentation des eaux réunionnaises par les mammifères marins doit également être prise en compte.
Les pratiquants de VNM soulignent que les VNM utilisés aujourd'hui ne libèrent pas de gaz d'échappement, ne sont pas dotés d'hélice susceptible de blesser les cétacés, et sont de moins en moins bruyants. Enfin la pollution sonore provient du non respect de quelques pratiquants de la limitation de vitesse dans la bande des 300 mètres du rivage.
Ils demandent à ce que les contrevenants soient sanctionnés et regrettent que des comportements à la marge conduisent à sanctionner l'activité de tous.
Par ailleurs les infractions sont généralement commises par des usagers qui, bien que titulaires du permis bateau, connaissent mal ces engins et sont mal informés de la réglementation spécifique applicable à la pratique du VNM. Une formation plus ciblée, des panneaux d'information sur site, ou une signalisation de la bande des 300 mètres en baie de Saint Paul faciliterait le respect de la réglementation par les nouveaux pratiquants.
La DRAM informe les usagers que le respect de la limitation de vitesse demeure une priorité pour les services de contrôle. Toute infraction fait l'objet d'un retrait systématique du permis mer. Des campagnes de sensibilisation sont également en cours sur l'ensemble du périmètre de la réserve naturelle marine.
Par ailleurs, si le maire n'a pas l'obligation de baliser la bande des 300 mètres dans son intégralité, la mairie et la DRAM finalisent actuellement les plans de balisage des plages de la commune de Saint Paul (ce qui donnera des repères pour signaler la bande des 300 mètres).
En matière de pêche, un débat assez vif oppose le CRPMEM aux utilisateurs de VNM sur les effets de la pratique du jet ski sur la ressource, notamment la pêche cavale.

c) Proposition de la mairie sur la détermination d'une zone d'évolution des VNM dans le cadre des manifestations nautiques
La mairie de Saint Paul propose aux pratiquants, après consultation des riverains, d'organiser les manifestations nautiques au large d'une plage où la densité de population est moindre: la plage de Petite Anse. Les habitants se situent en effet de l'autre côté de la route et sont donc moins soumis aux risques de nuisance sonore.
Les pratiquants rapportent que l'exiguïté du parking à Petite Anse ne permet pas un accès suffisant aux secours (le règlement national VNM UFOLEP' impose la mise en place de secours à terre), ni aux spectateurs. Par ailleurs le site n'est pas doté d'un point d'eau ni d'électricité. Monsieur LAUDE demande à ce qu'un autre site soit désigné et propose la plage face au Surcouf, dont il est lui-même riverain.
La mairie indique qu'elle apportera son concours pour favoriser l'accès au site de Petite Anse mais qu'elle n'autorisera pas de manifestations en dehors de ce site.
Monsieur DENIS propose également d'interdire la circulation des VNM dans une zone située entre la bouée BGR1, le coffre de la marine nationale, la cardinale Ouest de la zone aquacole, le cap sur l'embouchure de la rivière des galets. La brigade nautique indique cependant que cette option conduirait les VNM a évoluer trop loin de la côte (interdiction d'évoluer à plus de 2 miles des côtes).

1 Les licenciés de l'UFOLEP, fédération multisports agréée par le Ministère de la Jeunesse des Sports et de la Vie Associative, s'engagent à respecter les règlements nationaux et fédéraux relatif à la pratique sportive, et notamment le règlement national relatif aux courses de VNM.

Conclusions
- La réglementation applicable aux VNM existe et il s'agit dans un premier temps de la faire respecter dans toute sa rigueur :
• interdiction de circulation dans la réserve nationale naturelle marine
• interdiction de dépasser la limite de vitesse des 5 noeuds dans la bande des 300m
• interdiction de circuler au delà des 2 miles marins
Les services de contrôle seront mobilisés en conséquence.
- La mairie de Saint-Paul autorisera l'organisation des manifestations nautiques des VNM face à la plage de Petite Anse, et apportera son concours pour favoriser l'accès des secours et des usagers au site. Elle étudiera la situation du site proposé par M. LAUDE.
- Les projets de développement de la pratique des VNM, notamment à partir du nouveau ponton, seront soumis à la mairie, qui sollicitera la DRAM pour régler les éventuels conflits d'usage.   

Le 30 juin 2009, M. Eric BANEL administrateur principal des affaires maritimes, nous informe que les activités commerciales dans la réserve naturelle nationale de la Réunion sont soumises à autorisation préfectorale. Si vous êtes concernés, lisez le courrier ci-dessous, lisez le document qui regroupe les propositions et les deux annexes ( lire ci-dessous) , lisez l'arrêté du 15 juillet 2008 pour vous rafraîchir la mémoire et donnez votre avis. Nous transmettrons.

