L' AAPSGB - le suivi 2010 -

Le 22 janvier 2010 - Le compte-rendu de la réunion relative à l'accueil des croisiéristes sur le port de Saint-Gilles entre la CCI Réunion et le comité des usagers nous parvient :

Réunion du 15 décembre 2009 - Comité des usagers Participants
TCO Mme Marie-Laure BOUTHILLON
SEM BALNEAIRE Mme Claudine DUPUY
OFFICE DU TOURISME DE ST PAUL Mme Dominique PAYET
AQUARIUM DE LA REUNION Mme Sophie DURVILLE
VISIOBUL (représentant M. POISSON) M. Jacques SOULARD
LA CASE A PAINS M. David SAUSSEAU
FAST FOOD DU PORT Mme CANESSON
CROISIERES ET DECOUVERTES M. Franck GENESTE
LE GLACIER GOURMAND Mme LABROSSE
L'AAPSGB M. Gérard Michel représentant M. MOUTAMA
CCIR M. Alain MERLO
CCIR M. Geoffrey LEDUC (Commission CCIR Tourisme)
Mme Alice ALBANY

M. MERLO ouvre la séance à 14 h 00 – II remercie les participants et invite les personnes à se réunir en salle de réunion de la Capitainerie. (Cette réunion qui était prévue dans la salle de réunion de l'Aquarium a finalement eu lieu dans la salle de réunion de la Capitainerie).
M. MERLO explique en quelques mots le but de cette réunion. La CCIR a engagé auprès des usagers du port intéressés ainsi que des collectivités représentées, (SEM, OFFICE DU TOURISME, MAIRIE), une discussion de manière à harmoniser l'accueil des croisiéristes sur le port et les guider vers les différentes activités existant sur la zone balnéaire de St Gilles.
Nous avons dans un premier temps pris contact avec M. GUIGNARD Bernard, de BOURBON TOURISME, qui est l'agent qui organise le réceptif des croisiéristes sur le sol réunionnais.
Lors de cet entretien M. GUIGNARD nous a expliqué qu'il existait deux façons de gérer les touristes en escales sur la Réunion.
1. Ce sont les bateaux qui organisent les excursions. Des packages sont vendus depuis le bord longtemps à l'avance. Les bus sont prévus à l'arrivée des croisiéristes, des groupes sont constitués par nationalités, et accompagnés d'interprètes, et vont vers les destinations fixées à bord (Cas de navires: COSTA CROISIERES).
Ces débarquements ne nécessitent pas d'accueil : d'autres visites sont organisées en concertation avec la société visitée. (ex: visite de l'Aquarium sur le port).
Pour notre part, l'accueil sur le port de St Gilles pourrait consister après les visites programmées, et le laps de temps à occuper, avant le retour du bus (retour au bateau).
Dans les discussions, il en ressort qu'on pourrait prévoir des parkings pour l'arrivée de ces bus, en fonction du nombre de bus.
2. D'autres compagnies ne prévoient absolument pas d'excursions pour ces touristes. Ceux-ci se retrouvent confrontés à organiser eux-mêmes leur visite sur l'île.
Dans ce cas présent, la Mairie de la ville du Port, a prévu des navettes pour permettre à ces touristes qui n'ont pas réservé d'excursions, de se rendre jusqu'en ville du Port pour faire quelques achats. (Navette Gare Maritime jusqu'à la ville).
La question qui se pose, est-ce que l'Office du Tourisme pourrait organiser en concertation avec la Mairie de St Paul, la mise à disposition d'un bus afin de permettre la venue de ces touristes sur la station balnéaire de St Gilles, en plus des taxis ou autres navettes.
Un tarif serait alors défini d'avance et en cas de non rentabilité du bus, le complément serait pris en charge par la Mairie ou par l'Office du Tourisme en charge sur Port Réunion d'organiser le transfert vers le port de St Gilles (vente de billets, etc...)
La SEM BALNEAIRE propose le jour d'arrivée de ces navires de croisières, le petit train des plages pour permettre la visite de la côte littorale de l'Ouest.
La CCIR, afin d'assurer un meilleur accueil sur le port, se propose de mettre une salle placée sur l'esplanade (îlot) à la disposition de l'Office du Tourisme, (exposition d'objets artisanaux non distribués sur le port, distribution de brochures, et tout simplement d'informations). Il a été convenu que la liste des commerces classés par activités sera transmise à l'Office du Tourisme, pour la fabrication de ces « flyers », impression et diffusion lors de ces visites, ainsi qu'une photo vue du ciel ou plan du port.
Ce local mis à disposition de l'Office du Tourisme, pourrait également accueillir quelques exposants de produits non commercialisés sur le port. Toutefois, ces exposants devront s'acquitter d'une redevance commerciale forfaitaire de 150 € pour la journée.
Durant la période de Janvier à Avril où nous enregistrons des escales de navire de croisières, et en dehors de la réception de ces croisiéristes, cette salle pourrait faire l'objet d'une mise à disposition à l'Office du Tourisme, pour des activités en relation avec l'animation du port de plaisance de St Gilles les Bains. Mais dès lors, où l'activité est commerciale, le bénéficiaire devra s'acquitter d'une redevance commerciale à la journée.
Résumé des interventions des uns et des autres :
La CCIR, en fonction des plannings d'arrivée des croisiéristes, se chargera d'obtenir un Arrêté Municipal afin de geler environ 6 places de parkings voitures, le long de la rue du Général de Gaulle, pour accueillir les bus le matin, à leur arrivée.
(Éventuellement la mise en place d'un gardiennage pour interdire le stationnement)
Le planning d'arrivée des bateaux de croisière a été transmis à Mme Dominique PAYET pendant la réunion, ce planning peut être envoyé aux personnes intéressées.
Le Grand Bleu propose de voir la possibilité de récupérer les touristes via le Port de la Pointe des Galets, par voie maritime.
Les informations sont souvent transmises la veille des arrivées des bateaux ce qui rendent trop courts les délais d'organisation (réservation du bus en cas de forte mer).
Il serait judicieux également de sensibiliser les taxiteurs pour la mise en place d'une navette sur le port de St Gilles.
Mme PAYET de l'Office du tourisme précise, que ces accueils pourraient se mettre en place pour le mois de mars (personnel limité en fin d'année et pas assez de stagiaires de BTS avant mars 2010).
Toutes les modalités à mettre en place ayant été abordées, la séance est levée à 16 h 30.
St Gilles, le 20 janvier 2010
Le Directeur Des ports de plaisance : Alain MERLO

2009-2010
septembre
octobre
novembre
décembre
janvier
février
mars
avril
1
ROMANTICA
2
SILVERWIND
AMSTERDAM
3
DELPHIN
4
DISCOVERY
5
6
7
8
9
10
11
12
ROMANTICA
ROMANTICA
13
14
15
ROMANTICA
SEATRADE MIAMI
16
SEATRADE HAMBURG
17
ROMANTICA
18
19
20
BALMORAL
21
22
23
24
25
26
ROMANTICA
ROMANTICA
27
28
29
ROMANTICA
AURORA
30
DELPHIN
31
le 04 février 2010 - Encore une fois la ravine a débordé dans le port. Depuis des années nous demandons le nettoyage régulier de la ravine et l'ouverture préventive de l'exutoire à la mer.
Cette fois-ci ce sont tous les bateaux de Captain Marmaille qui sont partis à la mer.

La rencontre avec Eric MAGAMOOTOO a bien eu lieu sur la digue nord du port. Il nous a assuré que la CCI était victime de ce sinistre au même titre que chaque amodiataire car les responsabilités sont multiples et difficiles à définir. Il nous a assuré de son soutien et nous a demandé d'évaluer les conséquences des dégâts et journées d'immobilisation afin de lancer une procédure devant la justice. L'AAPSGB a accepté de centraliser et de transmettre tous les documents et attestations que vous lui ferez parvenir en tant qu'amodiataire adhérent ou non adhérent.

 

 
Comment chiffrer le préjudice subi par un plaisancier ?
Attestation : NOM et caractéristiques de l'embarcation.
Frais de nettoyage / remise en état : ( Exemple: 1 carénage )
Préjudice d'immobilisation : redevance annuelle / 365 x nbre de jours d'immobilisation

Le Quotidien de la Réunion – vendredi 05/02/2010 – Saint-Gilles – La ravine déborde dans le port – LA COUPE EST PLEINE –
Outre les traditionnels désagréments liés aux fortes pluies, c’est encore une fois le port de saint-Gilles, bassin collecteur de la ravine Saint-Gilles, qui a payé le plus lourd tribut. Les professionnels, mais également la CCIR grondent et recherchent des responsabilités du côté de la mairie et de l’état.
« Les élus de la mairie sont des incapables ». Hier, tôt dans la matinée, Guylain Moutama, à la tête de l'association des amodiataires du port de Saint-Gilles ne cachait pas son irritation. Au plus fort des intempéries qui se sont abattues sur plusieurs régions de l'île et notamment la côte ouest, le niveau de l'eau de la ravine Saint-Gilles alimentée par d'innombrables petits affluents dans les Hauts est monté brusquement.
Le trop-plein s'est, comme d'habitude, déversé dans le port entraînant avec lui jacinthes d'eau, débris divers, déchets, boue, etc. Au matin, le port de plaisance faisait pâle figure. Si aucun dégât important n'était à déplorer hormis la perte des bateaux de Captain' marmaille (lire ci-dessous) et des infiltrations au niveau de l'aquarium, le spectacle offert par l'enclave de plaisance n'était guère reluisant.
Nombre de bateaux étaient encerclés par une gangue de végétaux et de débris, l'ensemble flottant à la surface d'une eau boueuse. Partout des déchets, des jacinthes d'eau, des morceaux de bois. Et sur les quais, cette colère, ce découragement chez professionnels du port impuissants devant le problème récurrent de la gestion du cordon dunaire.
La veille, nombreux étaient les amodiataires à avoir pris leurs précautions, surveillé leurs embarcations. Aucun en revanche n'est compétent pour ouvrir le fameux cordon dunaire qui, au niveau de la digue centrale, « condamne » l'embouchure de la ravine. Or, le cordon dunaire fermé, c'est l'assurance d'assister au débordement du trop-plein dans le port. «Cela fait des années que le problème est posé et que rien ne change. Personne ne veut prendre de décision », déplore Guylain Moutama. Plus loin, un groupe de petits pêcheurs tient sensiblement le même discours. «Ils se rejettent tous la responsabilité et au final personne n'agit. On préfère assister au débordement et à la paralysie du port»
A chaque montée des eaux, cyclonique ou non, la polémique enfle un peu plus. Jusqu'alors dans la retenue, Alain Merlot, à la tête des ports de plaisance à la CCIR a bien des difficultés à contenir son irritation. Il décrit les frais importants qu'il convient d'engager pour nettoyer le port, éviter que les matières végétales ne pourrissent et s'accumulent sur le fond.
                                               Pas avant juillet
Mais il s'élève aussi et surtout contre les atermoiements entre la municipalité et l'Etat qui se partagent les compétences sur la ravine Saint-Gilles. «Il faut trouver une solution définitive pour que le port de Saint-Gilles ne serve plus de bassin de décantation pour la ravine », soupire Alain Merlot.
Selon Jean-Claude Melin, 3e adjoint, sur la base de l'accord signé entre l'Etat et la commune, c'est à la DDE responsable dans le cadre de la gestion du domaine public fluvial de libérer le cordon dunaire. «Nous pouvons le faire mais pour cela, nous devons obtenir l'accord de la DDE. Difficile en pleine nuit ».
Certes, sauf que les alertes météo ont été lancées depuis plusieurs jours. « Nous avions déjà abaissé le niveau du cordon il y a trois semaines pour justement permettre l'écoulement de l'eau avant débordement. Mais de toute évidence, le système n'a pas fonctionné.»
Aujourd'hui, la municipalité dit attendre, dans le cadre de la convention d'exploitation, une autorisation écrite de l'Etat, pour gérer comme elle l'entend le cordon dunaire. A l'image de ce qui a pu être conclu pour l'embouchure de l'étang Saint-,'Paul. « La procédure est toutefois plus complexe en ce qui concerne ce site », ajoute l'adjoint.
Robert Unterner, à la tête du service Risc à la DDE confirme qu'une étude d'incidence actuellement en cours, s'impose comme préalable à la convention qui pourrait être signée avec la mairie pour que dans certains cas, cette dernière puisse assurer le rôle de l'Etat sur le domaine public maritime, en clair sur le cordon dunaire.
Face aux critiques, le fonctionnaire rappelle que le fameux cordon, « formation naturelle » avait il y a peu fait l'objet d'une « amorce » (ouverture partielle) et qu'il convient de ne pas oublier que le port a été construit dans l'embouchure de la ravine et que la digue centrale a été conçue pour accepter le trop plein d'eau en cas de montée des eaux.
En l'état actuel, seul l'Etat peut autoriser la mairie à ouvrir le cordon à titre préventif. La signature d'une quelconque convention ne saurait ainsi intervenir avant le mois de juillet, donc le terme de la saison cyclonique. Marc BERNARD

Michel Diot : « J’ai tout perdu »
Trois bateaux se sont échoués hier sur la plage des Roches Noires. Au milieu des déchets végétaux, balottés par les vagues, gisent les épaves du bateau de la SNSM et d'un ferrie. Il ne s'agit pas de bateaux classiques mais des reproductions miniatures proposées par la société Captain' marmailles, implantée depuis plusieurs années dans la ravine Saint-Gilles.
Il est ainsi possible d'accompagner ses enfants sur ces mini bateaux, fidèles reproductions des originaux. Il y a encore deux jours, Michel Diot, le responsable en possédait une dizaine. Aujourd'hui, trois seulement dont deux en piteux état. Les autres ont été emportés par la crue de la ravine jeudi à 2 h 30 du matin.
Trois se sont échoués sur la plage, les autres ont disparu en mer. Une catastrophe pour cet entrepreneur qui avait engagé quelque 150 000 € dans l'aventure. « Nous venions juste de finir de rembourser notre investissement. Des années de travail sont réduites à néant », se désole-t-il avant d'ajouter ne pas compter dans un pareil contexte sur les assurances.
Selon lui, la faute revient à ce fameux cordon dunaire mais aussi au flou des prévisions météorologiques « trop imprécises ». « Les bateaux étaient attachés », ajoute-t-il à l'adresse de ceux qui, sur le port, évoquaient un manque d'anticipation de sa part. L'outil de travail détruit, ce sont deux personnes qui se retrouvent au chômage, conclut le responsable de Captain' marmailles.

LA CCIR attaque la mairie et l’Etat.
« Nous allons engager une action en responsabilité devant les tribunaux pour que l'on soit dédommagés des frais engagés et des préjudices subis par les uns et les autres ». Interpellés par les amodiataires en colère, Eric Magamootoo, président de la chambre de commerce, gestionnaire du port de Saint:Gilles s'est déplacé pour faire face au dépit des professionnels.
« Nous sommes confrontés à ce même problème depuis des années sans que rien ne bouge », regrette Michel Poisson, à la tête de la société de pêche au gros Maéva. «Nous ne voulons plus payer », ajoute Guylain Moutama.
«Nous allons faire appel à un huissier », rétorque Eric Magamootoo soucieux, face aux amodiataires, de dégager la responsabilité de la CCIR. A ses côtés, Alain Merlot brandit la • demande d'ouverture du cordon dunaire adressé à la municipalité.
Pour parer l'urgence, des travaux de nettoiement ont d'ores et déjà été entrepris. Hier après-midi, des plongeurs fouillaient l'entrée du port et devaient poursuivre leurs investigations sous-marines à l'intérieur de l'enclave de plaisance.
Un nettoyage des troncs et autres débris végétaux sera également entrepris durant les jours à venir. «Mais tout cela à un coût, entre 25 000 et 30 000€ », affirme Alain Merlot. Une addition que les amodiataires refuse de payer, la CCIR moins encore.

CLICANOO.COM | Publié le 5 février 2010 - Faits-Divers - Saint-Gilles : 400 000 euros de dégâts dans le port

Comme chaque année en saison des pluies, la ravine Saint-Gilles a débordé dans la nuit de mercredi à jeudi, causant de nombreux dégâts dans le port. La facture s’élèvera à 400 000 euros minimum. La CCIR accuse l’état et la mairie.

400 000 euros de dégâts minimum en lieu et place des 500 euros nécessaires à l’ouverture de la dune. Les années se suivent et se ressemblent dans le port de Saint-Gilles. Chaque épisode de fortes pluies fait déborder la ravine et inonde les bassins sous des dizaines de tonnes de déchets végétaux accumulés en amont. Dans la nuit de mercredi à jeudi, le phénomène s’est reproduit dès 21 h. Quelques heures plus tard, l’eau sautait la digue pour souiller bateaux et pontons. Mais le pire s’est produit dans la ravine même, où étaient amarrés les bateaux miniatures de Captain Marmailles. Les attaches n’ont pas résisté au courant et aux masses de végétaux lorsque l’eau est montée. La plupart des embarcations ont été projetées en mer. Hier matin, plusieurs d’entre elles gisaient sur la plage des Roches-Noires, fortement endommagées. Trois ont même dérivé au large, avant de disparaître… pour réapparaître dans l’après-midi à Saint-Leu.

LA MAIRIE DANS LE COLLIMATEUR

“Et même si on les retrouve, qu’est ce qu’on va en faire ? Les réparer ? A quel prix ? Ces dix bateaux, on les a achetés il y a cinq ans, on allait juste finir de les payer, on a tout perdu”, se désespérait hier matin Michel Diot en tentant de récupérer ce qui pouvait encore l’être. Son épouse Chantal chiffrait déjà les pertes à près de 150 000 euros. Leur employé sera mis au chômage technique dans les jours à venir. Sur la berge, les hommes de la Sem balnéaire se sont activés dès les premières heures du jour pour dégager les accès. Pas de quoi contenir pour autant la colère des usagers du port. Fatigués de voir se répéter le scénario chaque année. Les accusations ont fusé. Et c’est principalement la mairie de Saint-Paul qui reste dans le collimateur. “C’est toujours le même cinéma et c’est pas faute d’avoir envoyé des courriers. Ça fait six ans qu’on se bat pour que la dune de sable soit ouverte en cas de fortes pluies. Il suffit d’ouvrir avec un tractopelle, c’est quand même pas compliqué. Mais tout le monde se renvoie la balle”, accuse Guylain Moutama, le président de l’association des amodiataires du port. Du côté des petits pêcheurs professionnels, mêmes griefs. Bloqués au port pour plusieurs jours, tous expriment leur colère. A l’image de Ahmed Bedani : “C’est vraiment un sentiment de haine qu’on ressent. Les autorités ne font rien. C’est toujours le même bordel. L’eau douce dans le port va faire se multiplier les coquilles sur les coques et il va falloir sortir les bateaux. Donc encore des frais alors qu’on est déjà en grandes difficultés”.

TROIS JOURS DE NETTOYAGE

Avec la destruction de Captain Marmailles (150 000 euros), l’extraction des déchets végétaux (30 000 euros) et l’intégralité des carénages à refaire sur les plus de 350 bateaux du port (environ 200 000 euros), les dégâts immédiats se montent déjà à presque 400 000 euros. Sans compter les pertes d’activité à venir. Car la pêche et toutes les activités nautiques sont bien entendu suspendues au nettoyage des bassins. Troncs d’arbre et autre débris pourraient endommager les coques. Aucune sortie n’est donc prévue avant plusieurs jours et particulièrement pour les plus gros bateaux. Le Grand Bleu, bien sûr, qui a dû annuler deux séries de rotations et devra en supprimer au moins cinq ce week-end si la navigation n’est pas rétablie. Mais aussi les bateaux de plongée et de pêche au gros. “C’est environ 1200 euros de perte par jour”, estimait hier Christophe Potier pour Corail Plongée. “700 à 800 pour nous”, affirmait le patron de l’Albacore Fishing Club, “à cause de l’incompétence de certains services”. Des pertes considérables donc qui pourraient s’aggraver faute d’un nettoyage rapide. La CCIR estimait hier à deux ou trois jours le délai pour rouvrir la navigation. Des plongeurs ont commencé leurs recherches en milieu d’après-midi pour évacuer les troncs et les plus gros obstacles. En attendant, l’association des amodiataires entend bien trancher l’éternel débat qui oppose la CCIR, l’Etat et la commune sur la responsabilité dans la ravine. Leur objectif : obtenir réparation du préjudice.           Romain Latournerie

Baignade interdite sur toutes les plages de Saint-Paul
La ville de Saint-Paul a pris hier un arrêté d’interdiction de la baignade et des activités nautiques jusqu’à nouvel ordre. Drapeau rouge donc de rigueur sur toutes les plages de la commune. Aux Roches noires, les MNS constataient les dégâts hier matin. “Avec la pollution des eaux et les déchets sur la plage, le drapeau rouge s’impose”, expliquait l’un d’entre eux. “On va rester vigilant en attendant que le sable soit nettoyé et que l’eau s’éclaircisse”.
- L’Ermitage sous les eaux Comme la ravine Saint-Gilles dans le port, la ravine l’Ermitage obstruée faute d’entretien a largement débordé hier. De nombreuses habitations ont ainsi été inondées. “A 5 h du matin, je suis sortie et il y avait de l’eau partout dans le jardin. J’ai trois pièces avec au moins 20 centimètres d’eau et on a retiré la voiture in extremis”. Nelly Barret n’avait pas vu tel phénomène depuis plus de 25 ans. “Et la raison est simple : la ravine était bouchée parce qu’elle n’est jamais curée”. L’eau est même remontée dans le canal du bras de l’Ermitage, provoquant d’autres inondations. L’hôtel des Bougainvilliers a notamment constaté six véhicules endommagés. “C’était notre dernier jour ici et quand on a voulu prendre la voiture ce matin, il y avait de l’eau jusqu’au volant”, racontait hier Serge Marre, notre confrère d’Europe 1, en vacances sur l’île.
- La station d’épuration a débordé Les eaux boueuses de la station d’épuration de l’Ermitage ont débordé dans la ravine pour aller se jeter dans le lagon. Indiscutable à en juger par l’odeur qui embaumait hier le quartier. Un phénomène toujours problématique pour les écosystèmes. “Il y a un impact réel pour les récifs coralliens. Les coraux ne supportent pas l’eau douce et les boues qui leur cachent la lumière. Sans parler de toutes les bactéries”, expliquait hier Thierry Mulochau, de l’Aquarium. Déconseillant au passage la consommation du poisson pendant quelques jours…

Des barques retrouvées à la pointe au Sel !
Hier, deux bateaux retournés sont aperçus par des badauds au large de Saint-Leu Inquiets, ils alertent les secours. Un large dispositif se met en place vers la pointe au Sel. L’hélicoptère de la gendarmerie et des pompiers-plongeurs du service nautique départemental se rendent sur les lieux. Aucune trace de présence à l’intérieur des bateaux n’est détectée. En réalité, les embarcations de Captain Marmailles de Saint-Gilles avaient simplement dérivé. Le dispositif a été rapidement été lev

CLICANOO.COM | Publié le 5 février 2010 - Faits-Divers - Mairie de Saint-Paul : “On attend une position claire de l’Etat”
Jean-Claude Melin, pourquoi ne pas avoir ouvert le cordon lagunaire hier soir ?
Parce que nous n’en avons pas la compétence juridique. L’Etat est responsable de la libre circulation des eaux sur le domaine fluvial. Et aucune convention ne nous lie à lui pour ouvrir le cordon.