Monsieur le président, ( de l'AAPSGB, ndlr )
Le décret n°2007-236 du 21 février 2007 portant création de la réserve naturelle nationale marine de la Réunion, dans son article 15, interdit les activités commerciales ou industrielles, à l'exception des activités commerciales liées à la gestion, à l'animation, à la découverte et à la valorisation culturelle et pédagogique de la réserve, ainsi qu'à la sensibilisation à l'environnement. Celles ci doivent être autorisées par le préfet.
Dans ce cadre, la direction régionale de l'environnement, la direction départementale de la jeunesse et des sports, le gestionnaire du groupement d'intérêt public de la réserve nationale naturelle marine, et la direction régionale des affaires maritimes se sont concertés pour définir les modalités de délivrance de ces autorisations.
J'ai l'honneur de vous transmettre pour avis ces propositions, qui seront introduites dans l'arrêté n°1744 du 15 juillet 2008 portant réglementation générale de la circulation des navires, des engins de plage et de sports nautiques dans les eaux maritimes de la Réunion.
Je vous prie d'agréer, monsieur le président, l'expression de ma considération distinguée.

Liberté • Égalité • Fraternité
RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
PREFECTURE DE LA RÉUNION
POLE REGIONAL MARITIME SAINT—DENIS, le
DIRECTION REGIONALE ET
DEPARTEMENTALE
DES AFFAIRES MARITIMES
DE LA REUNION

ARRETE N° du
Modifiant l'arrêté n° 1744 du 15 juillet 2008 portant réglementation générale de la circulation des navires, des engins de plage et de sports nautiques dans les eaux maritimes de la Réunion

Le Préfet de la région et du département de la Réunion OFFICIER DE LA LÉGION D'HONNEUR
VU la loi du 19 mars 1946 érigeant la Réunion en département français;
VU le décret n° 2004-374 du 29 avril 2004 relatif aux pouvoirs des préfets, à l'organisation et à
l'action des services de l'Etat dans les régions et départements;
VU le décret n° 2007-236 du 21 février 2007 portant création de la réserve naturelle nationale
marine de la Réunion et notamment son article 15;
VU l'arrêté n° 1744 du 15 juillet 2008 portant réglementation générale de la circulation des navires, des
engins de plage et de sports nautiques dans les eaux maritimes de la Réunion ;
VU l'avis du directeur régional de l'environnement du 20 mai 2009 ; VU l'avis du gestionnaire de la
réserve naturelle marine du ;
CONSIDERANT la nécessité d'autoriser les activités commerciales liées à la gestion, à
l'animation, à la découverte et à la valorisation culturelle et pédagogique de la réserve naturelle
marine de la Réunion ainsi qu'à la sensibilisation à l'environnement, sous réserve que celles-ci ne
portent pas atteinte au patrimoine de la réserve;
SUR proposition du directeur régional des affaires maritimes de la Réunion et des îles éparses ;
ARRETE

ARTICLE 1
Il est ajouté un nouvel article 15-1 intitulé « Les activités nautiques exercées à titre commercial », ainsirédigé : « A l'intérieur de la réserve naturelle marine, les activités commerciales ou industrielles sontinterdites.
Toutefois, certaines activités commerciales peuvent être autorisées par décision du directeur départemental des affaires maritimes, sur proposition du gestionnaire de la réserve naturelle marine.
Leur liste figue en annexe V au présent arrêté.
Les autorisations sont délivrées pour trois ans. Elles sont gratuites et non cessibles. Les demandesdoivent être déposées à l'aide du formulaire joint en annexe VI.
ARTICLE 2
Il est ajouté un nouvel article 15-2, ainsi rédigé : « Les activités autorisées à titre commercial doivent concourir à la gestion, à l'animation, à la découverte et à la valorisation culturelle et pédagogique de la réserve ainsi qu'à la sensibilisation à l'environnement.
Lors du dépôt de la demande, le demandeur s'engage:
- à afficher l'autorisation délivrée dans le local de l'établissement de manière à être visible par tous les usagers à informer les usagers des règles générales régissant la réserve naturelle marine avant chaque sortie en mer.
- à remettre au terme de l'année civile au gestionnaire de la réserve naturelle marine les informations relatives au nombre de pratiquants et de sorties en mer au sein de la réserve naturelle marine.
Le non respect de ces prescriptions entraîne le retrait de l'autorisation délivrée. »
ARTICLE 3
Il est ajouté un nouvel article 15-3 intitulé « L'utilisation d'équipements ou de foyers lumineux à l'intérieur de la réserve naturelle marine », ainsi rédigé :
« L'utilisation de foyers lumineux pour la plongée sous-marine ou la prise de photographies de nuit est soumise à autorisation délivrée par le directeur départemental des affaires maritimes de la Réunion, sur proposition du gestionnaire de la réserve naturelle marine. »
ARTICLE 4
Il est ajouté un nouvel article 8-1 intitulé « Dispositions particulières relatives aux récifs artificiels », ainsi rédigé : « L'amarrage sur les bouées de surface signalant les récifs artificiels est interdit.
L'exercice de la plongée sous-marine est interdite dans un périmètre de 50 mètres autour de la bouée de surface signalant le récif artificiel, sauf entre 9h30 et 15h00 chaque jour de la semaine et à condition d'observer une distance minimale de 3 mètres autour de ces récifs, afin d'éviter toute perturbation de la faune. »
ARTICLE 5: publication, exécution
Le secrétaire général de la Préfecture, le sous-préfet de Saint Paul, les maires des communes du littoral de la réserve naturelle marine, le directeur régional et départemental des affaires maritimes, le directeur départemental de l'équipement, le commandant de la zone maritime du sud de l'océan indien, le colonel commandant le groupement de gendarmerie, le directeur départemental de la sécurité publique, les officiers et agents de police judiciaire, les officiers et agents habilités en matière de police de la navigation sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté
,qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture.