Vous l’aviez pourtant fait lors de la dernière vigilance fortes pluies ?
Nous l’avions fait avec une directive de l’Etat et un responsable de la DDE. Et il faisait encore jour. Là, il a plu de nuit, c’est plus compliqué.

Le bulletin de vigilance est tout de même tombé assez tôt dans la journée.
Quand nous avions fait les derniers travaux, nous avions laissé un passage et nous pensions que cela suffirait à faire rompre le cordon lagunaire. Mais ça ne s’est pas passé comme ça. L’eau a envahi le port et le cordon n’a cédé qu’à 2 h du matin. J’étais sur place depuis minuit et demie. Je tiens à dire qu’on a quand même mobilisé 30 agents de Tamarun et 5 camions ce matin.

N’était-ce pas trop tard, comme tous les ans ?
Encore une fois, notre souhait est d’établir plus clairement les responsabilités de chacun. On ne peut pas dire que c’est de notre faute alors qu’on a alerté l’Etat à plusieurs reprises. Quand on a ouvert le cordon de l’Etang Saint-Paul, celui qui a donné l’ordre a failli être mis en examen. On souhaite une position claire de l’Etat.

Éric Magamootoo annonce une action en justice, qu’en pensez-vous ?
Chacun prendra ses responsabilités. Mais je pense qu’on réglera plutôt le problème avec les bonnes volontés de chacun pour trouver une solution durable.

Commentaire Tout le monde s’en fout
Nous aurions pu publier le même article que l’an dernier, lors des dernières inondations dans le port. Même causes, mêmes conséquences et même inertie des autorités. Malgré le bulletin de vigilance publié largement dans les temps. Mais personne n’est responsable. Depuis quinze ans ou plus. Pas un élu de la ville ni un représentant de l’Etat n’est passé sur le port dans la journée. Quant à Éric Magamootoo, nous ne l’avions pas vu l’an dernier, ni les années précédentes. Faute d’élections en vue ?

CLICANOO.COM | Publié le 5 février 2010 - Faits-Divers - Éric Magamootoo (CCIR) accuse l’Etat et la commune

“Ils se renvoient tous la balle. Quand on appelle la chambre, ils appellent la mairie qui elle-même appelle la DDE”. Guylain Moutama, comme tous les usagers du port réunis hier sur les quais, lance un ultimatum. “C’est tous les ans la même histoire, cette fois on veut que tout le monde se réunisse et signe un accord écrit. Tant qu’on n’aura pas ça, on ne paiera plus les loyers”. C’est d’ailleurs sous sa pression qu’Eric Magamootoo, président de la CCIR, a fait le déplacement hier après-midi, interpellé dès son arrivée. Un Éric Magamootoo on ne peut plus clair : “Je vais être direct. La sécurité des hommes et des biens dans les ravines, ce n’est pas de la responsabilité de la chambre qui est seulement concessionnaire du port”. Une première déclaration qui énerve passablement ses auditeurs. “Arrêtez avec ça, nous, on veut savoir qui prend les décisions”, l’interrompt alors un plaisancier. “La responsabilité revient à l’Etat et aux collectivités”, répond finalement l’élu. “Je vais encore écrire au sous-préfet de Saint-Paul et à la députée-maire. Mais s’ils ne prennent pas leurs responsabilités, cela se reproduira encore et encore”. Une nouvelle fois interpellé par les usagers du port, Éric Magamootoo a proposé à toutes les victimes du port de chiffrer leurs préjudices. “Je ferai venir des huissiers et je serai à vos côtés pour aller devant la justice. Nous allons engager une mise en responsabilité”. La CCIR pourrait également demander le remboursement de ses propres frais. Des inondations comme celles-ci lui coûtent chaque année 30 000 euros

CLICANOO.COM | Publié le 5 février 2010 - Faits-Divers - L’Ouest n’était plus habitué à la pluie

Les précipitations qui se sont abattues dans la nuit de mercredi à jeudi et en début de matinée ont entraîné les habituelles conséquences néfastes, radiers coupés, maisons inondées, embouteillages sur les routes. Pourtant l’examen des cumuls de précipitations ne montre pas des valeurs extraordinaires, surtout pour un mois de février, en plein cœur de l’été austral et de la saison des pluies. Le minimum résiduel dernier avatar de l’ex-Fami a dirigé sur notre île un flux de nord, chaud, humide et instable. Les masses nuageuses prises dans ce flux ont abordé les côtes Ouest de la Réunion entre 23h et minuit mercredi soir. Elles ont provoqué des précipitations prenant temporairement un caractère orageux. C’est ainsi qu’il est tombé 110 mm en trois heures à Vue-Belle dans la nuit de mercredi à jeudi. Le cumul sur 24h était de 123 mm toujours à Vue-Belle la valeur la plus importante enregistrée sur l’ensemble de l’île. Dans l’Ouest, où l’on est peu habitué aux fortes précipitations, plus de 100 mm en trois heures interpellent mais n’ont rien d’exceptionnel. De même, les coups de tonnerre qui ont retenti dans la nuit de mercredi à jeudi en ont troublé plus d’un. Pour Météo France, il s’agit pourtant d’un épisode modéré. En janvier de l’année dernière, la station du Chaudron a enregistré des épisodes orageux un jour sur deux. Après avoir intéressé l’Ouest, les masses nuageuses ont traversé la Réunion et sont ressorties à l’est, à l’aube, hier matin. Tout au long de la journée d’hier, la zone de convergence s’est éloignée progressivement de notre île, entraînant dans son sillage une amélioration du temps. Elle a laissé la place à un flux de sud porteur d’un temps plus sec. Accessoirement, l’impression de chaleur oppressante et pénible qui sévit sur la Réunion depuis une quinzaine de jours va s’atténuer    
                       retour recherche

CLICANOO.COM | Publié le 6 février 2010 - Société - Le port au ralenti, la moitié des plages nettoyées

Lendemain d’inondations difficile hier dans la zone balnéaire. La moitié des plages ont été nettoyées mais le port reste envahi par les déchets végétaux. La navigation reste périlleuse et les usagers grondent.

Les sentiments de lassitude et d’abandon exprimés par les usagers du port s’amplifient. Déjà furieux d’avoir vu une nouvelle fois la ravine déborder faute d’ouverture dans les temps, plaisanciers, plongeurs et pêcheurs devront attendre jusqu’à lundi pour retrouver un port en état de marche. “C’est vraiment n’importe quoi”, s’emporte Guylain Moutama, le président de l’association des amodiataires. “Tout le monde nous a plantés. Huguette Bello et ses élus sont passés ce matin, ils sont restés environ une minute. Ils se foutent complètement du port.” En des termes plus diplomatiques, le directeur du port, Alain Merlo, se désolait hier soir du peu de moyens dont il a pu bénéficier pour commencer le nettoyage du port. “Des entreprises privées nous avaient assurés qu’elles viendraient, elles n’ont pas pu venir. Quant à la mairie, elle nous a alloué trois agents qui sont arrivés à 11 heures mais qui sont repartis à 13 heures. Ils terminent plus tôt le vendredi.” Bilan : si les plus gros obstacles à la navigation ont pu être dégagés par une équipe de plongeurs de la CCIR, les pontons et des dizaines de bateaux restent englués dans les jacynthes et autres déchets végétaux. Alain Merlo estime que 25 m3 resteront à évacuer à partir de lundi. Une partie a d’ailleurs été stockée entre deux pontons et solidement arimée pour ne pas être redispersée par la marée. Sept bateaux ont pu tout de même sortir et rentrer dans le port hier. Mais la CCIR maintient ses appels à la prudence. “Ils sont sortis à leurs risques et périls. Il faut prendre les plus grandes précautions et naviguer à vitesse extrêmement réduite”. A noter que le danger reste encore plus présent en mer où de nombreux troncs et déchets divers continuent à flotter entre deux eaux.

Sur les plages, les hommes de la SEM balnéaire se sont en revanche activés. 40 agents et 10 camions ont été disposés sur les plages les plus au nord de Saint-Paul. Boucan, les Roches Noires et les Brisants où le sable était à peu près propre dès le milieu de l’après-midi. Avec une nuance pour la plage centrale de Saint-Gilles où les courants rejettent en permanence les déchets du large. “Nous avons déjà collecté environ 25 tonnes de déchets”, assure Claudine Dupuy, la directrice de Tamarun. “La difficulté vient du triage qui est nécessaire. Il y a essentiellement des déchets verts mais aussi de l’électro-ménager, des plastiques et des poissons, beaucoup de zourites par exemple”. Les trois plages principales hors lagon sont donc de nouveau pratiquables. Seule celle de Cap Homard doit encore être traitée. Les hommes de la Sem ont seulement retiré les cadavres pour éviter les nuisances. En revanche, les plages de l’Ermitage et de la Saline resteront en l’état tout le week-end puisque les équipes ne travailleront pas avant lundi. “Normalement, mercredi, tout sera réglé. C’est notre objectif”, estime Claudine Dupuy. Ni plage ni baignade donc du côté du lagon. Problématique en période de fortes chaleurs. Romain Latournerie

“Faute de réunion, on va mettre le bordel”

Guylain Moutama est excédé. Le président de l’association des amodiataires annonce qu’il compte reprendre l’initiative dans la polémique qui oppose la CCIR, la commune et l’Etat à propos de la ravine. “Je vais écrire à tout le monde pour convoquer une réunion d’urgence. Si on obtient pas cela la semaine prochaine, je peux vous dire qu’on va foutre le bordel. Il y a du monde derrière nous. On est prêt à se mobiliser”.                        

07 février 2009 - Une réaction: un adhérent pose une question.
Bonsoir,
Je voudrai savoir quelles sont les démarches à suivre pour espérer pouvoir se faire indemniser pour le carénage d'un bateau et contrôler sa coque. Merci d'avance. Bonne soirée. P. Pascal

Réponse : Lors de sa visite sur le port, le 04 février, Eric MAGAMOOTOO a proposé comme solution au problème récurrent du débordement de la ravine Saint-Gilles, de lancer une action en justice afin de définir qui est responsable. Pour celà il faut évaluer le préjudice subi par les usagers de façon à faire condamner le susdit responsable au remboursement du montant de ce préjudice. Pour ceux qui ont une activité commerciale il est facile d'estimer la perte par rapport aux jours d'immobilisation. Pour les plaisanciers ce n'est pas aussi simple. Nous avons imaginé le schéma suivant:
L'AAPSGB se charge de reccueillir auprès de chacun ( adhérent ou non ) une déclaration sur papier libre, mail ou autre, précisant l'identité, les éléments d'identification du bateau et l'évaluation des dégâts comme suit:
1 - Un carénage, vérification, ( facture, devis ou évaluation personnelle )
2 - Immobilisation ( montant de la redevance annuelle / 365 jours x nombre de jours d'immobilisation )

Ceci dit, en admettant que, pour une fois, tout le monde réagisse et joue le jeu en transmettant massivement les attestations de dégâts , que la CCI tienne sa promesse d'ester en justice et que la procédure aboutisse ... Vous aurez compris par vous-même que votre remboursement risque de prendre du temps, beaucoup de temps. Mais qui ne tente rien n'a rien, alors moi, je ferais.                    

Le Quotidien de la Réunion – vendredi 05/02/2010 – Saint-Gilles - A l'Ermitage et dans le port - UN WEEK-END SANS LA MER
Les fortes pluies du milieu de la semaine sont lourdes de conséquences pour Saint-Gilles.
Le bain est interdit sur tout le littoral de la station balnéaire, et le port de Saint-Gilles est handicapé,
encombré par le débordement de la ravine Saint-Gilles.

Pas de bain de mer à Saint-Gilles ce week-end. Aujourd'hui, il est préférable de se tourner vers le « chemin volcan » pour aller pique-niquer. Pour trouver la fraîcheur, ne comptez pas sur le lagon. Ou alors au risque de toutes sortes d'infections cutanées, mycoses et autres staphylocoques.
Le risque est réel, le drapeau rouge flotte sur le lagon et les autres plages de l'Ouest, et si on attend pour cette semaine le résultat des examens, on sait qu'il faut une dizaine de jours pour que l'eau retrouve un peu de sa clarté.
A chaque forte pluie, la ravine de l'Ermitage, où décantent les effluents de la station d'épuration (voir par ailleurs), déborde, dans les jardins alentours d'abord, puis dans le lagon finalement. D'où la pollution qui suit chaque épisode pluvieux.
Les maître s-nag eurs-sauveteurs regardent les imprudents sans broncher. Lassés qu'ils sont de se faire rabrouer. «L'arrêté a été promulgué à 14 heures vendredi et démerdez-vous!», rouspète l'un d'eux. «On n'est pas la police municipale, les plagistes feront ce qu'ils veulent.»
Mais pour eux, le problème existe toute l'année. Tous les jours, la ravine toute proche se déverse dans le lagon. Comme Action Ouest, les sauveteurs ne comprennent pas que cette situation perdure dans la réserve marine. Ça n'a pas de sens : « Une réserve marine dans la station balnéaire, c'est comme un circuit de Formule 1 dans un hôpital ».
                                     Les entreprises sont en week-end
A Saint-Gilles, dans le port, le Grand Bleu rentre à quai. Peu de candidats à la croisière sont à bord. « Malgré les risques d'abîmer le moteur ou l'hélice avec les épaves qui flottent dans le port, nous sommes quand même sortis. On ne voit pas le fond, mais le Grand Bleu va dans la baie de Saint-Paul », déclare Florence, à la réservation.
Les pêcheurs pour la plupart, préfèrent rester à quai. « Celui-là, pour gagner 400 euros, risque d'en perdre 5 000 », explique un professionnel en désignant son collègue qui rentre d'une pêche au gros. «Les risques sont pour les hélices, les turbines, le refroidissement des moteurs. » Et en plus, aujourd'hui «il n'y a personne pour nettoyer» le port.
Un plaisancier, le propriétaire du Phoebus, au ponton C, est cloué à quai. Il trouve que le service n'est pas à la hauteur du prix de l'anneau. « C'est 1 200 euros par an », se plaint-il. « La mairie pourrait s'arranger avec la CCI » pour gérer le problème de débordement de la ravine Saint-Gilles.
Alain Merlo, le président à la CCI pour les ports de plaisance, déclare avoir fait le nécessaire : « A 13 heures vendredi, employés municipaux et entreprises de nettoyages engagées sont partis en week-end. Même en leur proposant plus pour payer les heures supplémentaires des employés, aucune d'entre elles n'a voulu rester travailler samedi». Il assure par ailleurs que ce qui reste des déchets dans le port sera évacué dès lundi, « grues, camions et plongeurs sont déjà réservés ». En attendant, les 25 m3 restant sont bloqués au ponton C. Comme le Phoebus.
De son côté, Guylain Moutama, le président des amodiataires du port de Saint-Gilles, reste philosophe. « Tout le monde se renvoie la balle, nous on est au milieu. » Et si ce sera nettoyé lundi, «entre-temps, on va jouer aux cartes ». Philippe NANPON

LA PHRASE : « Une réserve marine dans la station balnéaire, c'est comme un circuit de Formule 1 dans un hôpital».
Les maîtres-nageurs-sauveteurs de l'Ermitage.

08 février 2009 - Une réaction:    Bonjour - J'aimerai etre insrit sur la liste de diffusion pour etre averti des mises a jour du site
dans le meme temps, je vous fais parvenir une estimation des prejudices me concernant
:

bateau SKANIBAL Ocqueteau olympic 700
sortie de l'eau 120 euros
Carenage 500 euros
1 semaine d'immobilisation 90 euros
soit un cout global de 710 euros, hors toute decouverte ulterieure (coque, amarres, helice, ...)
cordialement stephane G
Réponse : Bonjour Stéphane, Ok, j'ai enregistré votre email sur la liste de diffusion.
Les mises à jour ( presse - histoire - photos , etc ) sont pratiquement quotidiennes mais je n'envoie un avis que lorsque les infos sont importantes pour ne pas faire du harcèlement ... Ce site appartient à tout le monde dès qu'il s'agit de le commenter ou donner son avis sur le port, la mer, la pêche ... Bref presque tout , quoi.
J'enregistre l'estimation qui sera jointe au dossier que nous préparons. Merci d'avoir réagi. Cordialement. Alain LOUBET ( trésorier et responsable site AAPSGB )

08 février 2009 - Une réaction ... de la mairie de SAINT PAUL ................

Hier, à 17h, Guylain MOUTAMA (président) , Gérard MICHEL (secrétaire) et Alain LOUBET (trésorier), avons rencontré M. CHRISTOPHE POMEZ ( voir carte de visite très instructive ) Comme de bien entendu nous n'avons pas manqué de lui faire part de nos préoccupations du moment concernant la ravine Saint-Gilles et l'urgence de prendre les bonnes décisions. Il a également enregistré notre désarroi face à des services municipaux qui semblent ne pas nous connaître et ne répondent pas à nos sollicitations, de notre attente de participer plus activement ... Nous ne doutons pas de l'amorce d'une collaboration franche et profitable ...

le 22 février 2010 - Deux mails de l'ODT qui souhaite organiser une animation suite au débordement de la ravine Saint-Gilles et nos interrogations, à la fin.

mail ODT

Bonjour,

l'Office de Tourisme de Saint-paul et son Président, M. Incana, souhaite apporter son soutien à Captain Marmailles.
Pour cela, nous souhaitons organiser le samedi 13 mars, sur la place du Forum, des concerts gratuits.
- de 10h à 19h : animations, jeux, appel à la solidarité. Capter le maximum de personnes pour avoir le maximum de fonds.
- à partir de 19h30 jusqu'à minuit : concerts gratuits (la portion de la route du Général de Gaulle entre la rue de la Plage et la rue de
la Poste sera fermée pour l'occasion).
Cette manifestation sera organisée en partenariat avec Kréol FM
L'Office de Tourisme de Saint-Paul souhaite connaître toutes les personnes qui seraient prêtes à travailler avec nous dans ce sens.
Nous souhaitons déposer des urnes chez les commerçants / prestataires participants, avoir des lots pour les jeux de l'après-midi. Toutes
les bonnes idées sont bien sûr les bienvenues.
Tous les commerçants / prestataires participants seront cités dans la communication, sur Kréol Fm et seront mis en avant par les animateurs
de la Radio, présents toute la journée sur le podium du Forum.
Merci de diffuser ce message le plus largement possible.
N'hésitez pas à me contacter pour de plus amples informations.       A bientôt
Stéphanie Jautzy - Chargée de Communication - Office de Tourisme de Saint-Paul - 06 92 67 64 16 - www.saintpaul-lareunion.com

mail ODT-Bonjour,

L'Office de Tourisme de Saint-paul et son Président, M. Incana, souhaite apporter son soutien aux prestataires touristiques du Port
qui ont subi des préjudices suite aux fortes pluies, début février.
Pour cela, nous souhaitons organiser le samedi 13 mars, sur la place du Forum, des concerts gratuits.
- de 10h à 19h : animations, jeux, appel à la solidarité
- à partir de 19h30 jusqu'à minuit : concerts gratuits (la portion de la route du Général de Gaulle entre la rue de la Plage et la rue de la Poste sera fermée pour l'occasion).
Cette manifestation sera organisée en partenariat avec Kréol FM
Nous souhaitons mobiliser le plus de commerçants, prestataires saint- gillois afin de faire de cette journée une fête de la solidarité.
Des urnes seront placées chez les commerçants participants.Seriez-vous disponibles le mercredi 24 février à 16h pour faire un tour de table sur cette question. Rendez-vous à l'Aquarium. Merci de me tenir informer rapidement de votre présence.Cordialement,

Stéphanie Jautzy - Chargée de Communication - Office de Tourisme de Saint-Paul - 06 92 67 64 16 - www.saintpaul-lareunion.com

22/02/2010 Réponse AAPSGB - Bonjour,
Voici le point de vue qui se dégage de la part des membres du " noyau actif " de l'AAPSGB ( président, secrétaire, trésorier ).
Au départ, il s'agissait de mettre en place une manifestation au bénéfice de la principale victime du débordement de la ravine. Ensuite le bénéfice est étendu à l'ensemble des prestataires ... Nous cernons mal les enjeux.
La manifestation, elle même, nous paraît soulever sinon des objections du moins de nombreuses interrogations.
L'enceinte devrait-elle être clôturée et payante ou libre et gratuite ? De la part de qui le geste de solidarité est-il attendu ? Des riverains, victimes eux-mêmes pour une part ? Comment faire passer dans l'opinion une action en faveur d'activités de loisirs vécues en règle générale comme réservées aux nantis ...
La date elle même pose problème. Le 13 mars ou plutôt le 27 / 28 à l'occasion du "forum des métiers de la mer" et au risque de "mélanger les genres".
Au sujet du "forum des métiers de la mer" nous sommes bien plus préoccupés par notre demande de " logistique " auprès de la mairie et de la communication de la part de l' ODT ...
Vous nous demandez de vous fournir l'évaluation des dégâts :
M. MERLO a cité le chiffre de 50 000 € concernat les infrastructures du port et notre association estime les réparations / carénages de l'ensemble des bateaux à 144000 € ( selon Guylain MOUTAMA ). Il s'agit d'une estimation très approximative car pour l'instant seuls trois plaisanciers nous ont fourni leur évaluation ...
Nous serons disponibles le 24 comme vous le proposez et participerons à la rencontre que vous organisez.
A votre disposition pour toute autre information que vous souhaiteriez.
A. LOUBET ( trésorier AAPSGB )

23/02/2010 - mail ODT -IMPORTANT : La réunion est décalée à 16h30. M. Gérald Incana, Président de l'Office de Tourisme, sera présent. Merci de rectifier l'horaire sur vos agendas. A mercredi Stéphanie Jautzy - Chargée de Communication - Office de Tourisme de Saint-Paul - 06 92 67 64 16
www.saintpaul-lareunion.com
 

25/02/2010 - Lors de la rencontre, nous avons décidé de ne plus mentionner le terme de "solidarité". L'ODT maintient la date du 13 mars pour une journée de découverte du port de Saint-Gilles les Bains qui redémarre à la suite des intempéries qui ont occasionné les dégâts. KREOL FM annoncera l'événement et assurera l'animation sur la place face à Captain Marmailles qui devrait reprendre son activité ce jour-là. M. INCANA s'est engagé à faire son possible pour trouver une solution pour que le nettoyage de la ravine soit assuré d'ici là; c'est la condition pour les petits bateaux naviguent sans risque. Nous lui avons rappelé la préoccupation actuelle de l'AAPSGB qui est de trouver la logistique pour le FORUM DES METIERS DE LA MER qui se tiendra les 27 et 28 mars 2010.

25/02/2010 - mail ODT - compte-rendu de notre réunion du 24 et mise en place de la journée du 13 mars 2010 -
Bonjour,
Suite à la réunion d'hier à l'Aquarium, la fête du samedi 13 mars sera orientée : "Fête pour promouvoir le port de Saint-Gilles et la station Balnéaire, et notamment la reprise d'activité de Captain marmailles".
Aucun fond ne sera récolté. Par contre si les professionnels souhaitent apporter leur soutien à Cap'tain marmailles, il n'y a aucun problème, cela devra se faire de professionnel à professionnel.
Ex : le restaurant de la boucherie reverse 1 € à Captain Marmailles pour chaque repas enfant commandé, la sem balnéaire reversera la
recette perçue pour le petit train des plages ce jour là à captain marmailles.