A SAINT DENIS , LE PREFET,
« ANNEXE V : Liste des activités exercées à titre commercial pouvant faire l'objet d'une autorisation à l'intérieur de la réserve naturelle marine »
- les activités subaquatiques : location de matériel , formation, encadrement en plongée et PMT
- les sports nautiques : location de matériel, formation, encadrement (surf, planche à voile, kite-surf, kayak, aviron...)
- le transport de passagers : location de navires de plaisance, promenades en mer
- la prise de photographies
La pratique des véhicules nautiques à moteur est interdite dans la réserve naturelle marine et ne peut donc faire l'objet d'une autorisation.
« ANNEXE VI : Formulaire de demande d'autorisation d'exercer une activité commerciale au sein de la réserve naturelle marine de la Réunion (modèle) »
     Nom et prénom du demandeur, gérant de l'entreprise:
     Nom de l'entreprise:
     Statut de l'entreprise:
     Adresse de l'entreprise:
     Téléphone:
     Objet de l'entreprise:
Zone de pratique de l'activité sur le périmètre de la réserve naturelle marine (fournir une carte)

J e , s o u s s i g n é ( e ) , m' e n g a g e à i n f o rme r l e s u s a g e r s d e s r è g l e s g é n é r a l e s e t particulières régissant la réserve naturelle marine avant chaque sortie en mer. Je m'engage également à remettre au gestionnaire de la réserve naturelle marine, au terme de chaque année civile, un bilan de l'activité exercée mentionnant le nombre de pratiquants ainsi que le nombre de sorties sur le périmètre de la réserve naturelle marine de la Réunion.
Fait à...............................           Le: ..................................      Signature:
(Copie AAPSGB)

24 juin 2009

Rencontre avec Guido, un pêcheur professionnel.

Guylain m’a permis de faire la connaissance de Guido, sur son lieu de travail : le port de Saint-Gilles. Pourquoi ? Parce que l’AAPSGB a pour vocation de faire vivre ensemble entre 300 et 400 amodiataires dont les objectifs, les conceptions de la pêche entre autres, sont bien différents selon le secteur d’activité auquel ils appartiennent. C’est un pêcheur professionnel qui cause aujourd’hui, de son métier, du port, des DCP, il répond à mes questions et me dit ce qu’il pense de la pêche …
Guido est assis devant le local à côté de Chez Marie, un tas de bouées oranges devant lui : un DCP qui sera bientôt installé en mer et qu’il prépare. Il est l’un des quatre référents bénévoles ( un par région ) qui s’est proposé, pour accomplir ce travail. Il se fait aussi aider par une équipe qu’il réunit selon les besoins, des « copains », des bénévoles un peu comme nous à l’AAPSGB quoi ! Il m’explique que la Région a voté des crédits pour une remise en état générale des DCP de la Réunion et qu’il faut en profiter car le futur est incertain : l’Europe ne financera plus ce type d’équipements à l’avenir.
Il sait que les plaisanciers n’ont pas accès aux DCP en semaine … Il m’apprend que les pêcheurs professionnels avaient demandé l’installation de DCP partagés entre les professionnels et les plaisanciers. Ca n’a pas marché parce qu’en haut lieu on a pensé que ces nouveaux DCP risquaient d’occasionner une augmentation inconsidérée des prélèvements. Sur ce sujet, son sentiment est partagé. Il sait que la plupart des plaisanciers sont raisonnables mais que certains exagèrent et vendent leurs prises. « Il faudrait des contrôles plus sévères, peut-être ».
On a parlé des nouveaux récifs artificiels fabriqués à partir de poteaux EDF recyclés ? Pourquoi n’en ont ils pas installés devant Saint-Gilles ? Il faut croire que le Port et Saint-Leu ont été plus rapides …
Et une rencontre entre plaisanciers et professionnels ? Guido sourit mais pense que ce serait positif … nous sommes tous embarqués sur la même mer, la ressource diminue, on ne repère plus les DCP avec les vols d’oiseaux de mer comme avant, il faut réagir et ce n’est pas en se « tirant dans les pattes » qu’on arrivera à résoudre les problèmes.
Et une rencontre au niveau du Comité des Pêches et des Associations de plaisanciers ? Guido ne veut pas croire qu’il faille douter de la bonne volonté des uns et des autres.
Guido, tu vois, on a passé une après-midi sympa à bavarder, un professionnel et un plaisancier ; c’est la preuve qu’avec un peu de bonne volonté on peut se parler, se comprendre et peut-être faire avancer les choses.                        
Vos commentaires ?