L'idée de la fête est d'inciter les gens à pratiquer des activités sur le Port pendant, notamment, les vacances. (samedi 13 mars : 1er
jour des vacances)

Important : La date du samedi 13 mars est maintenue uniquement si la ravine est nettoyée. Nous devrions avoir une réponse rapide à ce sujet, M. Incana faisant le nécessaire.

La manifestation se fera sur la place du Marché et non pas sur la place du forum par soucis de rapprochement par rapport au Port et à
Cap'tain marmailles.

Lors de cette manifestation, les animateurs de Kréol Fm mettront en avant, chacun à leur tour les prestataires touristiques du Port qui
le souhaitent.

Il y aura également des lots à gagner, merci de me faire savoir rapidement si vous souhaitez en offrir : quoi et combien ?

l'Office et Kréol Fm s'occupent de la communication :
      Office : Affiches + programmes + banderoles. à voir : annonces dans le Quotidien
     Kréol Fm : spots radios (à voir avec les autres radios, possibilité de partenariat)

La communication doit être prête mardi 2 mars au maximum. Si vous souhaitez participer de quelque manière qu'il soit à la manifestation, il faut m'avertir avant lundi !

voici une idée du message com qui peut être fait : la Fête des Cap'tains - Place du Marché / Port de Saint-Gilles -
Samedi 13 mars - Pour des vacances dans l'eau !

L'Office de Tourisme de Saint-Paul, les prestataires du Port et Kréol Fm vous proposent de faire la fête le samedi 13 mars sur Saint-Gilles, place du Marché

Les vacances scolaires : le moment idéal pour faire de la plongée, des sorties en bateaux, visiter l'aquarium, aller aux parcs aquatiques ou encore se prendre pour un petit capitaine de bateau grâce à Cap'tain marmailles qui relance son activité, après de
longues semaines malheureuses d'inactivité (suite aux fortes pluies début septembre où il avait tout perdu).

Au programme : des jeux, des lots à gagner (sorties sur le Grand Bleu, des dîners dans des restaurants, des visites de
l'aquarium ...), des concerts gratuits de 10h à minuit.

Pensez à prendre le petit train des Plages, Rosa'li, seulement 1 € le trajet.

Le programme complet à découvrir bientôt ...

MERCI DE TRANSMETTRE LE MESSAGE AUTOUR DE VOUS !

Est-ce que certains d'entre vous peuvent prendre en charge une structure gonflable, un conte, un magicien ... merci de me tenir au courant rapidement.       A bientôt

Stéphanie Jautzy - Chargée de Communication - Office de Tourisme de Saint-Paul - 06 92 67 64 16 - www.saintpaul-lareunion.com

26/02/2010 - Laurence ( Le Grand Bleu ) répond à l'ODT et offre des lots pour la journée du 13 mars. BRAVO et merci de "jouer le jeu".
Bonjour Stéphanie, - Voici les lots que nous proposerons pour cette fête quelle qu'en soit la date:
- 1/2 journée Cat' Ananas
- 1 Sortie Farniente Dauphin Safari en coucher du soleil
- 2 Sorties Grand Bleu Pentes du Volcan au départ de Ste Rose
- 2 Sorties Grand Bleu Découverte d'1h15 au départ de St Gilles Les Bains
- 4 Sorties Corail Safari
               Cordialement

Laurence DEL VECHIO - Directrice RH et Commerciale - CROISIERES & DECOUVERTES - Le Grand Bleu - Dauphin Safari - Cat'Ananas - Corail Safari - GSM: 06 92 76 38 17 - Fax: 02 62 33 59 66

02/03/2010 - Un mail de l'ODT - ANNULATION ! Merci la mairie ...
Bonjour,
malheureusement, nous allons devoir annuler la journée du 13 mars. En effet, nous n'avons pas encore de réponse de la mairie concernant le nettoyage de la ravine. Compte tenu que nous sommes à 10 jours de la
manifestation, nous ne pouvons pas plus attendre, car nous ne pourrons pas communiquer sur l'événement.

je vous prie de bien vouloir prendre note de cette information.

Nous envisageons de reporter la manifestation à une date ultérieure. Nous vous tiendrons au courant.

Cordialement,

Stéphanie Jautzy - Chargée de Communication - Office de Tourisme de Saint-Paul - 06 92 67 64 16
www.saintpaul-lareunion.com

CLICANOO.COM | Publié le 23 février 2010 - Enfin une solution contre les inondations dans le port
Après de longues années de débats stériles, une solution est en passe de voir le jour dans le port de Saint-Gilles. Les dernières fortes pluies ont accéléré la mise en place d’un accord entre l’Etat et la mairie.
Enfin une solution pour le port de Saint-Gilles. Suite aux dernières inondations qui ont occasionné de sérieux dégâts matériels, mairie, Etat et Chambre de commerce se sont pour la première fois assis à la même table sous la pression des usagers du port. Et preuve qu’il suffisait de se parler pour régler le problème : une solution est en vue. Jeudi dernier, le sous-préfet de Saint-Paul, Thomas Campeaux a accepté de simplifier la procédure d’alerte qui autorise les services de la ville à ouvrir le cordon lagunaire en cas de crue. Il fallait auparavant un accord de la DDE, sollicité par écrit 48 heures à l’avance. Il suffira désormais d’un ou deux coups de téléphone si l’urgence l’impose. Plus question donc pour les différents acteurs du dossier de rejeter la faute sur le voisin. Cet échange de “patate chaude” a coûté plus de 400 000 euros lors des dernières intempéries, bilan confirmé lors de la réunion par l’association des amodiataires. Le nettoyage, toujours en cours, se chiffre à lui seul à près de 40 000 euros.
                                                          Catastrophe naturelle
Une solution qui satisfait donc le porte parole des usagers, Guylain Moutama : “C’est tout ce qu’on demandait. Du moment que la ravine est ouverte, que le protocole est respecté, ça nous convient. Enfin la décision est prise”. Satisfaction également pour le directeur du Port Alain Merlot. “Depuis 2006 que je suis à Saint-Gilles, je n’ai cessé d’attirer l’attention sur ce problème. Nous donnerons l’alerte quand le niveau de l’eau sera élevé et la mairie enverra des engins pour ouvrir la dune”. Néanmoins, cet accord informel n’a pas vocation à durer. En parrallèle, la mairie devra donc prochainement régulariser officiellement la situation et établir une déclaration au titre de la loi sur l’eau. Charge ensuite aux services de l’Etat de rédiger une notice d’incidence qui définira les modalités précises de l’ouverture de la dune et ses conséquences. Un complément d’études devra être effectué auparavant. En mairie, l’adjoint Jean-Claude Melin estime que la convention devrait être signée dans trois mois au plus tard. Opérationnelle donc pour la prochaine saison des pluies. L’étude devrait également statuer sur l’installation d’une grille de protection entre la ravine et le port. Un dispositif censé empêcher les invasions de déchets végétaux et faciliter le nettoyage. Si au dire des participants, la réunion de jeudi s’est déroulée dans une ambiance studieuse et cordiale, le problème des indemnisations n’a cependant pas été réglé. La CCIR avait affirmé sa volonté de porter l’affaire devant la justice pour ne pas régler seule la facture. Alain Merlo nous a confirmé hier que cette option était toujours de mise. Jean-Claude Melin assure lui que la mairie de Saint-Paul a entamé une procédure pour reconnaissance d’état de catastrophe naturelle. Affaire à suivre. R. Lt.
Après le sable, la vase Si le dossier de la dune est en passe d’être réglé, la CCIR devra bientôt se pencher sur un autre problème récurent : l’envasement de l’arrière port. Cette zone elle aussi victime des apports de la ravine en cas de crue devra être traitée sous peu. “Le tirant d’eau est de plus en plus faible” explique Alain Merlot pour la CCIR. “Il va falloir intervenir mais cela demande des moyens très importants. Et ensuite, que va-t-on faire des boues etc. Nous avons mis le problème sur la table”. Pour rappel, le port de Saint-Gilles reste la propriété de la ville de Saint-Paul qui en confie la gestion à la Chambre de commerce.


Une réaction : · anonyme - pour la première fois assis à la même table - il a fallu dix ans pour en arriver là. Tout ça pour faire une réunion pour autoriser à agir sur simple coup de fil... Je trouve ça parfaitement grotesque. Tant d’argent gâché pour rien pendant toutes ces années.        23 février 2010 - 14:00


CLICANOO.COM | Publié le 22 mars 2010 - Société - Captain Marmailles de nouveau à flot à Saint-Gilles
       Les images de ces petits bateaux en miettes échoués sur la plage des Roches Noires avaient marqué les usagers du port de Saint-Gilles lors du dernier épisode de fortes pluies. Un mois et demi plus tard, les navires de Captain Marmailles sont de nouveau à flot. Pourtant les époux Diot, propriétaires de la structure n’y croyaient pas. “Ces 10 bateaux, on les a achetés il y a cinq ans, on allait juste finir de les payer, on a tout perdu”, avait expliqué Michel, le matin du désastre. Sa femme Chantal se souvient. “Pendant plusieurs jours, on pensait vraiment à tout arrêter. On n’arrivait pas à réagir. Et puis finalement on s’est bougé”. Des journées de 14 heures de travail pour réparer des bateaux dont il ne restait plus que la coque. Et un soutien sans faille des amis, de la famille. Des commerçants de Saint-Gilles ont même organisé une récolte de dons et des bricoleurs amateurs ont donné un coup de main. Six bateaux sur les neuf ont pu être remis en état, les autres le seront dans les prochains mois. Un soutien moral et financier donc car les pertes ont été conséquentes. “En période de vacances, le chiffre d’affaire peut monter à 500 ou 600 euros par jour”, estime Chantal. Captain Marmailles est passé à côté des vacances de métropole qui drainent une clientèle importante. Quant aux vacances locales, elles se terminent mercredi. Trois jours capitaux pour relancer l’entreprise et faire entrer un peu de trésorerie. Le couple Diot était d’ailleurs prêt à ouvrir il y a déjà une semaine mais le niveau d’eau était insuffisant dans la ravine. La digue ne s’est refermée qu’en toute fin de week-end à la faveur d’une forte houle. D’autant qu’il a fallu auparavant nettoyer le fond de la ravine. Car si les équipes de la SEM balnéaire s’étaient chargées de la berge, personne en revanche, n’est venu récurer le lit du cours d’eau. “Malgré nos appels, à la mairie, à la DDE, on n’a pas reçu d’aide”. Le couple s’est donc mis au travail, retirant de la vase des vélos, des tambours de machines à laver... Chantal Diot pense désormais à l’avenir, tirant les leçons de cette catastrophe de février. “Nous prendrons plus de précautions bien sûr. Hier il y avait un avis de fortes pluies, on a attaché tous les bateaux. Pour rien, mais ce n’est pas grave”. Elle ne peut cependant pas s’empêcher de penser que les dégâts auraient pu être évités. “Si la ravine avait été nettoyée, nos bateaux ne seraient pas partis à la mer” .
R. Lt.        


ACTU REUNION ORANGE - le 14 mai 2010 - L’état de catastrophe naturelle décrété

Ce jeudi 13 mai 2010, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour la commune de Saint-Paul. Des inondations et des coulées de boue s’étaient produites les 3 et 4 février derniers. Un arrêté interministériel datant du 10 mai a été publié au Journal Officiel ce jeudi.
L’information a été publiée dans le Journal Officiel du 13 mai 2010. À partir de cette date, les sinistrés ont 10 jours pour déclarer à leurs assurances, leurs biens endommagés directement par les inondations et coulées de boues des 3 et 4 février 2010.
L’état de catastrophe naturelle constaté par arrêté peut en effet donner le droit aux assurés à des indemnisations sur les objets affectés par l’événement naturel, à condition que ces biens aient fait l’objet de contrats d’assurances.
Pour rappel, lors de fortes pluies, des inondations et des coulées de boues s’étaient produites les 3 et 4 février sur la commune de Saint Paul. Les quartiers de la Grande Fontaine et de la Tour des Roches avaient été inondés et étaient inaccessibles en voiture, isolés par les chemins, radiers et ravines submergés par les eaux. Une coulée de boue dans la ravine Saint-Gilles avait endommagé le port de plaisance de Saint-Gilles-les-Bains.
Un plan de prévention du risque inondation (PPRI) a été prescrit pour la commune de Saint-Paul. Les discussions sont toujours en cours entre les services de l’Etat et la commune. La partie avale de la Rivière des Galets fait l’objet d’un PPRI distinct, qui a été approuvé par la Préfecture.
Marie Trouvé pour www.ipreunion.com      

Le 16 février 2010 - Nous recevons une invitation de la mairie de Saint-Paul - Qui est volontaire pour accompagner Guylain?

REPUBLIQUE FRANCAISE
DEPARTEMENT DE LA REUNION

Saint-Paul, le 11 février 2010
La Députée - Maire
A
Monsieur Le Président des Amodiataires
Mr MOUTAMA CHEDIAPIN
Jean GUYLAIN
5, rue des Bouftangues
Gilles le Bains

Affaire suivie par :
Direction Générale des Services
Tel : 02 62 45.90.17.
Fax : 02 62 45.90.64.
E-Mail : dgs@mairie-saintpaul.fr

N/REF : DGS. 10 103030/APCS

OBJET : Réunion de Travail
Monsieur Le Président,
Suite aux intempéries du 04 février 2010 survenues sur le Port de Saint Gilles, nous avons l'honneur de vous convier à une réunion de travail le jeudi 18 février 2010 à 9 h 00, à la mairie de Saint Paul (salle de Réunion de la Direction Générale des Services).
Ordre du jour :
Points sur les dégâts occasionnés,
Echanges sur le rôle et la compétence des différents acteurs potentiels (Etat, Ville, CCIR...),
Recherche de solutions tendant à éviter de nouveaux sinistres,
Questions diverses.
Comptant sur votre présence, nous vous prions d'agréer, Monsieur Le Président, nos salutations distinguées.

Pour la Députée – Maire Le Premier Adjoint,
Jean Marc GAMARUS.

Le 18 février 2010 - Pendant que Michel répare son outil de travail nous nous réunissons à la mairie de Saint-Paul pour tenter de trouver une solution définitive aux débordements habituels de la ravine Saint-Gilles. ( le compte-rendu dès que ... )
Pour votre information ...

lire l'arrêté préfectoral du 29 novembre 2007
portant dispositif d'ouverture des cordons littoraux en situation de risques pour la sécurité publique

http://www.reunion.pref.gouv.fr/intpref/raa/2007/Novembre/4070.pdf


Le 19 octobre 2010 - Souvenez-vous, c'était le 04 février 2010, la ravine Saint Gilles a débordé dans le port et a emporté tous les "Captain Marmailles" ... lire et voir ... On nous avait promis de nous tenir au courant ... La mairie de Saint Paul nous invite à une réunion. Les volontaires peuvent appeler Guylain.

"Affaire suivie par Frédéric BERNICHON - Pôle Aménagement du Territoire - Division Prospective Territoriale et Urbanisme - Service Planification et Observatoire - Tel 02 62 45 90 72 - Fax : 02 62 45 81 04
E-Mail : frederic.bernichon@mairie-saintpaul.fr
                                 Madame, Monsieur,
Nous vous invitons à participer à une réunion d'information sur le PPRI qui sera présidée par le Sous Préfet de Saint Paul.
L'objectif de cette réunion est que la DDE et le bureau d'études SOGREAI-I vous présentent le projet du Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI), sur lequel l'Etat travaille depuis plusieurs années.
Cette réunion se tiendra le :
Vendredi 22 octobre 2010 à 14 h 00 à la SEM TAMARUN
Nous vous remercions par avance pour votre participation et nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en notre considération respectueuse. - La Députée-Maire et par Délégation Le D• Général des Services"        

L'ASSEMBLEE GENERALE de l'AAPSGB a bien eu lieu
SAMEDI 20 FEVRIER à 15h00, Salle de la Paroisse
5. Questions diversesContacts : Guylain 06 92 07 68 21, Popote 06 92 87 18 85 Gérard 06 92 00 33 87

26 adhérents ont réglé leur cotisation, merci. Et vous ?

voir si je suis inscrit

COMPTE-RENDU des ACTIVITES du 27 juin 2008 au 20 février 2010

27/06/2008 – AG – AAPSGB
24/07/2008 – Dispersion des cendres de Christophe LAMY en mer, devant Saint-Gilles.
12/09/2008 – Messe des Pêcheurs 2008 -
13/09/2008 – Réunion INFO sur la réglementation ( Affaires Maritimes et Gendarmerie Nautique ) Intervention auprès des Aff. Mar. pour valider les cartes mers anciens modèles )
08/11/2008 – « Met ensemb nout pêche » - soirée rencontre amicale
18/11/2008 – Courrier de Guylain pour défendre la réputation du port de StGilles face au dénigrement de la presse.
09/12/2008 – Demandes de participer à la mise en place de la BNO - Courriers à la mairie de Saint-Paul, S.préfecture et CCI ( M. MERLO ) restés sans suite.
01/01/2009 – Geste amical pour Vivien
11 au 18 /02/2009 – Pétition ( mairie / S.Préfecture ) pour l’entretien et l’ouverture de la ravine Saint-Gilles.
20/03/2009 – Participation à réunion sur les mesures pour faire face à la crise
( blocage des redevances )
15/04/2009 – Intervention presse pour signaler le retard de la réparation de la digue nord du port.
Mai juin 2009 – Participation aux réunions DIREN / GLOBICE / SYPRAL pour la rédaction de la Charte d’Approche des Baleines.
18/05/2009 – Rencontre d’information avec GLOBICE ( Aquarium )
23/06/2009 – Signature de la charte d’Approche des baleines ( Préfecture )
05/07/2009 – Journée en souvenir d’Alexandre VOCHRE – sorties Jet et commémoration en mer. ( vidéo )
06/07/2009 – Participation Réunion Aff Mar sur la pratique du jet en baie de StPaul.
16/09/2009 – Sortie Grand Bleu – Charte d’approche des baleines. ( vidéo )
28/09/2009 – Participation aux rencontres avec l’ODT pour mise en place de la Fête de la mer qui sera finalement reportée à 2010 .
11/10/2009 – Messe des Pêcheurs 2009 -
12/12/2009 - 2 Sorties « Grand Bleu » - Présentation de la Réserve Marine – Information sur le balisage in situ. ( vidéo )
04/02/2010 – Rencontre avec E. MAGAMOOTOO suite aux dégâts causés par le débordement de la ravine ST Gilles.

Le suivi, les listes des adhérents, les compte-rendus et les images de toutes ces manifestations sont accessibles sur le site de l’AAPSGB.
Contacter: alain.somniaque@orange.fr

BILAN FINANCIER - AAPSGB - du 27 juin 2008 au 20 février 2010

LES DEPENSES
Affranchissement courriers
4,40 €
Alimentation ( Messe des pêcheurs 2008 )
31,46 €
Assurancessoit : 245,00 € ……… 2008
                          257,00 € ………. 2009
502,00 €
Célébration soit : 60,00 € ……… Couronne mortuaire
                       250,00 € : ……… Avance Messe des Pêcheurs 2009
                         67,00 € : ……… Règlement final Messe des Pêcheurs 2009
377,30 €
Dons caritatifs    Soit : 50,00 € : ……… LAMY Christophe
                                100,00 € : ……… FONTAINE Vivien
150,00 €
Frais bancaires
7,04 €
Location   Soit : 10,85 € : ……… 2008 ( local port CCI )
                        13,54 € : ……… 2009 ( ,, )
24,39 €
TOTAL DES DEPENSES
1096,59 €

LES RECETTES
Cotisations 2008 64 adhérents
1280,00 €
Cotisations 2009 1 adhérent
20,00 €
Excédent 2007
220,94 €
Dons perçus : Soit : 20,00 € : ………. Solesse Jeannie    
                              10,00 € : ………. Anonyme
                            400,00 € : ……… Automobiles Réunion StPaul
                            500,00 € : ……… Crédit Agricole Réunion
930,00 €
TOTAL DES RECETTES
2450,94 €

SOLDE ( 2450,94 € - 1096,59 € )
Caisse : 4,23 €
Banque Postale : 1350,12 €
1354,35 €


Le bilan financier présenté lors de l’AG était erroné . La ligne « Recettes / Dons perçus » était manquante. Contacter alain.somniaque@orange.fr pour toute autre explication.                    retour sommaire

Le 15 mars 2010 - Gérard M. a participé, le 1er mars, a une réunion consistant à présenter aux usagers, le projet d'une charte graphique réalisé pour le port de plaisance. Voici le compte-rendu rédigé par la CCIR.