Le 13 août 2009 - L'Office de Tourisme de Saint-Paul nous communique le compte-rendu de la première réunion consacrée à la  FETE DE LA MER 200

Affaire suivie par : Stéphanie JAUTZY
Tél : 06 92 67 64 16
Fax : 02 62 55 01 02
E-Mail : communication@saintpaul-lareunion.com
OFFICE DE TOURISME DE SAINT-PAUL


Saint Paul, le 12 août 2009
Compte-rendu de RéunionFête de la Mer 2009.

Étaient présents :
- Run Aventures – Aliocha Wrobel
- Club Nautique de Saint-Paul – Marc Guessard
- Aquarium de la Réunion – Sophie Durville
- CCI Réunion – Alain Merlo
- La Compagnie des pirates – Christophe Hamon
- Croisières et découvertes – Franck Geneste
- Office de Tourisme de Saint-Paul – Dominique Payet et Stéphanie Jautzy

Compte-rendu de Réunion
Date :
L’Office de Tourisme de Saint-Paul souhaite organiser les 17 et 18 octobre 2009 la nouvelle édition de la Fête de la Mer.
Suite au débriefing de la fête de la mer 2008, il avait été souhaité que cette fête soit décalée en début d’année scolaire afin d’éviter les déboires connus en 2008 liés au climat, notamment à la forte houle.
Le week-end des 17 et 18 octobre a été choisi car c’est pendant les vacances scolaires et c’est un des week-ends d’octobre le moins chargé en manifestations sur la commune.
M. Merlo nous signale qu’au mois d’octobre a lieu la bénédiction des barques. Il serait intéressant que cet événement se déroule le même week-end.
Le 17 octobre au soir aura lieu le Zot Movie Festival sur la Plage des Brisants, festival de films amateurs présentant les activités nautiques, manifestation qui sera incluse dans la fête de la Mer.
Objectif de la manifestation :
Le but de cette manifestation est de mettre en avant l’ensemble des activités nautiques de la commune de Saint-Paul.
Rôle de l’Office de Tourisme :
L’Office de Tourisme prend en charge les animations générales (concerts, spectacles, décoration, animations diverses …) ainsi que la Communication (spot TV, flyer, affiches, spots radio …).
L’Office souhaite mettre en place une sorte de « circuit » incitant ainsi les gens à découvrir de nombreuses activités. Ex : si les personnes passent chez X prestataires (tampon à l’appui) elles pourront gagner un cadeau, un lot, avoir une réduction … Ceci reste bien sûr à réfléchir ensemble.
L’Office souhaite également faire intervenir :
- les pêcheurs de la commune (pourquoi pas un concours de pêche)
- les plaisanciers (décoration des bateaux…)
- les restaurateurs : menu spécial fête de la mer, dégustation …
Les animations sont encore à définir et l’Office de Tourisme est ouvert à toutes propositions.
L’Office de Tourisme aimerait que le plus grand nombre de prestataires participent à cette 2e édition de la Fête de la mer. Il serait intéressants que les prestataires proposent, de manière parallèle à leurs activités, des petites choses en plus. Exemple : une exposition de photo sous-marine devant un club de plongée, des panneaux d’information sur les baleines, sur les coraux…

Propositions de participation des prestataires présents :
- Croisières et découvertes
Au minimum, même prestation qu’en 2008 = Des balades découvertes de 30 min à 7 €
L’équipe de croisières et découvertes se concertent pour proposer d’autres éléments.
- La compagnie des pirates
Découverte de la voile sensation à partir de Saint-Gilles
5 personnes, maximum, par sortie.
- La CCI
M. Merlo indique que le port pourra être fermé à la circulation. Il propose de mettre des vigiles et de fournir l’électricité pour les concerts, les animations …
M. Merlo nous indique que M. Ako (oasis lagoon) aurait des décorations disponibles pour le port. Les décorations seraient à placer par le service technique de la Mairie.
M. Merlo indique qu’il serait intéressant de prévenir la SNSM et le CROS pour des démonstrations de sauvetage en mer.
- L’Aquarium
Sophie Durville indique qu’il serait bon de prévoir des petits drapeaux marqués « Fête de la Mer », réutilisable sur les autres années, pour donner à tous les prestataires participants.
L’Aquarium pourrait proposer :
- animations pour les enfants à l’intérieur de l’Aquarium
- visites des coulisses avec possibilité de nourrir les poissons par les enfants
- des animations kapla le samedi sur l’Esplanade
- faire faire une fresque géante par les enfants (comme ce qui a été réalisé lors des journées de l’Océan)
- projection de films sur l’océan indien, réalisés dans le cadre du festival de Brest avec Planète Thalassa
- des conférences
- Le Club nautique de Saint-paul
Compte tenu des journées portes ouvertes organisées par le club nautique de Saint-paul début septembre, M. Guessard propose d’organiser, pour la fête de la Mer, un « Merathon », qui relierait Saint-Paul à Saint-Gilles en kayak voire en optimist.
M. Guessard demande s’il est possible de fermer la route entre le Cap Lahoussaye et Boucan afin que les gens prennent les transports doux. Sophie Durville propose aussi des vélos électriques.
L’Office de Tourisme prépare le courrier de demande d’autorisation.
- Run Aventures
Run Aventures proposera des initiations au Kayak sur les brisants ou sur le port, sur un créneau horaire précis.
Prochaine Réunion : Vendredi 28 août à 14h à l’Aquarium
Nous comptons sur la présence de l’ensemble des prestataires.
Si vous ne pouvez pas venir à la réunion, merci de nous dire, par mail ou par fax si :
- vous souhaitez participer à la fête de la mer
- si oui, qu’est-ce que vous pourriez proposer