Participants :     AQUARIUM DE LA REUNION Mme Sophie DURVILLE
                         CROISIERES ET DECOUVERTES M. Olivier DEL VECHIO
                         BAR LA MARINE M. Bernard DULAC
                         RUN AVENTURES M. Aliocha WROBEL
                         L'AAPSGB M. Gérard Michel représentant M. MOUTAMA
                         CCIR M. Alain MERLO
                         CCIR Mme Alice ALBANY
                         HELLO M. Stéphane RASOLOFOSON

Absent excusé : MAEVASION M. Philippe POISSON
                        Membre CCIR M. Yoland VELLEYEN

M. MERLO ouvre la séance à 11 h. Il remercie les participants de leur présence et fait un bref exposé de l'objet de la réunion.
Cette réunion consiste à présenter aux usagers, le projet d'une charte graphique réalisé pour le port de plaisance.
En effet, un marché a été engagé pour l'étude d'une charte graphique pour le port de plaisance et de pêche. Cette étude portait sur :
           1) La création d'un logo type pour le port de St Gilles,
           2) La création d'un ensemble signalétique des activités basées sur le port.
Pour cette prestation, la société HELLO Création graphique a été retenue.
M. MERLO invite M. Stéphane RASOLOFOSON à présenter le projet mis en place par ses soins. Une brochure intitulée « CCIR PROJET SIGNALETIQUE Port de Plaisance de St Gilles » est remise aux participants.
M. RASOLOFOSON présente le logo du port de St Gilles qui est approuvé par l'ensemble des participants, puis il présente les différents panneaux signalétiques.
Toutefois, l'inscription « Seaside Resort » ne fait pas l'unanimité, une inscription se rapportant plus au port de plaisance devra être proposée.
Il existe deux types de panneaux, les panneaux « piétons » qui présentent l'ensemble des informations (plans + activités) et qui seront installés à des points stratégiques de passage « piétons » sortie aire de carénage, au niveau du parking (derrière la poissonnerie), au niveau de l'escalier de l'esplanade de l'îlot, etc...
Les panneaux « automobilistes » (plus visibles de la rue du Général de Gaulle) se présentent différemment. Un recto avec les différentes activités qu'offre le port, et au verso les noms des commerces et activités par rapport au plan. Ces panneaux sont au nombre de trois et seront installés aux différents accès du port (fond de port, îlot, avant-port). (Voir la maquette).
Un tour de table est organisé afin de recueillir les avis et les suggestions de chacun. La liste des modifications proposées est définie comme suit :
- Des sociétés sont à compléter « Compagnie des Alizés », « Boutique de la Mer », « Boutique de la Nature », etc, inscription ou pas des loueurs de bateaux par exemple... Remplacer «MUSEE OCEANOGRAPHIQUE» par AQUARIUM, etc...
- Pour le plan de situation, il faudrait préciser « vers la ville » et « vers l'Ermitage »,
- Rajouter pour la compréhension du plan, des édifices comme l'église de St Gilles,
- Remplacer les parties bleues hachurées par une autre couleur représentant les terres.
- Possibilité de mettre les titres en Anglais (clubs de plongée, commerces, etc...)
Des précisions sont ensuite demandées par l'ensemble des participants sur la nature des panneaux à installer, l'entretien (contre les tags et les dégradations), et sur la visibilité des panneaux de nuit.
M. MERLO explique qu'une attention particulière sera portée sur le choix, la qualité des matériaux (panneaux en aluminium imprimés avec un traitement anti tags). Pour ce qui est de l'éclairage des panneaux, des spots lumineux pourront être installés pour ceux situés dans l'enceinte du port, pour les panneaux placés le long de la rue du Général de Gaulle, une intervention auprès le la Mairie de St Paul est nécessaire pour une alimentation depuis le réseau d'éclairage public. Les panneaux pourraient être installés vers Juin/juillet 2010.
La deuxième phase du projet concerne la réalisation d'un guide touristique des activités portuaires et la duplication d'un certain nombre d'exemplaires. Ce guide comporte en plus, les photos et coordonnées des prestataires de services.
Pour ce deuxième point, une réunion sera organisée dans environ deux mois, afin de présenter « la maquette du guide » avant sa duplication.
Les différents points ayant été abordés, la séance est levée à 12 h 10.
St Gilles, le 1er mars 2010
L Directeur Des ports de plaisance        

FORUM DES METIERS DE LA MER

Dire que la Réunion est entourée par la mer et que cette situation génère un grand nombre d’activités qui y sont liées est une évidence.
C’est pourquoi, les 27 et 28 mars 2010 l’Association des Amodiataires du port de Saint-Gilles-les-Bains (AAPSGB) souhaite organiser le 1er forum des métiers de la mer sur le port de Saint-Gilles-les-Bains.
Pour rappel, l’AAPSGB trouve ses adhérents et sympathisants parmi les quelques 400 amodiataires du port de Saint-Gilles qui y exercent des activités aussi diverses que la pêche professionnelle, la plaisance, la pratique du jet-ski ou les différents commerces de loisirs, découvertes ou restauration etc. Notre objectif de base est d’assurer une relation harmonieuse et cordiale entre tous les usagers et avec les personnels de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Réunion, qui assurent la gestion des infrastructures. Nous transmettons régulièrement nos observations dans le but d’améliorer les services.
Nous sommes aussi amenés à rencontrer régulièrement les divers organismes dont les compétences gravitent autour de la mer tels que les Affaires Maritimes, la gendarmerie, la DIREN, le GIP Réserve Marine, la SEM Tamarun, la mairie de Saint-Paul, etc.
En 2008/2009 nous avons organisé et/ou participé à :
- une rencontre sur la sécurité en mer en partenariat avec la gendarmerie et les Affaires Maritimes,
- une journée de commémoration à la mémoire d’un camarade disparu avec des sorties en jet-ski pour les enfants,
- la « messe des pêcheurs » en souvenir des disparus en mer qui regroupe de plus en plus de participants et d’embarcations,
- la mise en place de la charte d’approche des baleines avec la DIREN et Globice.
- Deux sorties « Grand Bleu » d’information sur les balises et les zones de la réserve marine, etc.
Pour 2010, notre association veut innover en proposant un évènementiel en liaison avec les activités de la mer axé sur l’information de la jeunesse. A notre manière, nous allons tenter de faire oublier la croyance selon laquelle le Réunionnais tournerait le dos à la mer.
Citons quelques exemples de « métiers de la mer » :
- Les métiers de la pêche : pêcheur, poissonnier, mécanicien, technicien/ commercial en électronique marine , technicien / commercial en accastillage, soudeur, frigoriste, etc.
- Les métiers du tourisme : encadrement animation de sorties en mer en bateau, la plongée, le jet-ski, le kayak, le surf, la voile, etc.
- Les métiers de la sécurité : les Affaires Maritimes, la Marine Nationale, la gendarmerie, les pompiers, les professions liées aux matériels de sécurité, etc.
Nous pensons que tous ces métiers ne sont peut-être pas bien connus des jeunes Réunionnais. Le taux de chômage augmente, c’est aussi notre préoccupation, ce 1er forum des métiers de la mer sera notre contribution, notre fierté d’avoir essayé de « faire quelque chose » …
Le 27 et 28 mars 2010, le port de Saint-Gilles accueillera tous les jeunes désirant s’informer sur les différents métiers en rapport avec la mer. Bien sûr, chacun pourra aussi découvrir et/ou s’initier aux activités nautiques en passant une journée festive, en famille, dans un cadre agréable sans oublier la découverte des spécialités des nombreux restaurants de la place.

Guylain MOUTAMA ( président AAPSGB )                      

St Gilles le 29 janvier 2010

M. Guylain MOUTAMA-CHEDIAPIN
Président de l'A.A.P.S.G.B
5 rue Bouftang
Lot. Carrosse
97434 ST GILLES LES BAINS

N/Réf : PSG/AM/aa/ 00428 /10

Objet : - Port de St Gilles les Bains
           - Organisation d'un forum des métiers de la mer
            - Week-end du 27 et 28 mars 2010

Monsieur le Président,

Nous accusons réception de votre courrier relatif à l'organisation d'une manifestation intitulée « forum des métiers de la mer », sur le port de St Gilles, les 27 et 28 mars 2010.
Nous avons le plaisir de vous transmettre notre accord pour la tenue de cet événementiel et vous remercions de l'intérêt que vous manifestez à la création d'animation sur le port.
Nous vous rappelons qu'il vous appartient de solliciter les autorisations nécessaires auprès des services municipaux.
Nous attirons également votre attention sur le respect des différents règlements, notamment ceux ayant trait à la sécurité des personnes, et sur l'engagement de votre responsabilité en tant qu'organisateur de cette manifestation.
Pour le bon déroulement de cette journée, nous vous remercions de bien vouloir vous rapprocher de Messieurs Pascal LEMARCHAND (0262 24 47 77) ou M. J. HOAREAU au 0692 31 36 70.
Nous vous informons également de la participation de la CCIR à cette manifestation par la présentation des fonctions de maître de port dans le cadre de l'exploitation d'un port de plaisance et de pêche.
De plus, nous nous tenons à votre disposition pour accompagner l'Association des Amodiataires du port de St Gilles par la prise en charge d'un service d'ordre durant ces deux journées.
Vous souhaitant une bonne réussite dans l'organisation de cet événementiel, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de nos salutations distinguées.

Le Directeur Ports De St Gilles et Ste Marie :     Alain MERLO

Copie : SJA
Mairie de St Paul (M. MATET / 0262 45 90 68)
MP PSG

le 11 février 2010 - 1er FORUM des Métiers de la Mer - Afin que nous puissions recenser les personnes ressources, merci de faire parvenir à Guylain vos disponibilités selon le schéma suivant : ( mail, papier libre, etc. )

METIER
Identité de la personne ressource
localisation
disponibilité
remarques

le 11 février 2010 - 1er FORUM des Métiers de la Mer - Nous avons rencontré une représentante du Pôle-Emploi de Saint-Paul qui nous a assuré de son soutien et qui a accepté de relayer nos informations. Voici le compte-rendu .

Compte- rendu de pôle-emploi de Saint-Paul - Réunion d’échange avec le président des amodiataires du Port de Saint-Gilles.

Au Port de Saint-Gilles, sont installés : 400 amodiataires dont 60 adhérents de l’association - 360 bâteaux dont 40 professionnels

L’association a pour objectif d’animer le Port.
Elle a un projet portant sur métiers de la Mer : 1er forum des métiers de la mer de Saint-Gilles ou de Saint-Paul
La manifestation est programmée au 27-28 mars.
Le support logistique est offert par la Mairie de Saint-Paul via l’office du Tourisme.
L’office profiterait de cette manifestation pour présenter les métiers de bouche et les produits de la mer.

L’association requiert la présence des partenaires de l’emploi, Pôle emploi, mission locale, afpar, ANT
Ces partenaires apporteraient une information au public sur les métiers suivants :
Soudeur - Réparateur de bâteau - Mécanicien de jet-ski - Réparateur de groupe électrogène - Electricien - Réparateur d’appareil à froid (alimentation) - Poissonnier - Vente d’accessoire - Gendarmerie - Sauveteur - Pompier - Marine marchande - Plongeur pour activité touristique ou pour travaux - Photographe - Animateur sportif - Animateur touristique
De l’aquarium - Serveur - Cuisinier
L’association se charge de trouver les professionnels du Port qui accueilleraient le public afin de leur expliquer leur métier.
Il a été convenu avec les interlocuteurs de l’association (président et trésorier), que pôle emploi de Saint-Paul communiquerait l’échange avec les partenaires.
Les partenaires au cours du gtl ouest intéressés par le projet, contacteront directement les membres de cette association.
L’association nous précisera les points logistique à l’issue de la réunion de la semaine prochaine avec l’office du tourisme.
Pôle emploi de Saint-Paul revalidera leur présence selon le volontariat des agents (organisation de la présence du Samedi à revoir avec la Direction).
L’adresse du représentant de pôle emploi de Saint-Paul ou des partenaires, ne peut être sur le site sauf accord écrit.

Coordonnées de l’association : alain.somniaque@orange.fr (Alain Loubet /Trésorier). Tel 0692 09 40 15
http://pagesperso-orange.fr/wanadoo/appstgilles/index.htm
ou tapez AAPSGB sur Google
le président : Guylain Moutama-Chediapin tel 0692 07 68 21

Le 16 février 2010 - Nous avons rencontré Mme Dominique PAYET - Directrice de l'Office du tourisme de Saint-Paul - Elle doit nous fournir une réponse pour la logistique ( tentes, tables, chaises ) promise par la mairie de Saint-Paul avant la fin de la semaine.

23/02/2010 - mail AFPAR pour participation au Forum des Métiers de la Mer - Bonjour,
Je fais suite à notre contact téléphonique de ce jour concernant l’organisation du 1er Forum des métiers de la Mer les 27 et 28 Mars au Port de St Gilles.Merci de nous tenir informés pour une éventuelle participation des équipes Afpar : métiers de la Cuisine et du Service en Restauration.
Cordialement - F. R.
Ingénieur Méthodes en Orientation - AFPAR Service Conseil Orientation -

25/02/2010 - Pour info l'ODT nous communique un mail adressé aux services municipaux pour appuyer notre demande de logistique.
Objet : Forum des métiers de la Mer - Bonjour, - L'Association des amodiataires du port de Saint-Gilles organise les
27 et 28 mars un forum sur les métiers de la mer. L'Office de Tourisme de Saint-Paul est partenaire de l'opération en participant > à la communication.
le but de cette manifestation : sensibiliser et informer les jeunes sur les métiers et formations possibles liés à la mer.
Lors de la réunion événementielle à la mairie la semaine dernière, il a été demandé de décaler cette manifestation en juin. Seulement cette date n'est pas du tout appropriée compte tenu de l'enjeu de la manifestation : il s'agit pour les jeunes de s'inscrire pour l'année scolaire 2010 - 2011 à des formations liées aux métiers de la mer. En juin, les inscriptions seront closes. C'est pour cela, que l'Office, appuyé par son Président M. Incana, vous demande de bien vouloir prendre en compte leur besoin en logistique pour cette date : 10 chapiteaux - 40 chaises - 20 tables.
merci de me transmettre une réponse au plus tôt (d'ici début mars serait l'idéal).
A bientôt - Cordialement. - Stéphanie Jautzy - Chargée de Communication - Office de Tourisme de Saint-Paul
06 92 67 64 16 - www.saintpaul-lareunion.com

25/02/2010 - REUNION DES PERSONNES INTERESSEES PAR LA MISE EN PLACE DU FORUM DES METIERS DE LA MER LE LUNDI 02 MARS - LE GRAND LARGE - Port de Saint-Gilles -
14/03/2010 - Un mail de "Globice" qui souhaite participer ... la réponse et la confirmation.
Bonjour,
je fais partie de l'association Globice et je suis chargée de l'organisation des manifestations publiques dans l'ouest.
l'objet de ce mail et d'une part de confirmer la particiaption de Globice au Forum des métiers de la mer prévu le 27 et 28 mars 2010, et d'autre part, d'obtenir des informations sur les stands. Pourriez-vous à cet effet m'indiquer :
- le lieu précis du forum
- si des tables, trétaux, tentes, etc... sont mises à disposition de chaque association
- la surface disponible pour notre stand
- la possibilité de stocker notre matériel le samedi soir jusqu'au dimanche matin
- les éventuelles formalités à accomplir pour la participation de Globice à ce forum.

En vous remerciant par avance pour ces réponses.
Emmanuelle .
Bonjour,
C'est avec plaisir que j'enregistre votre souhait de participer au 1er Forum des Métiers de la Mer organisé par notre association les 27 et 28 mars 2010.
Les tentes (4m x 4m) seront installées sur l'îlot central du port de Saint-Gilles. Elles seront équipées de tables et chaises selon vos besoins ainsi que d'un branchement électrique.
Un service de gardiennage sera assuré par la CCI pendant toute la durée du forum, notamment pendant la nuit du samedi au dimanche.
La seule formalité sera de nous confirmer par mail votre participation.
Dans l'attente, je reste à votre disposition pour toute autre explication ...
Cordialement.     Alain LOUBET ( trésorier et responsable du site de l'AAPSGB )

15/03/2010 - MISE AU POINT GLOBALE ( pour info )

Participants au 1er FORUM DES METIERS DE LA MER les 27 et 28 mars 2010
Participation confirmée
Participation à confirmer
MARINE NATIONALE
Pôle Emploi
Brigade Nautique ( gendarmerie )
Mission locale ouest
Pompiers
Comité des pêches
GIP Réserve Marine
Jeunesse et Sports
Steph Sport
Ecole Maritime
SNSM
....
Globice
....
SENERGY
....
Photographe professionnel
....
Syndicat des pêcheurs de la Réunion
....
Gendarmerie Maritime
....
Affaires Maritimes
....
AFPAR
....

AMODIATAIRES qui informeront le public dans leur local sur le port
Ralph Nautic
Billabong
Corail Plongée
Maéva
Point Alpha
ARESS
Bourbon Marine
Run Aventure
DCP
Bistro des pêcheurs
Chez Marie
Fishing Club
Réunion pêche Passion
BNO
Le Grand Bleu
Visiobul
Aquarium Réunion
 

ASSOCIATIONS présentes pour infos sur leur fonctionnement
AAPSGB
Réunion Black Marlin

Partenaires et contribution
Office du Tourisme de Saint-Paul ( communication et animation )
Renault St Paul - Prise en charge des repas - ( 500,00 € )

Conférence de presse le mardi 23 mars à 15 h - Le Grand Large - Port de Saint-Gilles
ODT mairie de Saint-Paul
AAPSGB - Président - Trésorier
Affaires Maritimes
Gendarmerie : Brigade Nautique et gendarmerie maritime
Grand Bleu - Laurence DV -------------- Visiobul - Jacques S.
Pôle Emploi - à préciser
Ralph Nautic
CCIR - M. A. MERLO

      Appel à volontaires.
Il y aura des tentes à monter le vendredi 26 mars 2010 à partir de 18 heures. Contacter Guylain. Merci d'avance.

16/03/2010 - Un mail de l'AFPAR qui confirme sa participation ...

Bonjour, - Je vous confirme le souhait de l’AFPAR de participer au 1er Forum des métiers de la mer ; j’attends quelques retours des équipes pour préciser les modalités de cette participation et vous les communiquer pour accord de votre part. Celle-ci serait principalement axée sur les métiers de la restauration. Cordialement . F.R. - Ingénieur Méthodes en Orientation - AFPAR Service Conseil Orientation.

A l’initiative de son président, Guylain MOUTAMA,
L’AAPSGB cherche des partenaires pour organiser
le 1er FORUM DES METIERS DE LA MER
qui devrait se tenir les 27 et 28 mars 2010
sur le port de Saint-GILLES.
Vous êtes un organisme de formation, un professionnel, une association, …,
Merci de nous contacter rapidement.
   

 CLICANOO.COM | Publié le 28 mars 2010 - SOCIETE - Ces hommes qui vivent de la mer

SAINT-GILLES. L’association des amodiataires du port de Saint-Gilles organise depuis hier le premier forum des métiers de la mer. L’occasion d’informer les jeunes sur les débouchés d’un secteur d’activité méconnu. Pompier-plongeur, technicien d’aquarium, éco-garde, pêcheur… zoom sur des métiers attractifs, passionnants, mais pas forcément bien payés.

           Josselyn Mirtho, pompier-plongeur
Un homme à la mer, un bateau en difficulté, une recherche sous-marine à effectuer, c’est lui qui intervient. Josselyn Mirtho, un Saint-Gillois de 48 ans, exerce la profession de pompier plongeur au sein du service nautique du Sdis. Il fait également office de conseiller technique des sauveteurs aquatiques. Un métier à risques, où chaque intervention, décisive à la seconde près, suscite une montée d’adrénaline. "La mer, c’est mon élément, je l’ai toujours côtoyé. J’ai voulu en faire mon métier". Encore faut-il pouvoir. Etre pompier plongeur nécessite d’excellentes capacités physiques, une bonne connaissance du milieu marin. Pour entretenir son physique, Josselyn effectue une heure de footing et 1000 mètres de natation par jour. Salaire moyen d’un pompier plongeur ? "Entre 1300 et 2 300 euros par mois en fonction de l’ancienneté. Première condition : être pompier professionnel ou volontaire. La spécialité plongeur s’acquiert au terme d’un module de formation, réparti sur trois niveaux. On compte une quinzaine de pompiers plongeurs, et plus d’une centaine de sauveteurs aquatiques dans l’île. Les places sont chères, mais les besoins existent.
        Fernand Léon, pêcheur professionnel
Qui ne le connaît pas sur le port de Saint-Gilles ? Fernand Léone se présente comme le plus ancien pêcheur professionnel en activité à la Réunion. "Et peut-être même de métropole". 79 ans au compteur, dont la moitié passée en mer. Pêche au gros, de fond, pélagique… Il a tout écumé. "Etant d’origine sicilienne, j’avais des prédispositions pour exercer ce métier. Je suis devenu professionnel en m’installant à la Réunion, dans les années 70. J’ai eu la chance de pouvoir vivre de ma passion". L’emploi du passé simple n’est pas anodin. Car aujourd’hui, la mer se fait moins nourricière. "On en vivait bien il y a 15-20 ans. Mais avec la baisse de la ressource, et toutes les contraintes réglementaires qu’on nous colle, c’est difficile de se sortir un smic à la fin du mois", analyse Fernand. Qui dissuade presque les jeunes de se lancer : "C’est triste à dire, mais ça n’est plus un métier d’avenir. A moins vraiment d’être persévérant". Lui n’est pas près de raccrocher le moulinet. Trop accroc "au plaisir d’être seul, tranquille, en mer". "C’est la mort qui m’arrêtera de pêcher", rigole Fernand Léon, qui, au fil de ses innombrables sorties, s’est payé le luxe d’accrocher un marlin de 400 kg, à bord d’un canot s’il vous plaît.
        Yannick Clain, éco-garde
Un marmaille de l’eau, né avec une gaulette à la main, qui fait partie de la toute première génération d’éco-garde. La réserve marine a été créée il y douze ans. Douze ans que Yannick Clain, 35 ans, est employé par le Parc marin. Il est aujourd’hui responsable des éco-gardes, de la plongée, des aménagements nautiques de la réserve. Sa mission : faire appliquer la réglementation, sensibiliser à la protection du lagon, surveiller, rappeler à l’ordre les braconniers et autres usagers réfractaires. Quand il n’est pas sur la plage, il est dans l’eau, ou sur un bateau. Pas mal comme cadre de travail, non ? "C’est vrai, mais avec tout ce que l’on a à faire, on n’a franchement pas le temps de se la couler douce". D’autant que la tâche expose à des conflits. Témoin ces coups de coraux, tirs de fusils, menaces et autres agressions verbales essuyées face à des pêcheurs réfractaires. "Pas le choix, on doit faire face". La fierté de Yannick ? "Que huit Réunionnais sur dix soient favorables à la réserve aujourd’hui, alors que c’était l’inverse il y a dix ans". Pour devenir éco-garde, conseille-t-il, "il faut être plongeur professionnel, posséder une bonne connaissance en biologie marine, avoir le permis côtier". "Et être un ancien braconnier", plaisante son pote Guylain Moutama. Quid du salaire pour 35 h par semaine : "Un smic plus", se borne à indiquer Yannick Clain. Récemment, une partie des éco-gardes de l’association Parc Marin ont débrayé pour réclamer une évolution de leur grille de salaire.
      Vincent Robineau, technicien plongeur
Lui passe ses journées à plonger aux côtés des poissons. Dans un bassin ou en pleine mer. Vincent Robineau, 27 ans, est technicien plongeur à l’Aquarium de Saint-Gilles depuis trois ans. Quel cursus pour décrocher ce job qui fait saliver plus d’un collégien ? "J’ai tenté un Deug de bio, c’était dur. Alors je suis allé faire un BTS aquaculture en métropole. En parallèle, j’ai obtenu un niveau 3 de plongée", témoigne "le passionné de la mer", qui a passé sa tendre enfance en Afrique (Nigeria, Sénégal, Mada), avant d’atterrir dans l’île à sept ans. Vincent assure "se lever avec plaisir" pour aller bosser. "Plaisir d’être en contact avec les poissons, d’échanger avec les scolaires et d’avoir les retours positifs du public". Le job est sympa mais peut-être pas sans risques ? "Faut être prudent quand on s’immerge dans le bassin des poissons pierres ou poissons l’armée, mais pour l’instant, hormis un épisode avec une murène un peu agressive, je n’ai jamais eu à subir de mésaventure". Vincent Robineau savoure également de participer aux missions scientifiques à bord du nouveau bateau océanographique de l’aquarium. Bref, ça baigne pour le jeune homme. Même pour 1 350 nets par mois. "C’est suffisant pour faire un boulot qu’on aime". Un discours rare, que plus d’un employeur n’hésiterait pas à faire encadrer. Vincent Boyer
                                                 - "Un secteur d’activité restreint"
Pôle Emploi tient un stand à ce forum des métiers de la mer. Mais ne propose aucune offre associée de près ou de loin à l’activité maritime. Sinon une dizaine d’annonces dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie. Pas une seule structure qui recherche un moniteur de plongée, un skipper, un sauveteur en mer ? "Le secteur de l’activité marine est restreint", répond Danielle Ponamalé-Robert, agent du Pôle emploi de Saint-Paul. Seuls les postes techniques sont pourvoyeurs d’emplois : notamment la main d’oeuvre qualifiée en électronique et électromécanique. Il y a également quelques places qui se libèrent, ponctuellement, pour des brevets d’Etat de plongeur, compte tenu du turn-over qui existe dans les clubs". L’employée de Pôle Emploi souligne que ce forum "est avant tout destiné à sensibiliser le jeune public, qui connaît mal le milieu professionnel de la mer". Une quinzaine de professionnels ont répondu présents à cette manifestation, qui se tient jusqu’à aujourd’hui sur le port de Saint-Gilles. Pour une première, c’est déjà ça


INFO.RE 28/03/2010 Embarquement pour le 1er Forum des métiers de la mer
Aujourd’hui encore, en ce repos dominical, l’occasion est donnée à tous de lever le voile sur les métiers de la mer grâce à l’initiative originale de l’association des amodiataires du port de Saint-Gilles-les-Bains.