Cette manifestation est pensée pour vous et ne pourra se faire qu’avec vous.

OBJET : Compte-rendu 3e Réunion/ Fête de la Mer

Etaient présents :
- Reunion Fishing Club : Marc LAGADEC
- SNSM : Pascal GUIANVARCH
- Aquarium de la Réunion : Sophie DURVILLE
- BNO : Gilles VIEUDRIN
- AMPSGB : Guylain MOUTAMA
- Run’Aventures : Aliocha WROBEL

- CNSP : Claude GLOCHEUX
- MAEVA/ POISSONNERIE PEI : Philippe POISSON
- Etudes et Sports Sous-marins : Gorges MASANELLI
- Office de Tourisme de Saint-Paul (ODT) : Dominique PAYET

Excusés : VISIOBUL et Croisières et Découvertes

Compte rendu de la réunion
En préambule, l’Office de Tourisme de St-Paul annonce que la Ville de St-Leu, en partenariat avec son office de tourisme, organise également les 17 et 18 octobre : « St-Leu, Village de pêche ». Même si l’accent est mis sur l’aspect traditionnel, il n’en reste pas moins vrai que les activités nautiques seront mises en avant lors de ce week-end.
Les prestataires présents demandent à l’ODT de voir si un report est possible pour St-Leu. Le cas échéant, ils pensent qu’il serait judicieux pour St-Paul de reporter d’autant que St-Leu bénéficie d’une plus grande ancienneté dans l’organisation de cette manifestation : l’édition précédente avait été couronnée de succès et le projet de cari de poisson géant devrait attirer les foules.
Les dates des 7 et 8 novembre sont évoquées ou encore les 14 et 15 novembre. Ces dernières posent le problème du Salon de la Maison qui se termine les 14 et 15 novembre. Dominique PAYET précise qu’il sera difficile de trouver des dates non concurrentielles à cette période de l’année.

L’ODT s’engage à prévenir par mail les prestataires présents sur le maintien ou non des dates des 17 et 18 octobre dès lundi 21 septembre.
La date sera choisie en fonction des disponibilités de la Mairie car l’ODT compte sur sa logistique pour des questions budgétaies.
1-Communication :
L’ODT rappelle que le plan media se compose de :
- Programme/flyer (prestations proposées, animations…+ plan pour situer les différents partenaires…) ce document sera diffusé sur ltoute l’île dans des lieux culturels, touristiques et passants comme les boulangeries er stations services)
- Spot radio (Cherie, Festival, NRj et Freedom*
- Encarts presse
Il convient de faire un choix entre l’affichage urbain (200 faces sur toute l’île) et spots TV. L’affichage urbain présente l’intérêt d’être moins couteux que les spots TV et l’impact a été plus que positif pour notre campagne / site Internet.
Les prestataires présents votent à l’unanimité pour les spots TV. Dominique PAYET précise que l’ODT ne pourra pas diffuser sur les 2 chaînes. Le choix sera fait en fonction de la cible visée et du coût !
2- La participation des prestataires
Les points évoqués lors de la réunion précédente sont validés. Le CNSP précise qu’en cas de changement de date, le « mérathon » peut ne pas avoir lieu s’il y a des régates.
M. MOUTAMA précise que le concours de pêche à la gaulette est maintenu même en cas de changement de date avec un partenariat avec le Parc Marin avec ramassage des déchets. Il aura lieu le dimanche de 6h30 à 13h.
La BNO propose des baptêmes de voile gratuits les samedi et dimanche de 13 à 16h.
Le Réunion Fishing Club proposera certainement des réductions valables sur des sorties ultérieures.
Sophie DURVILLE remonte les infos de Bleu Marine qui propose des réductions sur les plongées. En cas de houle, la promo sera reportée sur une autre date.
Dominique PAYET fait savoir que « O SEA BLEU » proposera des tarifs attractifs sur des baptêmes dans le lagon et qui pourront être maintenus en cas de houle et que VISIOBUL offrira aux enfants de leurs clients une entrée à Capitaine marmailles. Une exposition de photos sous-marines de Franck FARIA aura lieu dans un restaurant de St-Gilles. L’artiste voit avec un ami restaurateur et nous en informe en fin de semaine prochaine.
Il est également précisé que du poisson pourra être vendu toute la journée à l’avant du port et en arrière port (retour de pêche prévu à 12h30 et éventuellement à 18h30 le samedi et dimanche)
Sophie DURVILLE précise qu’elle dispose d’environ 7h de film à diffuser.
M. MASANELLI précise que le comité régional pourrait tenir un stand pour représenter la plongée. Il a donc besoin d’une tente et si possible d’un matériel de projection.
L’idée d’une tombola est évoquée :
L’ODT précise que la Case à Pain fera des dégustations et fera gagner un lot.
La Poissonnerie PEI proposera des dégustations sur des créneaux précis et offrira 1 poisson et un panier garni.
L’Aquarium offre une carte d’abonnement
La SNSM maintient ses propositions et précise que ces démonstrations pourraient avoir lieu avant ou après les joutes nautiques. Au sujet des joutes, qui ne sont pas encore calées. Il conviendrait que les contraintes techniques soient discutées avec la société retenue, la SNSM, le port et les pêcheurs. Si les contraintes sont trop grandes, la SNSM suggère une course de bateau de survie…
Les prestataires suggèrent la mise en place d’une brocante de la mer si possible regroupée en un point central. Ils rajoutent également qu’il n’est pas forcément bon d’éparpiller les activités et demandent à l’ODT de voir avec le Ski Nautique la possibilité de venir sur St-Gilles.
Séance levée à 17h00
Prochaine réunion : le vendredi 25/09 à 17h si dates maintenues les 17 et 18/10 ou le 02/10 si dates reportées.