Depuis hier samedi, mes métiers de la mer ont la part belle au port de Saint-Gilles grâce à l’association des amodiataires du port de Saint-Gilles-les-Bains, plus connue sous le sigle AAPSGB. Et c’est encore le cas aujourd’hui toujours au même endroit de ralliement.
C’est bien l’association qui est la tête pensante de ce tout premier Forum des métiers de la mer auquel tous ceux qui sont intéressés par les métiers de la mer peuvent s’attacher solidement dans l’unique but de découvrir ce grand rendez-vous unique sur notre île.
Durant ces deux jours plongés en plein coeur des métiers de la mer, tous les visiteurs pourront lever le voile sur des métiers souvent pénibles mais ô combien riches d’enseignement.
Les curieux auront l’occasion de découvrir les métiers de la pêche (pêcheur, poissonnier, mécanicien, technicien/ commercial en électronique marine , technicien / commercial en accastillage, soudeur, frigoriste). Mais aussi les métiers du tourisme (encadrement, animation de sorties en mer, plongeur, moniteur de Kayak, professeur de surf, de voile). Ou bien encore les métiers de la sécurité : (les affaires maritimes, la Marine Nationale, la gendarmerie, les pompiers, les professions liées aux matériels de sécurité)
Ce rendez-vous permettra sans nul doute d’ouvrir vers la mer et la démocratisation de certaines pratiques maritimes peut-être restées floues aux yeux de bon nombre d’entre nous.
L’AAPSGB, l’organisateur n°1 de cet événement, soutenu par Pôle Emploi, l’Office de tourisme de Saint-Paul, l’AASG, la Mission locale ou encore l’AFPAR, a réellement pour but de fédérer les quelques 400 amodiataires du port de Saint-Gilles.
Il faut rappeler qu’un amodiataire est une personne, société ou association qui paie une redevance pour utiliser un service ou une installation dépendant du port de Saint-Gilles. Les amodiataires exercent des activités aussi diverses que la pêche professionnelle, la plaisance, la pratique du jet-ski, la restauration, le commerce.
Venez les rencontrer au port de Saint-Gilles encore aujourd’hui de 11 h à 18 h. Ils vous attendent nombreux. Cerise sur le gâteau, des concerts sont programmés sur place après la période de découverte.

Le Quotidien 28/03/2010 - St Gilles les Bains Forum au port jusqu’à ce soir - LA MER EN SES METIERS
Le premier forum des métiers de la mer permet de rencontrer des professionnels qui pessent leur temps sur l’eau. Pour travailler
]érémy le reconnaît d'emblée : s'il est venu au forum des métiers de la mer, sur le port de Salnt-Gilles-les-Bains, c'est parce qu'il se verrait bien rester en short pour aller travailler.
« Quand on vient ici, rigole le jeune saint-paulois de 18 ans, on n'a pas l'impression que les gens ont un boulot pénible. Ils sont bronzés toute l'année et ils ont l'air détendu. C'est un peu ce que je cherche. » "Hélas, les professionnels qui ont accepté de participer à cette première manifestation du genre, organisée par l'association des amodiataires du port, se sont aussi donné pour mission de lutter contre les idées reçues. « On travaille réellement », expliquent-ils l'un après
l'autre au jeune homme qui cherche sa voie et fait le tour des boutiques du port pour vérifier de visu.
L'offre supplante la demande
La plupart des professionnels ont accepté de jouer le jeu et de répondre aux questions sur leurs métiers. Mais l'essentiel de la manifestation est regroupé sur l'îlot central. Il y a là des personnels du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer (Cross), de la Réserve naturelle marine, de la Marine nationale ou des pompiers du service nautique du Sdis.
«On ne fait pas de recrutement direct, indique le maître Nicolas Graillot, chef de quart au Cross Réunion. Pour ça, je ren-
voie vers la Marine nationale. C'est à travers elle qu'on peut travailler au Cross. Il faut prendre la spécialité " guetteur
de la flotte", qui permet de travailler aussi dans les sémaphores. » Aux jeunes qui viennent se renseigner, l'homtne dé-
taille ainsi surtout les missions du centre de surveillance : la coordination des secours mais aussi la prévention des risques à travers la diffusion de bulletins météorologiques. Manifestement, ses auditeurs sont tout autant dans la découverte de fonctions largement ignorées du grand public qu'à la recherche d'un emploi.
Un peu plus loin, l'association Globice, les sauveteurs en mer et la CCI présentent également leurs activités. L'Afpar et Pôle emploi sont installés en bout de manifestation, pour présenter les formations existantes ou proposer des emplois. « Oui j'ai des offres à proposer, assure Danièle Ponamalé-Robert, de Pôle emploi. Mais personne ne me les a encore demandées. J'en ai une dizaine, uniquement pour Saint- Gilles.»
Sous le coude de la responsable de l'équipe salnt-pauloise dédiée à l'hôtellerie restauration, pas de proposition. pour être
capitaine au long cours. «Il n'y a pas de service dédié à la mer », précise-t-elle. Mais des offres pour des postes en cuisine ou dans l'accueil. Si ce n'est pas sur l'eau, ce peut-être sur la plage ou dans le port. « Le tourisme et la
restauration font partie des métiers en tension, continue Danièle Ponamalé-Robert. C'est-à-dire qu'il y a plus d'offres que de demandes. Donc c'est un secteur porteur, notamment pour les jeunes. » Une bonne raison pour visiter ce premier forum des métiers de la mer, jusqu'à 18 h ce soir. R.O.

31 mars 2010 - Quelques remarques ...
Et voilà, on l'a fait ... Ou plutôt, Guylain l'a fait. Le FORUM DES METIERS, c'est lui qui l'a imaginé, voulu et mis en place. Depuis le mois de décembre il a passé sa vie au téléphone. Non, ça n'a pas été facile. L'enthousiasme ne s'est pas déclenché tout seul. Il a fallu relancer et re relancer pour passer des promesses aux réalités. La mairie de Saint-Paul, l'office du tourisme nous avaient promis la logistique puis il a fallu se dém... avec les copains. On se demande combien d'années à l'avance il faut les prévenir ... Ils nous proposaient de reporter au mois de juin quand tout le monde serait en vacances; on a tenu bon.
Il peut être fier de lui le marmaille de Carosse ! Il a déplacé la marine nationale, la gendarmerie maritime, la brigade nautique, l'entreprise Seanergy, Globice, la CCI, l'AFPAR, le GIP réserve Marine et d'autres ... Il a su trouver les sponsors qui ont assuré la prise en charge des repas des exposants. Chapeau, c'est une première, c'est une réussite! Le bilan on le fera dans quelques jours, pour l'instant on décompresse.
Vendredi 26, pour monter les tentes, nous étions 5 ou 6 , pas plus. Sur notre stand, pendant les deux jours du forum on a vu passer à tout casser une dizaine d'amodiataires adhérents ou non sur les 400 que nous sommes. L'un d'eux s'est même plaint du manque d'information. Ha, non pas ça, on ne va quand même pas éditer un bulletin hebdomadaire. Le numéro de téléphone de Guylain, tous ceux qui ont besoin d'un service le connaissent , vrai pas vrai ?
Le dimanche soir, c'est avec nos femmes que nous avons rangé tout le matériel ... Les tables c'est lourd surtout à 8 h du soir.
On a récolté une petite dizaine d'adhésions et nous arrivons péniblement au chiffre de 40 adhérents. Pas de quoi pavoiser, hein ?
Put..., vous avez envie qu'elle vive cette association ou non?
Vous pensez que c'est normal que ce soient toujours les mêmes qui turbinent? Il va falloir se bouger un peu plus le c...
Désolé, c'est mon origine aristocratique qui prend le dessus quand je m'énerve.

Bonne mer à tous. Alain L              Vos remarques ....

Réunion Bilan « FORUM DES METIERS DE LA MER » mercredi 14 avril au Grand Large à 17h.
Présents :
Dominique PAYET ( Office du Tourisme de Saint-Paul )
Pascal LEMARCHAND ( Maître de Port – Capitainerie port de Saint-Gilles )
Gildas MARTIN – (responsable Formation à la CCIR )
Guylain MOUTAMA – ( président AAPSGB )
Alain LOUBET ( trésorier – responsable site WEB)

Voici, en désordre, les principales remarques et réflexions notées au cours de la rencontre.

Le bilan global du Forum des Métiers de la Mer est positif. L’idée était excellente et l’expérience doit être renouvelée tous les ans.
Gildas MARTIN a été agréablement surpris par la quantité des appels reçus à la suite du Forum ( une centaine de mails ). De nombreux personnels de collèges l’ont également contacté pour s’informer. Guylain a reçu un nombre encourageant d’appels téléphoniques.

Les dates choisies (dernier week-end de mars ) semblent convenir parfaitement. Le prochain forum des métiers devrait être organisé sur deux jours, vendredi et samedi, afin de permettre aux élèves des collèges de se déplacer sur le site. Pourquoi pas sur trois jours, du jeudi au samedi … A réfléchir.
Les dates des futurs salons sont consultables sur le site formanoo.org .

Pour l’avenir …
L’AFPAR devrait étoffer ses offres d’information .
La visite des scolaires devra être structurée et informative. Le parcours sur le site devrait être accompagné … Le « Grand Bleu » pourrait proposer des sorties d’une vingtaine de minutes … L’aquarium pourrait proposer des visites des coulisses … Une loterie ou un questionnaire « Chasse au Trésor » peut être envisagé.
La signalétique devra être étoffée. Un plan du site situant les stands pourrait être distribué.
Selon Dominique PAYET, l’animation musicale devrait être placée en fin de matinée plutôt qu’en fin d’après-midi. Une animation permanente est à étudier … Pour rappel, l’animation et la communication étaient les domaines réservés de l’ODT de St Paul pour cette année.
Il sera demandé aux bars / restaurateurs de la place d’installer un ou plusieurs lieux de détente / consommation / dégustation sur place. Il ne saurait être question d’ouvrir l’accès à des forains extérieurs pour des raisons de concurrence car notre but reste de privilégier les commerçants du site.
Il nous faut absolument pouvoir compter, à l’avenir, sur la logistique de la mairie de Saint-Paul ( tentes, tables, chaises, montage et démontage ) . Pour rappel, cette année, toutes les tentes ont été prêtées et montées par un nombre d’adhérents de l’AAPSGB ridiculement réduit.
Certains professionnels du port pourraient se regrouper sur l’îlot plutôt que de rester sur leur local. L’espace serait largement suffisant même si, à terme, le parking entier pourrait être utilisé.
Dès l’année prochaine, l’accent doit être mis sur le « Développement Durable » …
Nous remercions tous organisateurs, les participants, tous les adhérents qui se sont investis pour que ces deux jours d’animation soient une réussite. Merci tout particulièrement à la CCI port de Saint Gilles qui a assuré le gardiennage nocturne des installations.     

Le courrier ci-dessous a été adressé à l’ensemble des exposants / participants ( Pardon à ceux que nous avons oubliés )

ASSOCIATION DES AMODIATAIRES DU PORT DE SAINT GILLES LES BAINS
Appt 48 , 34 rue du Saint-Alexis
97434 SAINT-GILLES-LES-BAINS
  A ……………………………..

Saint- Gilles le 11 avril 2010

Madame, Monsieur,
L’Association des Amodiataires du Port de Saint-Gilles-les-Bains vous remercie chaleureusement d’avoir été à ses côtés au 1er Forum des Métiers de la Mer organisé les 27 et 28 mars 2010 sur le port de Saint-Gilles.
Nous vous sommes reconnaissants de l’intérêt que vous avez porté à plusieurs reprises à notre association. Bien que d’un impact modeste pour une première édition, cet événement a été une réussite grâce à votre participation.
Nous ne manquerons pas de vous solliciter pour 2011.
Recevez l’assurance de notre collaboration cordiale et nos salutations distinguées.

M. Guylain MOUTAMA-CHEDIAPIN
Président ( tél : 06 92 07 68 21 )

Clicanoo.com - publié le 8 mai 2010 - Des solutions pour dynamiser la zone balnéaire
Les élus de Saint-Paul ont dévoilé aux commerçants de Saint-Gilles les grandes lignes de leur plan d’actions pour dynamiser la station balnéaire : plus de parkings, plus d’espace pour les piétons, plus d’animations nocturnes.

"Accompagnée de six adjoints et quelques proches collaborateurs, la députée-maire Huguette Bello est allée à la rencontre des commerçants de Saint-Gilles, jeudi soir, lors d’une réunion d’informations. L’occasion pour la municipalité de présenter les contours de son plan d’aménagement pour la zone balnéaire d’ici 2015. “Ce territoire a besoin de dynamisme. Saint-Gilles a perdu de son cachet, constate Huguette Bello..." La suite, c'est encore une fois le baratin habituel.

What else ? comme dirait le marchand de café ... On pourra remarquer que le port de Saint-Gilles ne figurait pas à l'ordre du jour de cette rencontre. D'ailleurs, les commerçants du port n'étaient pas invités. Guylain non plus mais il y est allé quand même pour demander pourquoi. Ceci dit, est-ce qu'ils se seraient déplacés ? Pas sur, sur. Mais bon, on peut toujours faire semblant d'y croire.
  

Le jeudi 03 juin, à 18h 00, la mairie organise une réunion place Paul Julius Bénard où chacun pourra s'exprimer sur les aménagements et les animations de Saint-Gilles et du port. Notre association a été invitée. Qui veut la représenter ? Lisez ci-dessous un extrait du courrier que nous a fait parvenir Christophe POMEZ.

"Une première réunion s'est tenue le 6 mai avec les commerçants ( lire article au-dessus ) afin de leur présenter les résultats des enquêtes qui ont été faites auprès d'eux et auprès des usagers du centre ville. Ces résultats peuvent vous être communiqués à votre demande et seront mis sur le site internet de la commune dans les prochaines semaines.
La 2ème réunion élargie aux associations est prévue le jeudi 3 juin 2010 de 18 h00 à 21 h00 sous le marché couvert.
Vous êtes invités à y participer afin que nous puissions vous présenter :
- Les principes d'aménagement de Saint Gilles les Bains L'aménagement particulier des Roches Noires
La démarche expérimentale en matière d'environnement
3 groupes de travail sont mis en place par la commune pour permettre une concertation étroite avec l'ensemble des acteurs de la zone balnéaire : un sur la thématique « aménagement et développement touristique », un sur l'environnement et l'autre sur l'animation.
Vous êtes invités à vous inscrire dans ces groupes de travail à l'issue de la réunion du 3 juin ou en contactant le Pôle Aménagement du Territoire à la mairie de Saint Paul au 0262 45 80 13.
Nous comptons sur votre participation active pour construire ensemble un nouveau Saint Gilles les Bains."

Pour info, notre association est conviée par la mairie de Saint-Paul à présenter sa candidature au conseil local de Saint-Gilles-les-Bains ... Qu'en pensez-vous ? Qui est volontaire ?            ( lisez la fiche de candidature )

( lire ausi plus haut ) - Clicanoo.com - publié le 8 juin 2010 - Saint-Gilles-les-Bains prépare son lifting

Saint-Gilles dépérit, Saint-Gilles étouffe. Après des années d’études, un projet d’aménagement de la zone balnéaire sort enfin des cartons. Les grandes lignes : piétonnisation du quartier des Roches-Noires, création de parkings et reconquête de l’espace public.

"Beaucoup d’études ont été réalisées, beaucoup d’argent a été dépensé, mais rien n’a avancé jusqu’ici. Il faut mettre un terme au déclin de la zone balnéaire". Constat dressé par Huguette Bello devant les commerçants et riverains de Saint-Gilles-les-Bains, lors d’une réunion d’informations qui s’est déroulée jeudi dernier. La deuxième en un mois. L’occasion pour la municipalité de lever le voile sur les grandes orientations de son plan d’aménagement pour la zone balnéaire. Un vaste chantier, qu’elle entend mener dans la concertation. Dès le mois prochain, des groupes de travail associant élus, riverains et représentants associatifs vont se réunir pour affiner les détails des projets. Objectif : aboutir à la signature d’un "contrat de station" en 2011. En jeu : l’obtention de financement, via l’État, les collectivités. "Car la commune ne pourra pas tout faire toute seule", rappelle la députée-maire de Saint-Paul. Point de départ de ce grand lifting : la réhabilitation de la plage des Roches-Noires. Les habitués le déplorent sans cesse, le site n’est plus ce qu’il était. Plage sale, rongée par l’érosion, esplanade dégradée, installations vétustes, confort sommaire, etc... La fréquentation s’en ressent, bien moindre qu’il y a 15 ou 20 ans. La Sem balnéaire Tamarun a planché sur un projet d’aménagement touristique allant des Roches-Noires à la plage voisine des Brisants.

Plus de place pour les piétons
À compter de l’année prochaine, les voitures n’auront plus droit de cité aux abords de la plage. L’esplanade des Roches va devenir piétonne. Les sols, le mobilier urbain et l’éclairage public vont entièrement être refaits. L’actuel mur en béton sera démoli pour laisser place à des gradins en bois et des arbres, comme à Boucan Canot, histoire de sécuriser le lieu, de le rendre plus convivial. Deux belvédères verront également le jour face à la plage et sur le Port. Enfin, il est question de créer un cheminement piéton continu permettant de relier les plages au port de plaisance et à l’hypercentre de Saint-Gilles. Ce qui implique également de faire disparaître toute circulation automobile dans les rues de la Poste et de la Plage. Toutes ces propositions seront soumises à enquête publique en septembre. Les travaux, d’un montant de 1,8 million d’euros, pourraient démarrer en février 2011. Ce qui laisse le temps aux commerçants et riverains de s’y préparer. D’autres opérations devraient suivre : construction de parkings, requalification et réfection de la rue du Général-de-Gaulle, animation du port de plaisance, plan de gestion des ordures (voir par ailleurs). Rappelons que près de 8 000 personnes fréquentent les plages de Saint-Gilles-les-Bains tous les week-ends. Et que la zone balnéaire concentre la moitié des chambres d’hôtels de l’île. Un pôle touristique majeur, au bord de l’asphyxie, à force de subir une densification anarchique.      Vincent Boyer

REPÈRES
- Tolérons le bruit C’est en tout cas le message de l’association des commerçants de Saint-Gilles qui appelle la municipalité à mettre en place "un arrêté de tolérance d’animation nocturne". De quoi faire face aux plaintes déposées contre les bars ou boîtes de nuit. "On a beau faire le nécessaire pour insonoriser les établissements, beaucoup de gens continuent de se plaindre", déplore Jean-Michel Pierret, gérant du Cubana. "On ne peut pas faire une ville touristique sans animation ni bruit", renchérit son confrère Stan Arnesano, représentant de la branche discothèque à l’Umih. De fait, la municipalité projette de renforcer les animations nocturnes sur le port de Saint-Gilles.

- Des commerces gênants En matière d’architecture, le bureau d’études qui a travaillé sur l’aménagement de Saint-Gilles-les-Bains préconise la suppression de la halle du marché couvert, l’ouverture de la place Paul Julius Bénard vers la ravine Saint-Gilles, ou encore la mise en place d’un plateau piéton à côté de la place du forum. En clair, ces aménagements condamneraient le restaurant la Boucherie et la librairie des Roches-Noires. "Ce ne sont que des préconisations. Rien n’est acté", a nuancé Emmanuel Séraphin, adjoint à l’aménagement, devant les commerçants présents jeudi dernier. De quoi rassurer, provisoirement, les gérants concernés.

- Permis de construire Sur les dix dernières années, près de 3 000 permis de construire ont été accordés dans la zone balnéaire. Finies les largesses. La commune veut limiter le nombre de nouveaux logements à 1 200 dans le prochain Plan local d’urbanisme.

- Parkings aériens et stationnement payant
Le manque de places de parkings plombe l’activité économique de Saint-Gilles-les-Bains. Là encore, le constat ne date d’hier. Dans son projet d’aménagement, la mairie de Saint-Paul compte y remédier en construisant deux parkings silo, en ouvrage aérien, aux extrémités de la rue Général-de-Gaulle. "Des négociations sont en cours avec des propriétaires", indique Sophie Boyer de la Giroday, directrice du service aménagement. L’un des sites potentiels est situé derrière le restaurant le Chez nous. L’autre à hauteur de la discothèque le Privé. Par ailleurs, dans le cadre de la requalification de la RN1A, la commune envisage la création de deux giratoires au niveau du chemin Summer et de la rue Bottard. Il est aussi question de créer une desserte vers le parking du forum, depuis la déviation de Saint-Gilles, pour délester le trafic de l’artère principale. Des projets qui nécessitent l’aval de la Région. En attendant, la municipalité mise sur le recours au stationnement payant pour lutter contre le phénomène des voitures-ventouses. Dans quelques mois, des horodateurs vont fleurir au niveau des rues de la Poste, de la plage, et de la galerie Amandine. Eh oui, même pour aller faire bronzette aux Roches-Noires, il faudra s’acquitter d’une dîme communale.

- Une police de l’environnement ?
Les poubelles, autre point noir de la station balnéaire, font l’objet d’une réflexion. Claudine Dupuy, directrice de Tamarun, a présenté les grandes lignes d’une démarche expérimentale d’environnement sur Saint-Gilles. Objectifs : faire la chasse aux poubelles qui débordent, mais aussi réduire les surcoûts liés au télescopage de compétences. Car actuellement, ils sont trois (commune, TCO, Tamarun) à intervenir dans la collecte d’ordures. Bonjour les cafouillages ! Le plan déchets de Tamarun se résume ainsi : maîtriser les dépenses et responsabiliser les citoyens. Claudine Dupuy parle d’encourager le recours à la déchetterie, concentrer la collecte sur deux jours, supprimer le ramassage des cartons, installer des containers à poubelles enterrés, et faire appel à une police municipale de l’environnement pour rappeler à l’ordre les récalcitrants. "À un moment donné, il faut sanctionner", justifie la directrice de Tamarun, qui s’appuie sur l’expérience de l’opération "rentrez vos poubelles" menée le mois dernier. Certains restaurateurs qui avaient refusé de rentrer leurs bacs ont été verbalisés. La démarche de responsabilisation semble intéressante. Mais pas sûr que les commerçants y adhèrent en bloc. "Nous, on souhaite un ramassage par jour, affirme Jean-Michel Pierret, leur porte-parole. Car la plupart des restaurateurs n’ont pas de local pour entreposer leurs déchets". Une loi l’oblige pourtant.

Le 11 mai 2010, la Direction régionale des affaires maritimes, nous convie à une réunion ... Qui peut se déplacer ?

Extrait : "Dans le cadre des journées de la mer qui se dérouleront du 4 au 8 juin 2010, tous les acteurs des activités maritimes ont l'occasion de renouveler leur implication dans la préservation et la mise en valeur du milieu marin.
A ce titre; le directeur régional des affaires maritimes vous convie à une réunion de rappel des règles relatives aux usages le la mer et de la sécurité des loisirs nautiques qi se tiendra le vendredi 04 juin à 10 h00 à la direction régionale des affaires maritimes, 11 rue de la compagnie à Saint-Denis "  

Le 25 juin, le compte-rendu de la réunion du 04 juin me parvient:

Synthèse : !a réunion a permis de faire !e point entre professionnels et services de contrôle des différentes questions qui se posent à l'ouverture de la saison.