Bonjour à tous!
Comme convenu vendredi dernier, je vous fais savoir aujourd'hui que St-Leu maintient son Village de Pêche les 17 et 18/10 prochains, pour des raisons politiques. Nous devons donc reporter notre fête de la Mer.
La date des 7 et 8/11 ne pourra pas être retenue car la commune de St-Paul accueille déjà le Festival du Cinéma. il n'est pas pertinent d'organiser un autre événement en même temps.
Reste le we des 14 et 15/11 qui est plutôt libre au niveau logistique...st-Pierre doit faire son festival marin, à priori les 7 et 8 novembre...
J'espère que cette date vous conviendra. C'est chargé sur la commune dès le week-end du 21/11.
Si Sophie DURVILLE peut nous recevoir encore (je la remercie d'avance!), je propose que l'on se réunisse à nouveau le vendredi 2/10 à 16 ou 17h selon votre convenance. merci me le faire savoir.
Sincères salutations
Dominique PAYET - Directrice - Office de Tourisme de Saint-Paul - Tél: 0810 797 797 - Fax: 0262 27 06 09
mobile: 0692 61 82 63 - www.saintpaul-lareunion.com

Le 21 septembre 2009 - L'Office de Tourisme de Saint-Paul nous communique les dernières informations concernant la      
 FETE DE LA MER 2009 -              
                            

lisez le mail que nous envoie Dominique PAYET ( directrice de l'ODT - Saint-Paul) et dites-nous ce que vous en pensez/
1 Il faut absolument trouver
une date avant la fin de l'année,
2 Il est préférable de reporter au 2e WE de janvier 2010 malgré les défections prévisibles à cause des vacances,
3 Il vaut mieux reporter à l'année prochaine et fixer la fête de la mer le même jour que la messe des pêcheurs.

Chers partenaires, bonjour!
J'espère que vous allez bien! Il semblerait que la Fête de la Mer sur St-Paul soit maudite cette année. Avant de vous envoyer les nouvelles dates (à savoir 14 et 15/11), j'avais bien pris soin de demander à mes collègues de St-Pierre les dates de leur Festival Marin. On m'avait annoncé le 1er WE de novembre...
Mais hier, en réunion de Directeurs des Offices de Tourisme, mon collègue de St-Pierre, m'a annoncé que la mairie les obligeait à se positionner les 14 et 15/11 pour s'adapter à une exposition marine organisée par une association largement subventionnée par la mairie.
Je ne vous cache pas mon agacement et je me pose aujourd'hui la question du maintien de cette opération en 2009. Maintenir notre opération les 14 et 15 novembre serait impertinent, trouver d'autres dates sans autre évenement relève de l'exploit (les 2 premiers WE de décembre, l'OT de St-Paul est déjà positionné sur deux manifestations) et je dois vous avouer qu'arriver après St-Leu et St-Pierre sur le même thème est assez dépourvu d'originalité d'autant que certains prestataires ne proposeront des choses que si leur carnet de réservations n'est pas rempli; ce qui ne facilite pas la communication!
Les sommes en jeu sont importantes et il s'agit également de proposer au public un programme étoffé et des offres attractives.

J'avais pensé reporter éventuellement au 2e we de janvier ou pendant les vacances scolaires d'après Qu'en pensez-vous?
Une réponse rapide de votre part me permettrait de demander, dans les meilleurs délais, un report des subventions Région et TCO sur cette action si l'option du report en 2010 était envisagée...ou alors zapper 2009 et organiser notre Fête de la Mer en même temps que la bénédiction des barques vers le 11 octobre 2010.
Je vous présente toutes mes excuses pour ces différents changements la communication au seinde notre réseau laisse clairement à désirer.
Dans l'attente de votre retour!
Sincères salutations
Dominique PAYET - Directrice - Office de Tourisme de Saint-Paul - Tél: 0810 797 797 - Fax: 0262 27 06 09
mobile: 0692 61 82 63 - www.saintpaul-lareunion.com

4 REACTIONS
A. LOUBET après conseil auprès de Guylain.
Bonjour Dominique,
Je suis Alain LOUBET, trésorier et responsable du site de l'AAPSGB.
J'ai bien reçu votre mail et je suis désolé pour vous car je sais que ce n'est pas facile de faire bouger ...
J'ai appelé Guylain MOUTAMA qui pense comme moi, qu'il vaut mieux reporter à l'année prochaine la Fête de la mer pour la caler le même jour que la messe des pêcheurs. Ceci dit, la préparation devra tout de même commencer très tôt. Nous pensons qu'il ne serait pas inutile d'effectuer une tournée générale des commerces et clubs du port afin de mieux se connaître. Nous avions proposé cette rencontre à Stéphanie Jautzy l'an dernier ... De toute façon comme notre association ne couvre pas la totalité des amodiataires cette "tournée des popottes" serait bénéfique pour tout le monde.
J'ai mis votre mail sur notre site pour avoir des réactions ( peut-être ... )
Nous restons en contact.
Bonne lecture. Cordialement.                  A. LOUBET

Marion AYGALENT de Run'Aventures le 25/09/09
Bonjour à tous.
Cela n'engage que moi.
Il me semble que la meilleure des dates était celle du 17 octobre initalement prévue avec le zot movie festival. Les 2 animations allaient bien ensemble.
Faire quelque chose au mois de décembre semble difficile. On pense tous à faire nos course et nos cadeaux.
Janvier : je ne sais quoi penser des vacances. c'est à la fois les vacances, mais beaucoup de monde part se ressourcer ailleurs.
Février mars est une bonne période pour faire ce type d'activité parce que c'est l'été mais on s'expose au risque de cyclone.
Avril mai, date de la fête du nautisme au niveau national avec les conditions de mer que l'on connait des édition précedente.
Je pense qu'il faut oublier l'hiver austral.
Septembre octobre semblerait une bonne période pour enclencher la saison saison suivante.
Pourquoi pas faire ça en même temps que la bénédiction des pécheurs. Le monde attire le monde. Ca peut être une bonne chose. Ou alors se caler sur un week end des vacances d'octobre, et tant pis pour saint leu, si on pense seulement à ce que font les autres, on ne fera jamais rien.
Position personnelle : Laissons le week end du 17 octobre et s'est trop court en timing, reporter à l'année prochaine dans les même créneaux.
A bientôt - Aliocha, RUN'Aventures

Sophie DURVILLE de l'Aquarium de la Réunion le 28/09/09
Bonjour,
Nous savons tous que l'organisation de ce type de manifestation, faisant intervenir de nombreux prestataires, n'est pas simple!!
D'autant que, manifestement, fêtes et festivals se succèdent en cette saison.
Comme nous l'avions suggéré lors de la dernière réunion, notre "Fête de la mer" pourrait avoir lieu en même temps que la Messe des Pêcheurs.
Celle-ci étant déjà un évènement phare, annuel, de notre station. Nous avons 1 an pour préparer ça!!
Quand à cette année, il n'y a guère le choix.
C'est difficile de se positionner sur une nouvelle date.
Ce serait bien de lister les actions qui ont été proposées cette année et de faire le point ensemble lors de la prochaine réunion.
A vendredi.          Sophie Durville
             Sophie Durville - Directrice - Aquarium de la Réunion -  Port de Plaisance - 97434 Saint-Gilles les Bains
             tél : 0262 33 44 00 - fax : 0262 33 44 01 -                             www.aquariumdelareunion.com