Participants :
- M -JY Lebarfau - bleu marine
- M.De Palmas - Jet ski attitude
- M .Deurveicher - BNC ie Port
- M. Jean Mare Seguin - gendarmerie maritime /Verdon
- M.Arnaud Grivel - commandant BNC
- M.Jean Albert Gabriel - Base nautique des mascareignes
- M. Benjamin Wassemian - EFM ADRA à Saint Gilles les Bains
- Mme Evelyne Pruvost - DDJS
- M.Joël Hamilcaro - club nautique à Saint Leu
- Mme Laurence De! Vechio - Sypral / croisières et découverte
- M.Olivier De! Vechio - Sypral / croisières et découverte
- M.Sébastien Pomarede - Sypral / 1'excelsus azot toute
- M.Jacques Soulard - Sypra! / Visiobul Réunion
- M.Marc Lebas - DRAM / CSN
- M.Amaud Le Montée - DRAM / CROSS Réunion
- M.Jean Marie Coupu - DRAM / directeur

Relevé de conclusions :
1. les véhicules nautiques à moteur et le respect des zones et des règles de navigation.
La DRAM adressera un courrier individuel à chacun des propriétaires de VNM immatriculé à la Réunion rappelant les règles en question.
La DRAM établira pour décembre 2010 !a procédure de suspension et le retrait des permis de plaisance qu'elle mettra en oeuvre à partir de janvier 2011.
2. risques causés par des plongeurs sous marins sans balisage en surface
Face à des comportements infractionnels de cette nature, la responsabilité du navire ne peut être mise en cause tant que le navire n'aura pas lui-même été en infraction ( excès de vitesse dans la bande littorale). Il appartient au chef du bord ou au capitaine du navire rencontrant une telle situation de dangers de protéger sa responsabilité en établissant un rapport de mer, accompagné des commencements de preuve adéquats ( photographie), d'une part, et en prévenant le CROSS par VHF de cet accident ou de cette situation à risque, d'autre part.
3. observation nautique des cétacés
La DRAM rappelle que la signature de la charte d'observation des baleines n'exonère pas les capitaines ou chefs de bord des navires ainsi que les responsables d'associations ou les armements de leur responsabilité civile et pénale en cas d'incident ou d'accident pouvant survenir dans le cadre de ces observations.
A cet égard, le règlement international pour prévenir les abordages en mer et l'obligation générale de prudence restent des impératifs dont ils doivent tenir compte lors de ces opérations qui demeurent des situations à risque ( rapprochement avec des navires et des nageurs, proximité d'animaux sauvages au comportement non codifié et à la puissance d'impact physique potentiellement dangereuse pour la sécurité des navires et des personnes).
Le DRAM rappelle qu'en cas d'accident les chefs de bord et capitaines ainsi que leurs employeurs feront l'objet de mises en causes, civiles et pénales dont il convient qu'ils mesurent dès aujourd'hui l'exacte portée de manière à ne pas s'y exposer.
4. L'usage de la VHF
Le DRAM souhaite rendre obligatoire la VHF à bord de tous les navires de la Réunion dès lors qu'ils emportent des passagers, à titre gratuit ou payant, quand bien même la réglementation nationale ne l'exigerait pas.
l! s'agit en effet d'un outil de sécurité incontournable pour la communication entre les navires et pour la réaction rapide et efficace des secours.
Le DRAM demande au chef du centre de la sécurité des navires de la Réunion d'inscrire ce point à la prochaine commission régionale de sécurité des navires de la Réunion.
5. concurrence déloyale de certaines associations.
Il est indiqué que certaines associations à but non lucratif se livrent à des opérations commerciales de transport maritime de passagers ou de plongée sous-marine.
La DRAM va procéder par le centre de la sécurité des navires et !e service des gens de mer aux vérifications appropriées au titre des conditions d'armement de ces navires, en liaison avec les services de gendarmerie de manière à mettre un terme à ces pratiques illicites.
6. comportements déplacés de certaines associations.
Il semble que les représentants de certaines associations se permettent des rappels à l'ordre vigoureux à l'égard des autres usagers de la mer notamment dans le cadre de l'observation des cétacés.
Le DRAM souligne que le rappel de la loi et l'usage de la contrainte sont des prérogatives de la puissance publique dont l'exercice est réservé aux autorités investies d'une mission de police. Il précise que le rappel de ces principes se fera, si nécessaire, par convocation des intéressés à !a DRAM.
7. balisage de la bande littorale des trois cent mètres.
Il est rappelé que ce balisage, s'il s'avère à la fois nécessaire et techniquement concrétisable, relève de la compétence et de la responsabilité de la commune riveraine.
Le DRAM clôt la réunion en remerciant les participants pour la franchise des échanges et la qualité de cette concertation.

Le directeur régional - L’administrateur en chef des affaires maritimes - Jean Marie COUPU

Le 12 août 2010 - M. F. MATET ( mairie de Saint-Paul ) nous informe :
Le 04 août 2010 - Un mail de M. François MATET de la Mairie de Saint-Paul. OK, Guylain et Alain y seront, d'autres volontaires ?

BONJOUR Vous ètes cordialement invités à assister à la présentation par la SEDRE et EGIS-EAU d'un projet d'équipement complémentaire au débarcadère en vue de faciliter les accostages,
-LE 17/08/10 à 10H à la maison du PRU n°1 RUE M&A LEBLOND ST PAUL CENTRE,
voudrez bien confirmer votre présence par retour de mel SVP MERCI

Le même jour, un mail d'Alain ANTOINE.

J'amerais savoir combien a coûté à la collectivité cette "adaptation" .
Il est en effet INADMISSIBLE de constater une fois le ponton achevé, que celui-ci ne permet pas les accostages!!
Je peux inviter les architectes sur mon bateau pour faire ce triste constat.
Il y a manifestement eu de graves erreurs de conception et de suivi qui doivent necessairement engager la responsabilité de leur auteur .
Vu le prix de ce ponton et le coût pour le contribuable , il n'est pas excessif de parler de "scandale".
Je serai présent à cette reunion. - Cordialement - Alain ANTOINE

Cabinet d'Avocats Alain ANTOINE - Tél: 0262 214600 - Site internet: www.avocats-reunion.net


Le 11 août 2010 - Le Quotidien publie:
( Qui a des suggestions ? pontons flottants ? quai plus bas ? plus haut ?)

Saint-Paul - Un nouveau dispositif d'accostage. - "Il faudra faire la police"
Mardi, la mairie et la Sédré présenteront aux usagers un nouveau dispositif d'accostage au débarcadère de Saint-Paul à cette heure surtout utilisé par les pêcheurs à la gaulette.

Pourra-t-on un jour accoster au débarcadère de Saint-Paul? Telle est la question à laquelle s'efforceront de répondre mardi prochain, l'aménageur, la Sédre, la commune de Saint-Paul et les usagers potentiels.
Hormis quelques dizaines de pêcheurs, il est vrai plutôt assidus, et quelques couples de jeunes mariés avides de photos
« avec le coucher de soleil en fond », le tout nouveau débarcadère de Saint-Paul livré il y a à peine deux ans, ne sert pas à grand-chose.

«Seuls les gendarmes sont tranquilles »

Et ce ne sont pas les quelques accostages que l'on a pu y observer ponctuellement qui peuvent justifier l'investissement de départ de plus de 3 millions d'euros.
• C'est pourquoi, le 17 août prochaim, les ingénieurs présenteront aux futurs usagers parmi lesquels on peut citer le Grand Bleu, l'association des amodiataires du port de Saint-Gilles, les pêcheurs professionnels, les pratiquants de jet-ski, mais également la gendarmerie et la SNSM, un nouveau dispositif facilitant l'accostage. Car le comble de ce débarcadère imaginé pour accueillir les bateaux est qu'il bien diffidie de s'y amarrer. La moindre houle interdit tout accostage. «C'est pourquoi nous allons présenter un dispositif complémentaire, positionné côté sud», précise François Matet, ingénieur au service économique de la mairie de Saint-Paul. «L'objectif est de parler de ce dispositif avec ceux qui vont l'utiliser, d'écouter leurs remarques, de prendre en compte leur avis », ajoute l'ingénieur.
Selon le modèle technique choisi, le-coût du dispositif complémentaire devrait s'élever entre 50 000 et 100000 euros. «Mais attention, le jeu doit en valoir la chandelle », prévient le technicien. Inutile d'engager de nouveaux investissements si les usagers n'entendent pas l'utiliser.
«Nous n'attendons que cela», affilme GuyIain Moutama, président de l'association des amodiataires du port de Saint-Gilles. On sait aussi que le Grand Bleu s'est positionné pour assurer des navettes les jours de marché, etc.
Au-delà, même paré d'un dispositif complémentaire, même positionné dans la baie du «meilleur encrage», le débarcadère réservera des accostages parfois aléatoires. «Il ne faut pas oublier que cet ouvrage a été réalisé en pleine mer», rappelle François Matet. Enfin, les utilisateurs devront composer avec les pêcheurs à la gaulette, qui depuis la livraison l'ouvrage, se sont emparé des pontons au point d'y pique-niquer, d'y dormir parfois.
Il n'est pas rare le week-end de dénombrer jusqu'à une centaine de lignes. Des pêcheurs qui se montrent très jaloux de leur «ti coin » et n'hésitent pss parfois à aller jusqu'au ralé-poussé avec les bateaux qui souhaitent accoster. « Seuls la gendarmerie ne rencontre pas de problème », souligne non sans humour François Matet. Autant dire que si l'ouvrage permet un jour des rotations régulières, un usage fréquent, le problème des pêcheurs à la ligne se posera.
Interdiction, réglementation,tolérance, toutes les options sont envisageables en conservant à l'esprit que ledit ébarcadère n'a pas été conçu pour accueillir des pêcheurs à la gaulette.
L'ingénieur reconnaît qu'il faudra peut-être faire la police sur le pont pour en conserver l'usage.       M.B.


Le 11 août 2010 - CLICANOO publie:

Jusqu’à 100 000 euros de plus pour accoster

Alors que sa construction a déjà coûté 4 millions d’euros , le débarcadère doit encore faire l’objet d’aménagements qui devraient coûter jusqu’à 100 000 euros. Objectif : sécuriser enfin l’accostage des bateaux.
Une réunion doit rassembler la semaine prochaine l’ensemble des usagers de la mer en mairie de Saint-Paul. Objet de la séance : valider les nouveaux équipements qui permettront de sécuriser enfin l’accostage des bateaux sur le débarcadère. Car deux ans après sa construction, l’ouvrage n’est toujours pas accessible aux navigateurs, plaisanciers comme professionnels. Les défenses d’accostage se sont rapidement avérées insuffisantes pour la majorité des embarcations susceptibles de s’y arrêter, à l’exemple d’un bateau du Grand Bleu qui avait essuyé quelques dégâts sur sa coque. Commande a donc été passée par la Sedre, gestionnaire du plan de rénovation urbaine auprès du cabinet d’étude qui a conçu l’ouvrage. Et après quelques études complémentaires, les ingénieurs d’Egis Eau ont mis au point un système. C’est ce blindage en caoutchouc qui sera proposé dans une semaine aux futurs usagers du ponton. De quoi réjouir ces derniers, en attente d’un aménagement. Car les demandes d’autorisation se sont en effet accumulées depuis l’inauguration de l’ouvrage en fin d’année dernière. Sauf que le montant des travaux et leur règlement interpelle. De 50 000 à 100 000 euros selon François Matet, le responsable du dossier en mairie, le tout à la charge de la collectivité.

“Un ouvrage expérimental”

“Il y a manifestement eu de graves erreurs de conception et de suivi qui doivent nécessairement engager la responsabilité de leur auteur, estime un amodiataire du port de Saint-Gilles. Vu le prix de ce ponton et le coût pour le contribuable , il n’est pas excessif de parler de scandale” écrit-il sur le site internet de l’association. La réunion s’annonce donc houleuse même si François Matet tente de désamorcer le conflit. “Il n’y a pas eu de faute de la part du cabinet d’étude. Il a été décidé de le construire et d’en définir l’usage après. Nous sommes encore en rodage avec un ouvrage expérimental”. Reste que les ingénieurs ont conçu l’équipement pour un accostage dans une houle de 50 centimètres quand la moyenne dépasse le plus souvent 1,50 mètre dans la baie. Reste également que même le bateau-test, celui qui a servi de modèle à la conception, le Grand Bleu, ne peut accoster sans risque. Egis Eau et mairie de Saint-Paul auront du mal à convaincre. D’autant qu’avec ces facilités d’accostage, les demandes d’exploitation devraient encore se multiplier. “À qui ça va profiter ?” s’interroge Guylain Moutama, le président de l’association des amodiataires du port de Saint-Gilles. Pêcheurs ? Plongeurs ? Jet ski ? “On va assister à cette réunion et on attend des réponses concrètes” . R. Lt.

Le 16 août 2010 - Un mail de M. François MATET:

BONJOUR Changement de lieu pour la réunion technique du 17 à 10H concernant le débarcadère:rendez-vous salle de conférence bd du front de mer face à la place du marché forain .

Le 17 août 2010 - Suite à la réunion technique, un mail de M. François MATET: ( Vous avez quinze jours pour transmettre vos remarques. )

BJR Comme annoncé ce matin en réunion,ci joint le pps présenté (v. ci dessous), c'est le dernier dispositif en bouclier continu qui convenait le mieux aux participants,reste à adapter les équipements individuels;pour les avis, remarques, suggestions,utilisez le retour de mail;pour les demandes d'utilisation pour manifestation d'interèt public:même adresse.MERCI.F.MATET

Le 18 août 2010 - Les réactions :

Bonjour Alain, - En ce qui me concerne c’est la solution 2 / option 2 qui me conviendrait le mieux. Bonne journée.
Lucien Chézaud

Merci Lucien. Bonne journée à toi ...

Bonjour, après avoir vu sur le site moi aussi j'ai une préférence pour : Solution 2 / Option 2 .
A+ : Phil

Merci Philippe - à +

Le 20 septembre 2010 - Un mail de Laurent BIDOIS de la Mairie de Saint-Paul: "séminaire tourisme"

Mesdames, Messieurs, Les amodiataires du port de Saint-Gilles les Bains,
           Vous êtes conviés à un séminaire technique centré sur le tourisme autour de station balnéaire de Saint-Gilles , qui se tiendra le 29 septembre 2010 à partir de 8h30 à la SEM Tamarun , 8 rue des Argonautes , à la Saline les Bains.Vous trouverez en pièce jointe copie du courrier qui vous a été adressé par voie postale. (ci-dessous)
Comptant sur votre participation, Avec mes sincères salutations.
Bidois Laurent - Mairie de Saint-Paul - Pôle Aménagement du Territoire ( PAT) - Chargé de Mission Tourisme-Développement Economique - Tel: 0262 45 90 69 - Fax: 0262 45 90 68 -

P.S : je compte sur vous Monsieur Loubet afin que l’information puisse être diffusée à l’ensemble des amodiatiaires référencés chez vous et sur la page d’information que vous nous dédiez chque mois.

"OBJET : Séminaire Tourisme de la ville de Saint-Paul pour un « contrat Ville balnéaire de Saint-Cilles les Bains »
Madame, Monsieur,
Dans le cadre de la redynamisation de la zone balnéaire, la ville de Saint Paul a décidé de mettre tous les atouts de son côté et de contracter un partenariat avec I'lle de la Réunion Tourisme (I.R.T) afin de pouvoir définir et formaliser un contrat « ville balnéaire de Saint-Gilles Les Bains » pour lin 2010.
Au travers de cette contractualisation, le souhait de la collectivité est de coller au plus près des attentes de l'ensemble des acteurs, de définir un programme d'action partagé et de proposer un espace d'échanges entre professionnels et techniciens des différents collectivités intervenant sur la zone balnéaire du territoire de Saint-Paul.
A cette lin, nous avons L'honneur de vous inviter à un séminaire technique d échanges :
Le mercredi 29 septembre 2010
À la SEM TAMARUN - (8, Rue des Argonautes -Saline les Bains) - Avec un accueil (les participants à partir de 8h30
L'objet de ce séminaire est de porter à votre connaissance l'ensemble des travaux d'étude et de concertation déjà réalisés et de recueillir vos avis sur les opportunités de réalisation qui s'offrent à nous dans ce cadre selon les domaines de compétence de chacun.
Le déroulé du séminaire vous parviendra prochainement avec un ordre du jour précis et la méthode de travail envisagée pour optimiser cette journée d'échanges."

Vous. voudrez bien, confirmer votre présenee ou au besoin vous faire représenter en contactant la Division Economie de la Mairie de Saint-Paul au 0262 45 90 69 ou par retour de mail à l'adresse indiquée ci-dessus.
Le repas sera pris en charge par la Collectivité.
En vous remerciant par avance pour votre participation, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en notre considération respectueuse. La Député Maire

Le 23 septembre 2010 - Un autre mail de Laurent BIDOIS de la Mairie de Saint-Paul: "séminaire tourisme"

          Comme énoncé lors du précédent courrier daté du 17 septembre 2010, vous trouverez-ci-joint comme convenu, la feuille de route concernant l’organisation de cette journée technique dédiée au Tourisme sur la station balnéaire de la ville de Saint-Paul.
          Vous voudrez bien nous confirmer au plus tard ce week-end par retour de mail votre participation et votre inscription aux différents ateliers ainsi qu’au déjeuner afin de permettre la meilleure organisation possible pour vous recevoir. Avec mes sincères salutations. - Bidois Laurent -

Mairie de Saint-Paul - Pôle Aménagement du Territoire ( PAT) - Chargé de Mission Tourisme-Développement Economique - Tel: 0262 45 90 69 - Fax: 0262 45 90 68.


Le 27 septembre 2010 - Un mail de M. Christophe POMEZ de la Mairie de Saint-Paul.

Bonjour,
Je vous invite à participer aux prochaines réunions de concertation de la zone balnéaire :

- Un séminaire tourisme de la ville de Saint-Paul pour élaborer un contrat de ville balnéaire le mercredi 29 septembre 2010 à partir de 8h30, confirmation de votre présence au 0262 45 90 69 (à Tamarun, 8 rue des Argonautes à La Saline les bains (http://www.tamarun.fr/)

- « Animation », réunion le 4ème jeudi de chaque mois, prochaine réunion le jeudi 30 septembre 2010 de 18h à 20h (au bar de la marine sur le port de Saint-Gilles, à confirmer) avec pour thèmes la préparation de la fête de la mer et du 31 décembre

- « Aménagement – transports », réunion le 1er mardi de chaque mois, prochaine réunion le mardi 5 octobre 2010 de 17h à 19h avec notamment à l’ordre du jour la présentation de la requalification de la ZAC Saint-Gilles par la SEDRE (à Tamarun, 8 rue des Argonautes à La Saline les bains (http://www.tamarun.fr/)

- « Environnement », réunion le 1er mercredi de chaque mois, prochaine réunion le mercredi 6 octobre 2010 de 17h à 19h avec notamment à l’ordre du jour, la stratégie d’embellissement de la zone balnéaire (à Tamarun, 8 rue des Argonautes à La Saline les bains (http://www.tamarun.fr/)

- Réunion du conseil local de citoyens (http://www.mairie-saintpaul.fr/index.php?rub=51) le lundi 11 octobre 2010 à 17h30 à l’école primaire Evenor Lucas de Boucan Canot.

Merci de relayer ces informations à toutes les personnes susceptibles d’être intéressées par cette démarche participative sur la zone balnéaire.
Vous pouvez également télécharger les documents présentés lors des séances précédentes à l’adresse suivante : http://www.mairie-saintpaul.fr/index.php?rub=49 thème urbanisme, rubrique aménagement de la zone balnéaire.
Vous remerciant pour votre implication et restant à votre écoute,

Christophe Pomez - Maire-adjoint chargé du développement de la zone balnéaire - Mairie de Saint-Paul - 0692 04 89 76 - www.mairie-saintpaul.fr

Clicanoo.com - # publié le 28 septembre 2010 - Tous ensemble pour transfigurer la station balnéaire

Les critiques concernant la station balnéaire fusent toujours autant. Ce sujet préoccupe Huguette Bello depuis son arrivée à la mairie de Saint-Paul. Des études ont été réalisées et quelques travaux déjà engagés. Exemple, la piétonnisation programmée des Roches Noires. Depuis quelques mois, la collectivité organise des réunions afin de recueillir les doléances des acteurs locaux, commerçants professionnels et associations. Mais les interventions nécessaires exigent le concours d’une brochette d’institutions, dont il n’est plus possible de se passer. En clair, la mairie n’a plus suffisamment de marge de manœuvre pour agir seule, elle n’en a pas le pouvoir. D’où l’organisation de ce séminaire demain au siège de la Sem Tamarun à la Saline les bains, en partenariat avec l’IRT. Au sein de quatre ateliers différents (aménagement, environnement, animation et mise en synergie du tourisme), l’ensemble des partenaires institutionnels s’attarderont sur les projets saint-paulois. Et n’y seront sans doute pas indifférents. La capitale de l’Ouest contribue énormément à la renommée de l’île, elle assure la moitié des nuits dans un établissement classé. “On a bon espoir que tout le monde comprenne la problématique. Si on a de l’écoute, on pourra avancer”, explique Emmanuel Séraphin, élu délégué à l’aménagement. On y parlera par exemple de ces fameux giratoires, que la commune souhaiterait créer aux deux entrées saint-gilloises. Sur ce point, la réponse de la Région est très attendue. Ainsi, cette journée doit marquer la mise en route du contrat ville balnéaire. Paraphé de tous les acteurs impliqués d’ici la fin de l’année, ce document formalisera les engagements réciproques des collectivités pour la période 2011-2016. D.F.B

Le 21 avril 2010 - On commence à parler de la FETE DE LA MER ... - Un mail de l'Office du Tourisme .
Qui veut réagir ? Qui propose quoi ?

Bonjour,
L’Office de Tourisme de Saint-Paul souhaite organiser la 2ème édition de La Fête de La Mer sur la commune de Saint-Paul, les 16 et 17 octobre.
Cette manifestation a pour but de mettre en avant l’ensemble des activités nautiques de la commune.
Les animations sur le port de plaisance de Saint-Gilles, des spectacles et des concerts sont prévus sur les deux jours. Le port de Saint Gilles deviendra la vitrine des activités nautiques.
Pour organiser au mieux cette manifestation, l’Office de Tourisme de Saint-Paul s’associe au Zot Movie Festival, qui aura lieu le samedi 16 octobre, qui clôturera la première journée de la fête par un festival de films, dédiés aux différentes activités, et par des concerts sur la plage des Brisants.
Nous souhaiterions que tous les prestataires participent à cette manifestation y compris les pêcheurs de Saint-Gilles.
Pourriez vous me dire si vous êtes intéressés et comment souhaitez vous mettre en avant votre activité, afin que je puisse commencer à faire un point sur les participants.
Par la suite, je rependrais contact avec chacun d’entre vous pour une réunion courant mai, afin que l’on puisse commencer à travailler ensemble.
Cordialement, Kelly KONDOKI - Agent d'information-Responsable qualité - Office de Tourisme de Saint-Paul**
1 Place Paul Julius Bénard - Galerie Amandine - 97434 Saint-Gilles-les-Bains - N°Azur : 0 810 797 797
Télécopie: 0262 55 01 02 - Mail: information@saintpaul-lareunion.com - Site: www.saintpaul-lareunion.com
Horaires d'ouverture : Tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h      

le 09 mai 2010 - La Fête de la Mer et du Nautisme - C'est quoi ? ( Une tentative d'explication pour certains qui se demanderaient pourquoi le club de plongée BLEU MARINE est seul, ce week-end à fêter la mer et le nautisme )

La Fête du Nautisme est un évènement national porté par le réseau France Station Nautique et ses partenaires. Il répond à une ambition majeure : faire découvrir et partager la passion du Nautisme au grand public partout en France, en offrant la possibilité de s’initier et de tester de nombreuses activités nautiques... et de découvrir les Mondes de la Mer : du sport à la culture, des traditions aux métiers ...
Chez nous, à Saint-Gilles, pour des raisons de calendrier, l'Office du Tourisme de Saint-Paul recule cette manifestation au mois d'octobre, c'est la Fête de la Mer et c'est Kelly qui s'en occupe.
Pour ceux qui veulent en savoir plus sur la fête de la mer et du Nautisme:

Site officiel de la Fête de la Mer et du Nautisme

Le 18 mai l 2010 - Un mail de Kelly de l'Office du Tourisme . Qui veut réagir ? Qui propose quoi ? Qui va à la réunion ?

Bonjour, - Nous vous convions à la première réunion sur la Fête de la Mer, qui aura lieu le mercredi 26 mai à l’Office de Tourisme de Saint-Paul, à 18h30.
Pourriez vous nous confirmer votre présence par mail ou par téléphone.Comptant sur votre présence,
Cordialement, - Kelly KONDOKI - Responsable Qualité et Evènementiels -

Office de Tourisme de Saint-Paul** - 1 Place Paul Julius Bénard - Galerie Amandine - 97434 Saint-Gilles-les-Bains

Portable: 0692 95 84 86 - Téléphone: 0 810 797 797 - Télécopie: 0262 55 01 02
Mail: information@saintpaul-lareunion.com - Site: www.saintpaul-lareunion.com
Horaires d'ouverture : Tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h

Le 25 mai 2010 - Notre réponse :

Nous avons relayé votre mail et n'avons obtenu à ce-jour aucune réponse de nos adhérents. Nous regrettons de vous informer que nous ne serons pas présents à la réunion du 26 mai. Nous restons toutefois disponibles pour diffuser toute information sur le site bien que la mise à jour soit interrompue par ORANGE entre le 27 mai et le 13 juin...
Pour le président Guylain MOUTAMA ( A. LOUBET )

(ici dernière info sur le sujet - lisez aussi au-dessus ) Le 28 mai 2010 - Kelly de l'ODT nous envoie le compte-rendu de la réunion du 26 sur la fête de la mer qui se déroulera en octobre ... Suivi du rectificatif demandé par M. MERLO.
Compte-rendu de réunion – le mercredi 26 maiFête de la Mer 2010 – 2ème édition

Étaient présents :
· Mr Alain Merlo – CCI Réunion
· Thim Nautique – Jérémy et son père
· Run Aventures – Aliocha Wrobel
· Restaurant Le Saint-Gilles – Mr Aulong
· Adra Jet Ski – Mr Wasserman
· SNSM St Gilles – Mr Rémy Cuilliot
· Le Lady la fée - Ricardo
· La Compagnie des Pirates – Xavier
· Mr Marconnot
· Restaurant Le Grand Large – Mr Martin
· Billabong Suf School – Ludovic
· Mr Accot – Oasis Lagoon
· Zot Movie Festival : Arnaud Darbon et Nicolas Dantec
· Office de Tourisme de Saint-Paul – Dominique Payet et Kelly Kondoki

Compte rendu de réunion
                         Le choix de la date :
L’Office de Tourisme de Saint-Paul souhaite organiser les 16 et 17 octobre 2010 la nouvelle édition de la Fête de la Mer. Suite au débriefing de la Fête de la Mer en 2008, il avait été souhaité que cette fête soit décalée en début d’année scolaire afin d’éviter les déboires connus en 2008 liés au climat, notamment à la forte houle.
Le week-end des 16 et 17 octobre a été choisi en raison des vacances scolaires et du Zot Movie Festival sur la plage des Brisants, manifestation qui sera incluse dans la Fête de la Mer et qui aura lieu le samedi 16 octobre, sur lequel nous sommes partenaires.
Présentation du Zot Movie Festival- 3ème édition par Arnaud Darbon :
Festival de films amateurs de sports extrêmes réunionnais. Un concours de vidéos récompensant les meilleures productions.
Pour cette 3ème édition, durant le week–end, il y aura un Zot Village – porte ouverte sur tous les sports de pleine nature pratiqués à La Réunion.
Trois concerts et des animations diverses sont prévus en soirée.
                        Objectif de la manifestation :
Le but de cette manifestation est de mettre en avant l’ensemble des activités nautiques de la commune de Saint-Paul.
                         Rôle de l’Office de Tourisme :
L’Office de Tourisme prend en charge les animations générales (concerts, spectacles, décoration, animations diverses…) ainsi que la communication (spot TV, flyer, affiches, spot radio…).
L’Office de Tourisme aimerait que le plus grand nombre de prestataires participent à cette 2édition de la Fête de la Mer !
Pour se faire, Kelly Kondoki – pilote sur cette manifestation – se rendra personnellement chez chaque prestataire pour leur parler de la manifestation et pour recueillir leurs propositions et par la suite leur faire signer une fiche d’engagement pour cette manifestation.
L’Office souhaite mettre en place un «circuit » - idée déjà évoquée en 2009- incitant les gens à découvrir de nombreuses activités.
Ex : un jeu de piste où la personne passerait chez chaque prestataire, répondrait à des questions et à la fin repartirait avec un lot. Ceci reste bien sûr à réfléchir ensemble.
L’Office souhaite également faire intervenir :
- Les pêcheurs (concours de pêche)
- Les plaisanciers (parade de bateaux décorés)
- Les restaurateurs (menu spécial, dégustation…)
Les animations sont encore à définir et l’Office de Tourisme est ouvert à toutes propositions.
                         Propositions des prestataires présents :
     - La CCI
: Mr Merlo indique que le port sera fermé à la circulation.
Pour lui les groupes musicaux ambulants de l’édition précédente sur le port furent très appréciés et il souhaiterait que cette année cela soit reconduit.
Concernant les prestataires du port, Mr Merlo suggère qu’ils puissent mettre devant leurs boutiques une table avec des brochures, des photos…pour inciter les gens à découvrir et à entrer dans leurs boutiques.
     - La SNSM : Propose de faire une course de bateaux de survie dans l’avant port et des démonstrations de sauvetage en mer ainsi que des tirs de fusées de détresse.
Les modalités de sécurité à mettre en place restent à déterminer.
Il souhaiterait avoir un stand.
     - Mr ACCOT : Souhaite qu’il y ait une parade pour les enfants avec des costumes d’animaux de la mer sur le port.
L’entrée au parc des manèges d’Oasis Lagoon sera gratuite (les manèges seront payants) et il propose de faire venir un groupe pour animer le parking du port.
Pour le jeu de piste, Mr Accot propose d’offrir 100 bracelets pour entrer à Oasis Lagoon.
     - BILLABONG SURF SCHOOL: Souhaite que les animations s’étendent aussi vers la plage des Roches Noires, car lui ses prestations se passeront de ce côté.Pour le jeu de piste, il peut offrir des stages de surf.
      - THIM NAUTIQUE : Souhaite avoir une « grande »tente pour pouvoir exposer ses bateaux.
Jérémy Thimothée propose de faire des démonstrations de sauvetage en mer dans les vagues, dans une bande côtière de 300 mètres. Les autorisations seront à demander à la mairie et au Parc Marin.
     - ADRA Jet Ski: Propose des animations Jet Ski sur la ravine – deux ou trois dans la journée – à voir avec la société Captain Marmailles pour les horaires de passage et l’autorisation de la mairie pour utiliser la ravine.
     - MAEVASION : Mettra à l’extérieur de sa poissonnerie une table de dégustation.
Les prestataires ont tous émis le souhait d’avoir un animateur et que le port soit sonorisé.

Nous n’avons pas déterminé de date pour une prochaine réunion.
Si vous souhaitez participer à la Fête de la Mer, faites le moi savoir par mail et ce que vous pourriez proposer.Cette manifestation est pensée pour vous et ne pourra se faire qu’avec vous ! Bien cordialement,

le 02 juin 2010 - Bonjour à tous, Je vous transmets les rectifications effectuées par Mr Merlo Alain concernant le compte rendu de la 1ere réunion. Cordialement, Kelly KONDOKI

Bonjour, Nous accusons réception de votre compte-rendu sur la fête de la Mer et vous en remercions.
Toutefois, nous vous remercions de bien vouloir modifier et compléter votre compte rendu des points suivants :
M. MERLO indique que le port pourrait être fermé
à la circulation par Arrêté municipal (autre que pour les urgences).Concernant les prestataires du port, ………………avec des brochures, des photos ou pour des dégustations de produits… pour inciter, etc…
Certains emplacements de parking sur le port même, pourraient dans le cas d’une circulation contrôlée être mis à la disposition des prestataires.
M. MERLO signale que la CCIR pourra mettre à la disposition des participants l’énergie électrique, d’une puissance limitée à l’énergie offerte par les prises bord à quai, à charge pour chacun de gérer sa distribution.
M. MERLO suggère à l’Office de Tourisme de voir auprès des services de la Mairie, l’installation de décoration festive sur le port (guirlandes, drapeaux, etc…)Vous en remerciant par avance, - Meilleures salutations,         Alain MERLO

Le 26 août 2010 - Kelly de l'Office du Tourisme nous envoie le compte-rendu de la réunion du 24 août 2010.

Fête de la Mer 2010 – 2ème édition
Étaient présents :
· Major Paul André LEFEVRE– Responsable du Service Nautique
· David MEGRET – SNSM
· Guilain MOUTAMA– Président de l’association des amodiataires du port de plaisance de Saint-Gilles-les-Bains
· Kelly KONDOKI – Office de Tourisme de Saint-Paul

Compte rendu de réunion
Objectif de la manifestation :
     Le but de cette manifestation est de mettre en avant l’ensemble des activités nautiques de la commune de Saint-Paul.
Rôle de l’Office de Tourisme :
     L’Office de Tourisme prend en charge les animations générales (concerts, spectacles, décoration, animations diverses…) ainsi que la communication (spot TV, flyer, affiches, spot radio…).
Le choix de la date :
     L’Office de Tourisme de Saint-Paul souhaite organiser les 16 et 17 octobre 2010 la nouvelle édition de la Fête de la Mer. Suite au débriefing de la Fête de la Mer en 2008, il avait été souhaité que cette fête soit décalée en début d’année scolaire afin d’éviter les déboires connus en 2008 liés au climat, notamment à la forte houle.
     Le week-end des 16 et 17 octobre a été choisi en raison des vacances scolaires et du Zot Movie Festival sur la plage des Brisants, manifestation qui sera incluse dans la Fête de la Mer et qui aura lieu le samedi 16 octobre, sur lequel nous sommes partenaires.

Présentation du Zot Movie Festival- 3ème édition par Arnaud Darbon :
Festival de films amateurs de sports extrêmes réunionnais. Un concours de vidéos récompensant les meilleures productions.
Pour cette 3ème édition, durant le week–end, il y aura un Zot Village – porte ouverte sur tous les sports de pleine nature pratiqués à La Réunion.
Trois concerts et des animations diverses sont prévus en soirée.

Propositions des prestataires présents:

      Major Paul LEFEVRE – Responsable du Service Nautique, a été sollicité par l’Office de Tourisme de Saint-Paul, pour faire des démonstrations de sauvetage en mer.
       Les démonstrations se feront sur les deux jours, dans la bande de 10m de largeur à partir de la digue.
       Le Major Paul LEFEVRE informe qu’il faut demander une autorisation à la direction de la Sécurité Civile de la mairie de Saint-Paul, plus précisément à Madame Pascale SERGENT, pour pouvoir faire ces démonstrations.
      Ce courrier sera envoyé par l’Office de Tourisme de Saint-Paul.
      Mr David MEGRET – SNSM, propose de faire avec son équipe, une démonstration de percussion de canot de survie, une course de canot de survie et un tir de fusée de détresse.
       La SNSM prendra contact avec l’armée pour une démonstration d’hélitroyage de plongeurs.
       Il faudra ajouter des stands d’information pour la SNSM, les Sapeurs-pompiers plongeurs et peut-être également pour l’armée.
       Il faudra prévoir aussi un stand d’information pour la Réserve Marine.

Voici les créneaux horaires établis :
Samedi 16 octobre
Dimanche 17 octobre
14h00-15h30 : SNSM· Percussion de canot de survie, · Course de canot de survie 11h15 – 12h15: SAPEURS POMPIERS· Sauvetage d’une personne au moyen d’une embarcation de sauvetage côtier· Sauvetage d’une personne depuis la côte
16h00-17h00: SAPEURS POMPIERS· Sauvetage d’une personne au moyen d’un Jet Ski· Sauvetage d’une personne à partir de la plage 16h00-16h30: SAPEURS POMPIERS· Sauvetage d’une personne au moyen d’un jet ski
  16h45: Intervention des militaires· Démonstration hélitroyage de sauveteurs
  17h15 : SNSM· Démonstration de tirs de fusée de détresse

Les animations musicales se feront autour de cette programmation.

Le 31 août 2010 - Kelly de l'Office du Tourisme nous envoie un mail et les propositions des "prestataires" pour la fête de la mer des 16 et 17 octobre. Qui a d'autres propositions ?

Bonjour,
Dans le cadre de la Fête de la Mer, qui aura lieu le 16 et 17 octobre prochains, je souhaiterai connaître comment vous souhaitez participer à cette manifestation ?
Je vous ai mis en pièce jointe les offres des prestataires participants à la fête.
N’hésitez pas à prendre contact avec moi !
Il y aura une réunion d’information sur l’avancement du projet dans la deuxième semaine du mois de septembre, je vous recontacterai pour vous précisez l’heure et le lieu.
Est-ce que vous souhaitez participer à une brocante de la mer, qui aura lieu le dimanche matin ?
Comptant vivement sur une réponse favorable de votre part,
Cordialement, - Kelly KONDOKI - Responsable Qualité et Evènementiels - Portable: 0692 95 84 86

Office de Tourisme de Saint-Paul - 1 Place Paul Julius Bénard - Galerie Amandine - 97434 Saint-Gilles-les-Bains
Téléphone: 0 810 797 797 - Télécopie: 0262 55 01 02 - www.saintpaul-lareunion.com
Horaires d'ouverture : Tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h

          LADY LA FEE - · Des sorties en mer ½ tarif pour 2 heures soit 10€/personnes en matinée seulement
· Pour l’après midi : « portes ouvertes avec l’aide de la skipette »
· Emplacement à définir
          CLOU SURF ACADEMY : - · Initiations au surf gratuites toute la journée
· Offre des stages de surf pour le « circuit »
          LA SNSM - · Une course de bateaux de survie
· Démonstration d’une percussion de bateau de survie
· Procédera à des tirs de fumigènes et de fusées parachutes
          Mr ACCOT- Oasis Lagoon - · Entrée au parc des manèges d’Oasis Lagoon gratuite (les manèges sont payants)
· Groupe musicale devant chez lui
· Offre 100 bracelets pour le jeu de piste
          BILLABONG SURF SCHOOL - · Offre des stages de surf pour le jeu de piste
          THIM NAUTIQUE - · Exposition de son bateau-école sur le parking des amodiataires
          ADRA JET SKI - · Propose aux parents de prendre leurs enfants en photo sur les jets ski durant un créneau horaire – inscription 2 heures avant.
          MAEVASION - · Mettre une table à l’extérieur de sa poissonnerie pour une dégustation durant les deux matinées.
          LA RESERVE MARINE - · propose de faire un sentier sous-marin à l'Ermitage le samedi 16, à inscrire dans le programme
· tenir un stand sur l'ilot le dimanche
          D’UN NATUREL GOURMAND : - · table de dégustation à l’extérieur – souhaite participer au circuit
· offre un panier gourmand d’une valeur de 20€
          MASCAREIGNES PLONGEE - · 10% de réduction pour toutes réservations durant ce week end et valable la semaine suivante
          CORAIL PLONGEE - · Souhaite accueillir l’exposition H²0
· Réduction sur les plongées ?
          LA CASE A PAINS - · Dégustations
· Souhaite participer au circuit
· Offre des pains en forme de tortue et de crocodile
          LA BOUTIQUE ALPHA - · Restera ouverte sur les 2 jours
· Souhaite participer au circuit
          O SEA BLEU - · Souhaite accueillir l’exposition H²0
· Réduction à voir ?
          JET SKI ATTITUDE - · Proposera des baptêmes de 10min de jet ski pour les enfants dans la limite des 300 mètres avec un côté pédagogique
· 10% de réduction sur les randonnées en jet réservées pour la semaine suivante
          BLEU MARINE - · Tarif promotionnel sur le week end et différé sur la semaine suivante ou même jusqu’à la fin de l’année
· Près à participer à la brocante de la mer
          REUNION PECHE PASSION - · Souhaite participer au circuit, mais uniquement le samedi, car il est fermé le dimanche.
          BEACH BURGER - · Souhaite participer au circuit
· Offrira peut être un lot ?
          Le restaurant LE SAINT GILLES - · Proposera un menu spécial « fête de la mer »
· Proposera également une exposition de peinture et de maquettes de bateaux
· Souhaite participer au circuit
          VISIOBUL - · Pour un circuit visiobul acheté, un ticket Captain’Marmailles offert aux enfants de -12 ans
· Offrira un lot pour le circuit et souhaite y participer
          Le restaurant LE GRAND LARGE - · Mettre en avant le menu marmailles avec l’entrée Captain’Marmailles offert
· Grillades de poissons durant ces 2 jours
          La Compagnie des Pirates - · Initiations - voiliers de croisières pour adultes et adolescents 20€ pour 2 heures sur les deux jours
· Sorties en mer pour les enfants de 7 à 10 ans sur le thème des pirates

Le 03 septembre 2010 - Kelly de l'Office du Tourisme nous invite à une réunion mercredi prochain.

Bonjour, - Vous êtes invités à une réunion d’information sur la Fête de la Mer, qui aura lieu le mercredi 08 septembre à 18h15 à l’Office de Tourisme de Saint-Paul.
Comptant sur votre présence, - Cordialement, - Kelly KONDOKI - Responsable Qualité et Evènementiels -
Portable: 0692 95 84 86
Office de Tourisme de Saint-Paul - 1 Place Paul Julius Bénard - Galerie Amandine - 97434 Saint-Gilles-les-Bains
Téléphone: 0 810 797 797 - Télécopie: 0262 55 01 02 - www.saintpaul-lareunion.com
Horaires d'ouverture : Tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h

Le 09 septembre 2010 - Kelly de l'Office du Tourisme nous communique le compte-rendu de la réunion du 08/09/10 pour la fête de la mer.

Étaient présents :

· Run Aventures – Aliocha WROBEL
· Le Lady la fée – Richard BONHOMME
· La Compagnie des Pirates – Christophe HAMON
· BNO- Jean Paul SAULNIER
· CNO – Guillaume DUMARTIN
· Association des amodiataires du port de Saint-Gilles – Guylain MOUTAMA
· Captain’Marmailles et Visiobul – Mr Michel DUO
· Run Black Marlin : Stéphane GOUY et Michel STEPANOV
· Croisières et Découvertes – Mr DELVECCHIO
· Office de Tourisme de Saint-Paul – Dominique PAYET et Kelly KONDOKI
                                         
Compte rendu de réunion

Objectif de la manifestation:
Le but de cette manifestation est de mettre en avant l’ensemble des activités nautiques de la commune de Saint-Paul.

Objectif de la réunion:
Cette deuxième réunion avait deux objectifs :
· Récolter les offres des prestataires souhaitant participer à cette deuxième édition de la Fête de la Mer,
· Annoncer le programme prévisionnel des animations prévues sur les deux jours de festivité.

Résumé :
Une invitation a été envoyée par mail à tous les prestataires, et nous regrettons qu’il n’y ai que dix prestataires présents lors de cette réunion.

L’Office de Tourisme a rappelé l’objectif de la manifestation, et a annoncé les animations prévues ainsi que la campagne de communication qui sera mise en place pour cette fête.

· Les outils de communication :
- Affiches+programmes
- Drapeaux
- Banderoles
        Les affiches et les programmes seront distribués sur tout Saint-Gilles et sur toute l’île dans le réseau de l’Azenda, dans les Offices de Tourisme, les mairies, les écoles…
        Le programme sera distribué également lors de la fête.
        Des drapeaux seront donnés aux prestataires participants à la fête.
        Les banderoles seront mises en place aux entrées du port.

· Le plan média sera le suivant :
- Quinze jours sur NRJ/CHERI FM/FESTIVAL
- Annonces presse dans le JIR
- Affiches 4*3 sur Saint-Paul et Saint-Gilles
- Facebook
- Site Internet de l’Office de Tourisme de Saint-Paul

· Il y aura aussi d’autres supports de communication par rapport au Zot Movie Festival, dont l’Office est partenaire (JIR+TELEMAG+INTERNET)

· Le jeu :
- Jeu en partenariat avec le JIR
- Le principe: les participants à la Fête de La Mer passent chez le plus de prestataires et il y aura des lots à gagner.

L’Office a décidé de ne pas faire la brocante de la mer, cette année, elle sera programmée pour l’année prochaine.
Nous avons pu avoir des propositions des prestataires présents, qui sont énumérées ci-dessous :

Propositions des prestataires présents :

- La BNO:Proposera du kayak et de la voile gratuitement sur les deux jours. Pour ce genre de manifestation, il a besoin de renforcer ses équipes de moniteurs, et il souhaite savoir qui payera la facture.

- La CNO : Le club se situe à la Saline et n’est pas ouvert le dimanche ; il pourra proposer des initiations de planche à voile à La Saline. L’Office communiquera alors sur ce dernier point.

- BLACK MARLIN TOUR : Propose d’organiser un concours de pêche au gros uniquement en ½ journée sur les deux jours. Les départs se feront à 06h et les retours vers 12h30/13h avec la pesée des poissons.

- RUN AVENTURES : Fera des tarifs préférentiels sur les réservations effectuées sur le week-end et valable jusqu’à la fin de l’année, sur l’ensemble des activités que sa société propose.Il souhaite faire également une animation wave-ski sur la plage des Brisants sur un créneau horaire bien précis.

- LA COMPAGNIE DES PIRATES: A soulevé la question de son emplacement pour accueillir les enfants dans les meilleures conditions, Mr Moutama a proposé qu’il se mette près du Bar de La Marine, près de l’îlot central, mais ce point reste à aborder avec le maitre de port.
Mr Hamon souhaite savoir si l’Office peut mettre en place avec le programme, le plan du port de plaisance avec les emplacements de chaque prestataire participant à la fête.

Nous n’avons pas déterminé de date pour une prochaine réunion.