Dominique PAYET de l'ODT le 28/09/09
Bonjour!
J'ai bien reçu votre mail et vous en remercie.
Tous les destinataires de mon dernier mail ne m'ont pas répondu mais la grande tendance, ce serait de reporter à l'année prochaine et de l'associer à la messe des pêcheurs.
Je pense que l'Office va se ranger à l'avis général.
En ce qui concerne la "tournée des popotes", je l'ai entamée il y a quelques temps déjà mais si vous souhaitez que l'on la fasse ensemble! C'est aussi possible.
Je m'absente du 6 au 14 octobre.
Le 30 septembre et 1er octobre dans l'après-midi, je serai sur le port pour dire aux commerçants, informés sur les dates des 17 et 18/10, que nous reportons la Fête de la Mer à 2010.
Nous avions programmé une réunion le vendredi 2 octobre à 16h30 à l'Aquarium. Je pense qu'il faut la maintenir. Les invitations partiront ce soir par mail.
A bientôt
Sincères salutations
              Dominique PAYET - Directrice -               Office de Tourisme de Saint-Paul
              Tél: 0810 797 797 - Fax: 0262 27 06 09 -               mobile: 0692 61 82 63 -               www.saintpaul-lareunion.com

Dominique PAYET de l'ODT le 28/09/09
Chers partenaires, bonjour!
Je reviens vers vous pour la Fête de la Mer Nous avions fixé une date de réunion ce vendredi 2 octobre 2009 à 16h30 à l'Aquarium et j'aimerais la maintenir. A ce jour, je n'ai pas beaucoup de retour de votre part concernant
Je regarde à nouveau les plannings avec la Mairie, on ne sait jamais.
Comptant sur votre présence - Sincères salutations

Dominique PAYET - Directrice - Office de Tourisme de Saint-Paul - Tél: 0810 797 797 - Fax: 0262 27 06 09
mobile: 0692 61 82 63 - www.saintpaul-lareunion.com

Le 05 décembre 2009 - Nous reproduisons le courrier nous annonçant la " Journée de présentation de la Réserve Naturelle Marine".

                          02 décembre 2009

Objet : Journée de présentation de la Réserve Naturelle Marine
Suivi par : Bruce CAUVIN
Mesdames et Messieurs les Amodiataires
du Port de plaisance
de Saint-Gilles-les Bains

Bonjour,
Nous organisons une journée de présentation de la Réserve Naturelle Marine à bord d'un bateau « Grand Bleu », le samedi 12 décembre 2009.
Cette journée sera l'occasion d'une présentation des différentes zones de protection à l'extérieur des « lagons » et de la réglementation associée. Mais aussi d'échanges entre les amodiataires du Port de Saint-Gilles et des agents du GIP Réserve Nationale Marine de la Réunion.
Nous prévoyons deux rotations (8h45 et 11h45) avec des sorties d'une durée d'une heure quinze environ.
Pour des soucis d'organisation, nous vous demandons de confirmer votre présence auprès du GIP Réserve Nationale Marine au 02 62 34 64 44.

En comptant fortement sur votre présence, je vous prie d'agréer Mesdames et Messieurs, nos salutations distinguées.
                                                              Emmanuel TESSIER Directeur   

On y était ! Comme d'habitude, les photos sur simple demande
Le Quotidien de la Réunion - dimanche 13/12/2009 - BALISES, MODE D'EMPLOI
Les pêcheurs et plaisanciers de Saint-Gilles étaient invités hier à bord du Grand Bleu pour une sortie pédagogique autour de la réserve marine.
Même si certains y mettent un peu de mauvaise volonté, il faut avouer qu'il n'est pas facile de décrypter la carte de la réserve naturelle marine de La Réunion. Bien des utilisateurs s'emmêlent les pinceaux entre les différentes balises et les interdits qui y sont rattachés. Pour lever toute ambiguïté et répondre aux différentes interrogations du terrain, les équipes de la réserve organisaient hier deux sorties à bord du Grand Bleu pour les amodiataires du port de Saint-Gilles. Une cinquantaine avaient répondu présent et ont mis le cap sur la Marianne, non sans avoir auparavant reçu une carte plastifiée de la réserve qu'ils pourront laisser dans leur bateau. L'occasion pour le directeur de la réserve marine, Emmanuel Tessier, de faire l'article des balises fixes, flottantes et terrestres, de montrer les trois niveaux de protection de la réserve, depuis le périmètre général où la réglementation est la moins contraignante jusqu'aux zones de protection intégrale, ces fameux sanctuaires où toute activité humaine est interdite.
Parce que les relations ne sont jamais simples entre les pêcheurs, les plaisanciers et la réserve marine, les questions vont fuser et le ton quelquefois un peu monter mais, à la sortie, les amodiataires s'avouaient plutôt satisfaits de cette initiative. « C'est quand même plus explicite sur l'eau que sur une carte », expliquait un plaisancier. « Maintenant, on va attendre ce fameux " effet réserve " qu'on nous promet.»
Cette opération sera bientôt réitérée à L'Etang-Salé et sur Saint-Leu, où les actes de vandalisme sur les balises n'ont cessé de se répéter ces derniers mois. Mais la pédagogie a ses limites. Quatre écogarde sont enfin assermentés et ont déjà commencé à dresser des procès-verbaux lors de leurs tournées quotidiennes. Quatre autres doivent bientôt recevoir l'agrément.              L.B

retour en haut de la page