Si vous souhaitez participer à la Fête de la Mer, remplissez la fiche « propositions » et renvoyer la moi avant le 13 septembre ! Pour ceux qui ont déjà transmis leurs offres, veuillez confirmer votre proposition en cochant les cases correspondantes.
Cette manifestation est pensée pour vous et ne pourra se faire qu’avec vous ! Bien cordialement,

Kelly KONDOKI
Office de Tourisme de Saint-Paul

Bonjour à tous,
L’Office de Tourisme de Saint-Paul vous remercie pour votre participation, et surtout d’avoir contribué à la réussite de cette 2ème édition de la Fête de la Mer !
A l’année prochaine !
Très cordialement,
                             Kelly KONDOKI

Responsable Qualité et Evènementiels
Portable: 0692 95 84 86
Office de Tourisme de Saint-Paul
1 Place Paul Julius Bénard - Galerie Amandine - 97434 Saint-Gilles-les-Bains
Téléphone: 0 810 797 797
Télécopie: 0262 55 01 02
www.saintpaul-lareunion.com
Horaires d'ouverture : Tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h        

Clicanoo.com - publié le 6 octobre 2010 - La mer en fête et en images

“Toutes les activités nautiques qu’offre la Réunion se pratiquent sur la commune de Saint-Paul, exceptées les activités en eaux vives. Le but de cette manifestation, c’est de les rendre accessibles à tous” : voilà le crédo de cette Fête de la mer, nouvelle mouture qui se déroulera les 16 et 17 octobre prochains Une première fête de la mer avait eu lieu sur le port de Saint-Gilles en juin 2008 pour coller à l’agenda national. Mais la météo, souvent défavorable à cette période de l’année, avait quelque peu gâché les festivités. C’est donc désormais en fin d’hiver que la capitale de l’Ouest a choisi de célébrer l’océan. Les 16 et 17 octobre prochains donc, tout ce que le monde de la mer saint-paulois compte de prestataires et autres associations feront en sorte de promouvoir leurs activités. Gratuitement ou à des tarifs avantageux selon les cas. Des sorties sur l’eau essentiellement avec la Compagnie des pirates, le Grand Bleu ou les plus modestes visiobulles. À coup de palmes dans le sentier sous-marin, à moteur en jet ski, à la voile et même à la rame en kayak, wave ski ou surf. Autour de ces activités d’initiation et de découverte, l’office de tourisme a concocté un programme d’animations sur les deux jours. Démonstrations de sauvetages en mer, exposition de peintures, dégustations culinaires, divers jeux grand public et autres ateliers de maquillage ou de recyclage des déchets. Une série de concerts également avec Batker, Kozman Ti Dalon, Zion light, Ferblanc Steelband et Nostalgie (années 60).

ZOT MOVIE FESTIVAL SUR LA PLAGE DES BRISANTS       voir la video

Pour la première fois, la zone de Boucan est associée à la fête avec là encore diverses animations, vide-grenier, compétition de surf et même un défilé de mode sur la plage (les mauvaises langues diront que le défilé y est permanent…). Dimanche, la circulation y sera d’ailleurs entièrement piétonne sur le front de mer. Pour la première fois également, la fête de la mer s’associe cette année à la troisième édition du Zot Movie Festival. Rendez-vous traditionnel désormais sur la plage des Brisants, la manifestation attirera encore les amateurs de vidéos de sport extrême. Deux catégories comme l’an dernier, sports de glisse et sports de plein nature. La sélection est encore semble-t-il montée d’un cran selon les organisateurs. Quelques pépites réservées aux 4 000 visiteurs attendus pour la projection des films à partir de 20 heures sur un écran de 240 m2, ambiance garantie. Là aussi plusieurs spectacles sont au programme avec le collectif Ker Faya, le groupe Le pain des fous et une troupe de danse africaine accompagnée par des cracheurs de feu. À ne pas rater également au coucher du soleil des sauts en base jump depuis un hélicoptère, juste au-dessus de la plage. Un programme dense donc pour ce week-end intercalé dans les vacances scolaires. Les organisateurs ont désormais les yeux rivés vers le ciel et espèrent que la météo ne viendra pas, une fois encore, gâcher la fête. R. Lt.

Le 12 octobre 2010 - La gendarmerie de la Réunion nous confirme son accord pour la démo de sauvetage du 17 octobre 2010.

Par courrier rappelé en référence, vous sollicitez les services de la gendarmerie de la Réunion pour une démonstration de sauvetage en mer le dimanche 17 octobre 2010 à l'occasion de la fête de la mer à Saint-Gilles.
J'accède bien volontiers à votre demande. La section aérienne de la gendarmerie (SAG) accompagnée de militaires de la brigade nautique côtière (BNC) du Port procédera à une démonstration de sauvetage en nier sous réserve de l'emploi opérationnel du moment.
Je vous demande de bien vouloir prendre contact avec le chef d'escadron LEDOUX, commandant la SAG (tel : 02 62 93 55 97) afin de fixer les modalités pratiques précises d'organisation de cette manifestation.
Je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de ma considération distinguée.
Le colonel Philippe LE MOUËL

commandant la gendarmerie de la Réunion.

Le 13 octobre un mail de Kelly de l'ODT - Le compte-rendu de la dernière réunion ...

                                                 REUNION DE SECURITE FETE DE LA MER
Ordre du jour :
· Démonstration de percussion de canot de survie et le déplacement dans le port
· Démonstration de sauvetage en mer par la brigade nautique du SDIS
· Hélitreuillage par la gendarmerie nationale
· Les jeux de plage
· La fermeture de la rue qui longe Boucan Canot
· Les restaurateurs mettent leurs tables à l’extérieur

Les démonstrations par la SNSM et la brigade nautique du SDIS
Samedi 16/10 dans le port de plaisance
SNSM de 14h à 15h30
Percussion de canot de survie
Déplacement des canots de survie autour de l’ilot central – environ 5 canots

LE BALISAGE SE FERA A PARTIR DE 09H PAR LES MAITRES NAGEURS DES ROCHES NOIRES
Dans la zone des 300 mètres (plage des Roches Noires)
A partir de 16h – 17h –SDIS
Sauvetage d’une personne à partir de la plage
Sauvetage d’une personne au moyen d’un Jet Ski

Dimanche 17/10
           de 11h15 à 12h15 SDIS

Sauvetage d’une personne depuis la côte
Sauvetage d’une personne au moyen d’une embarcation de sauvetage côtier

          A 16h45
Hélitreuillage par la Gendarmerie Nationale
          De 16h00 à 16h30 :
Sauvetage d’une personne au moyen d’un Jet Ski
          A 17h15téléphoner au CROSS JUSTE AVANT LES TIRS
Tirs de fusée et de fumigènes par la SNSM sur la digue

Les jeux de plage aux Roches Noires et Boucan Canot
Le samedi et dimanche toutes la journée

Fermeture de la rue qui longe la plage de Boucan Canot
Le dimanche 17/10 de 07h à 22h
Depuis l’entrée par le Cap Lahoussaye et jusqu’au stop
Présence d’agents de sécurité aux barrières
Des laisser-passer ont été distribués aux riverains
Les restaurateurs mettent leurs tables à l’extérieur (2 rangées de 6 tables)
Les restaurateurs devront respecter la réglementation, qui est de servir les boissons dans des gobelets en plastiques et de ne pas mettre des couverts tranchants sur les tables à l’extérieur.
Un renforcement de la gendarmerie de la police municipale sur les différents sites

NUMEROS UTILES - FETE DE LA MER 16 ET 17 OCTOBRE 2010
Office de Tourisme de Saint-Paul     Kelly KONDOKI
                                                      Dominique PAYET
 0692 95 84 86
0692 61 82 63
Maitre de port de plaisance Mr Hoareau
06 92 31 36 70
Brigade Gendarmerie de Saint-Gilles    Lieutenant TURQUETIT
0262 24 40 47
Police Municipale                              Mr NIFAUT
0262 45 90 45
0692 91 09 26
0692 61 37 65
Brigade Nautique du SDIS                        Mr LEBON
0692 68 60 14
SNSM de Saint-Gilles                                      Mr GUIANVARCH
                                                                    Mr David MEGRET
06 92 76 20 91
0692 08 22 65
Responsable des Maîtres Nageurs                    Mr PESNEL
0692 61 33 49
0692 66 94 24
Maître-nageur pour le modélisme bateau           Mme LEFOUR
0692 14 74 75
Gardiennage/Sécurité - CRISTAL SECURITE       Mr VALENTIN
0692 03 44 44
CROSS
0262 43 43 43
ZOT MOVIE FESTIVAL                            Arnaud DARBON
                                                              Nicolas DANTEC
0692 12 98 61
0693 93 66 33

Clicanoo.com - publié le 16 octobre 2010 - Week-end animé avec activités nautiques et cinéma

Avis aux passionnés de sports extrêmes ! Le village du Zot movie festival investit la plage des Brisants tout le week-end. Moment-phare de la manifestation, ce soir à 20 h, les projections vidéo d’amateurs et professionnels suivies de la remise des prix. L’organisation attend pas moins de 4 000 fans. Ce week-end, c’est également la fête de la mer à Saint-Gilles. Les activités nautiques sous toutes leurs formes seront à l’honneur. Tout ce que le monde de la mer saint-paulois compte de prestataires et autres associations pourront promouvoir leurs activités. Gratuitement ou à des tarifs avantageux selon les cas. Au programme : sorties sur l’eau essentiellement avec la Compagnie des pirates, le Grand Bleu ou les plus modestes visiobulles, à coup de palmes dans le sentier sous-marin, à moteur en jet ski, à la voile et même à la rame en kayak, wave-ski ou surf. Autant de démonstrations accompagnées d’animations concoctées par l’Office de tourisme de Saint-Paul : démonstrations de sauvetages en mer, exposition de peintures, dégustations culinaires, divers jeux grand public et autres ateliers de maquillage ou de recyclage des déchets. Du bon son viendra agrémenter le tout. Sont programmés Batker, Kozman Ti Dalon, Zion light, Ferblanc Steelband et Nostalgie (années 60).

Clicanoo.com - publié le 17 octobre 2010 - Le plein d’activités nautiques

SAINT-GILLES-LES-BAINS. Sorties en bateau, initiation aux activités nautiques, animations musicales... la zone balnéaire vit depuis hier au rythme de la fête de la mer, concoctée par l’office du tourisme de Saint-Paul en association avec les professionnels du secteur. Avis aux amateurs, les activités se poursuivent aujourd’hui, à Boucan Canot et sur le port de Saint-Gilles. Hier soir, plus de 2000 personnes ont assisté aux projections des vidéos du Zot movie festival, sur la plage des Brisants.

# Clicanoo.com
Clicanoo.com - publié le 18 octobre 2010 - 2 500 spectateurs au Zot movie festival

Succès populaire pour la 2e édition de la fête de mer et la 3e cuvée du Zot movie festival, qui se sont déroulées ce week-end à Saint-Gilles.
De belles images de glisse, pieds dans le sable, la tête sous les étoiles. Le concept fait mouche. Ils étaient près de 2 500 à assister au Zot movie festival, samedi soir, sur la plage des Brisants. “Plus de monde que l’an dernier”, selon les organisateurs, qui se félicitent du succès de leur événement, dédié à l’émergence de jeunes vidéastes de talent. Quinze films étaient en compétition dans deux catégories (terre et mer). Sept réalisateurs ont été primés. “Au-delà de la qualité artistique, nous avons voulu récompenser des films scénarisés qui proposaient de belles histoires”, explique Michel Vincent, le président du jury. Dans la catégorie sport de glisse aquatique, le prix du meilleur film est revenu à Erwan Abdourazakou, pour “Karma”, œuvre mettant en valeur les riders locaux et les paysages du littoral. “Son film est juste parfait au niveau technique. Une BO redoutable, un gros travail sur l’image, rien à redire”, salue Michel Vincent.

Dans la catégorie sport de terre, le jury a été séduit par “Outlow”, de Fabrice Schnoller, ballet virtuel entre un plongeur et une baleine. Tandis que la récompense de la meilleure réalisation professionnelle est allée au seul film en lice de la catégorie : “Presse Pause” de Yann Mourrier. “Chaque année, la qualité des films en compétition s’améliore, note Michel Vincent. On regrette toutefois de ne pas en avoir eu davantage”. Satisfaction également du côté des animations proposées dans le cadre de la fête de la mer. “Les prestataires sont contents, les sorties en mer ont bien fonctionné, et les concerts ont plu”, constatait hier soir Dominique Payet, la directrice de l’office de tourisme de Saint-Paul. Si la journée de samedi a été perturbée par une météo maussade, celle d’hier a fait le plein de curieux, notamment à Boucan Canot, théâtre d’un joli défilé de mode. Badauds et restaurateurs ont apprécié d’avoir accès à une esplanade totalement piétonne pour l’occasion. Un aménagement qui mérite d’être pérennisé. V.B.

le 21 octobre 2010 - Un mail de Kelly        Bonjour, - l’Office de Tourisme de Saint-Paul vous invite à une réunion de débriefing sur la Fête de la Mer , le mercredi 27 octobre à 18h15 à l’Office. Très cordialement,

Le 11 octobre 2010
Hier, dimanche, une "Messe des Pêcheurs 2010" très réussie. Merci Guylain de te décarcasser. Merci à tous ceux qui nous ont aidé. Merci de votre présence et de votre enthousiasme.

Quelques photos dispo sur demande

Le Quotidien le 11 octobre 2010 - Une cérémonie en hommage aux disparus -
        Hier, la messe des pêcheurs a rassemblé près de deux mille fidèles à l'église de Saint-Gilles. La cérémonie s'est poursuivie avec la procession de la Vierge Marie et le jet des gerbes de fleurs en mer en hommage aux disparus.

        Hier à Saint-Gilles, la messe des pêcheurs, en hommage aux disparus en mer, a pris une dimension particulière. En ef-
fet, tout le monde avait à l'esprit la disparition de Wiffiried Ranaivo la veille dans le lagon. Disparition qui a tenu éloigné des cérémonies les sauveteurs encore à sa recherche. Près de deux mille personnes se pres saient en ce dimanche matin dans l'église qui surplombe le port, avant de suivre la procession organisée par l'Association des amodiataires du port de Saint-Gilles-les-Bains et de la parroisse du même lieu.
                                                                               Bénédiction
        A l'issue de la célébration, pendant laquelle ont été bénis des objets emblématiques de marins (canne à pêche, filet, gilet de sauvetage, grappin), apportés jusqu'à l'autel par leurs utilisateurs (pompiers, sauveteurs, pêcheurs...), les fidèles se sont dirigés en procession jusqu'à l'embarcadère du Grand Bleu. Le cortège était ouvert par les officiants, portant une statue de la Vierge Marie. Suivaient les groupes d'enfants, tout de blanc vêtus, avec chacun une éfigie de la Vierge représentant les quartiers de Saint-Gilles.
       Chaque vierge était embarquée dans des chaloupes différentes, avec les bouquets qui seront jetés à la mer en hommage aux disparus. Les invités, parmi lesquels de nombreux candidats aux prochaines cantonales, avaient pris place à bord des deux vedettes du Grand Bleu, afin de suivre la cérémonie. Pendant ce temps, les fidèles avaient pris place sur les marches et le pont qui jouxtent l'aquarium, récitaient des «]e vous salue Marie » et entonnaient des chants à la gloire de la mère de ]ésus sous la houlette d'un guitariste. Après que les gerbes de fleurs aient été jetées à l'eau, eu lieu la bénédiction des embarcations par l'aumônier des gens de la mer, notamment le tout nouveau semi-rigide des pompiers. Puis tout le monde a été convié au vin d'honneur avec les pêcheurs et la paroisse en bas de l'église, au pied de la petite chapelle. PhN

Clicanoo.com - publié le 11 octobre 2010 - 2000 fidèles pour l’hommage aux disparus en mer
Comme chaque année, l’église de Saint-Gilles a débordé de fidèles hier matin à l’occasion de la messe en hommage aux disparus en mer. Près de 2000 personnes réunies avant la traditionnelle procession en mer.

         C’est devenu un rendez-vous incontournable pour tout ce que Saint-Gilles et la Réunion comptent d’amoureux de la mer. La messe en hommage aux marins disparus a réuni hier près de 2000 fidèles dans l’église juste au-dessus du port. Aux commande de l’office : l’aumônier de la mer, le père Elias qui a comme chaque année symboliquement béni les outils des gens de mer, filet de pêche, ancre, gilet de sauvetage etc... Après plus d’une heure et demi de messe, l’assemblée a quitté la nef pour une première procession autour du port avant de se rassembler sur les grands escaliers qui jouxtent l’aquarium. Là, le public a accompagné en musique le départ des bateaux en mer. Vingt-cinq embarcations au total et des dizaines de bouquets de fleurs jetés en souvenir. Après avoir tourné une vingtaine de minutes en cercle face aux Roches Noires, les bateaux ont rejoint un à un le port pour une bénédiction donnée devant le quai depuis le toit du Grand Bleu. Les bateaux des différentes institutions présentes sont passés sous les applaudissements de la foule. La cellule nautique des pompiers (sur son nouveau bateau : voir par ailleurs), celle de la gendarmerie, l’embarcation du parc marin ou la vedette de la SNSM.
                                                   "Célébrer leur mémoire"
         
Une foule considérable une heure encore après la fin de l’office, signe d’un attachement certain des saint-gillois à leurs marins. A l’image de Sylvain venu de la Saline les bains, avec des amis. "Beaucoup de familles ont perdu des proches en mer. Je viens chaque année, c’est important de venir célébrer leur mémoire". Lionel, lui n’en est pas à sa première édition. "C’est bien de venir rendre cet hommage. Je me souviens dans l’ancien temps, avant la construction du port, on faisait ça aux Roches Noires. C’est tombé un peu dans l’oubli et depuis quelques années, c’est revenu". C’est en effet sous l’impulsion de l’association des amodiataires du port de Saint-Gilles que la manifestation a retrouvé des couleurs. Son président Guylain Moutama paraissait hier plutôt satisfait du travail accompli, excepté quelques imprévus. Un président cependant déjà tourné vers l’organisation de la fête de la mer qui animera pendant deux jours le port de Saint-Gilles ce week-end. Concerts, démonstrations de sauvetage, activités nautiques : plusieurs milliers de visiteurs sont attendus sur les pontons saint-gillois et sur l’esplanade des roches noires. R. Lt.

le 10 octobre 2010 - Voici le courrier que Guylain adresse à Madame la Députée Maire de Saint-Paul ...

Association des Amodiataires du Port de Saint-Gilles-les-Bains
St Gilles les Bains
Le 10 octobre 2010

A l’attention de Madame la Députée Maire de St Paul -
Madame,
Je me permets de vous écrire aujourd’hui pour vous transmettre mon mécontentement et celui des membres de notre association par rapport aux dysfonctionnements dont nous sommes victimes de la part de certains de vos services.
L’Association des Amodiataires du Port de Saint-Gilles-les-Bains, l’AAPSGB, est présente sur la commune de Saint-Paul et œuvre grâce à l’action bénévole de tous ses adhérents. Nous sommes tous bénévoles. Nous sommes déçus par les récentes promesses sans suite de certains services de la mairie de Saint-Paul.
Nos interventions, notre nom, le fait d’œuvrer dans le milieu de la mer sont-ils une gène pour certains?
Depuis que nous nous adressons à la municipalité ce n’est pas la première fois que nous nous heurtons à un mur. Il en était de même avec l’ancienne municipalité et nous constatons encore une fois que rien n’a évolué. Des promesses, encore des promesses et puis plus rien, la désorganisation au bout du compte.
Nous nous posons des questions. Nous ne pensons pas que vous nous reprochiez d’être des gens de la mer, cela n’aurait aucun sens. Par contre, quand nous sommes à la barre de nos magnifiques bateaux nul doute que certains nous voient comme des nantis, des « gros ZOZOS » , surtout les pêcheurs en canote !!!
Notre Association n’a jamais demandé de subvention ni à la commune, ni à la Région, ni au Conseil Général, ni à qui que ce soit. Ce souci de rester indépendant et libre gène-t-il quelqu’un à la mairie ? Toutes les manifestations, rencontres où fêtes que nous organisons , le sont grâce à quelques sponsors fidèles et solides. On sait qu’on peut compter sur eux comme sur des gens de la mer, pourrait-on dire si on n’avait pas peur que cette remarque soit interprétée à l’envers. Comme se fait-il que notre commune que nous tenons en haute estime ne nous retourne pas un peu de ce respect ? Nous sommes fiers d’affirmer que nous représentons St Paul dans toutes les rencontres qui ont un lien avec la mer. On a trop dit que les Réunionnais tournaient le dos à la mer, nous ne voulons plus entendre ça.
Le plus fort c’est qu’au fil du temps nous constatons avec plaisir que nos contacts se normalisent et deviennent riches avec la plupart des institutions, organismes, services de l’état ou associations diverses, nos partenaires. Nous en venons à la conclusion que nous sommes plus considérés par eux que par notre propre commune. Des gens que nous avons élus. Un comble !
Nous sommes des St Paulois, nous payons nos impôts sur cette commune pour la plupart d’entre nous. Nous savons qu’une collaboration avec les instances et les services municipaux est essentielle. Rien ne peut fonctionner sans ce préalable.
Au début du mois de mars, pour le Forum des Métiers de la Mer, on nous a promis une logistique … Ho, pas grand chose, une dizaine de tentes d’exposition, quelques tables et chaises. Nous y comptions et nous attendions en toute confiance. Bilan : au dernier moment il a fallu se « décarcasser » à droite et à gauche pour se faire prêter le matériel. Nous avons accusé le coup mais en toute bonne logique nous vous avons accordé le bénéfice du doute, pensant qu’un dysfonctionnement de dernière minute avait perturbé une organisation peut-être un peu tardive….
A la Messe des Pêcheurs, dimanche 10 octobre, les circonstances sont identiques. On a besoin de quelques tentes pour abriter les tables sur lesquelles on va disposer de quoi offrir un apéritif à 300 ou 400 personnes. On s’est encore débrouillé pour que tout soit prêt à temps, nous sommes rodés maintenant. Pourtant un doute se fait jour. Guylain MOUTAMA, le principal organisateur de cet événement a « poireauté » tout samedi après-midi sans rien voir venir. Pas un coup de fil, rien. Les tentes sont portant retenues … Oui, elles arrivent bien dimanche en fin de matinée alors que nous avons déjà réagi et trouvé une solution de rechange. Comment voulez-vous qu’on garde son calme dans cette situation ? Comme voulez-vous qu’on ne prenne pas cela comme un manque de respect ? Comment voulez-vous que nous ne pensions pas que M.MELIN, l’adjoint de Saint Gilles soit un des responsables de ce manque de considération. Qui n’a pas pensé : « En voilà encore un qui vient se faire voir pour préparer les prochaines élections ». Hé bien c’est loupé, encore une fois on comptait sur vous et on est déçu.
Les personnes à qui nous racontons nos aléas de parcours ont des propos très durs. Ils n’hésitent pas à employer des mots comme incompétence, « je m’enfoutisme » … En tout cas tous sont unanimes pour signaler la grave désorganisation des services municipaux. Les compétences débordent les unes sur les autres et au final on ne sait plus qui fait quoi. Sans parler du sentiment latent qu’à la mairie pas une personne ne semble savoir ce que c’est qu’un port ou un bateau.
On a même entendu cette phrase : « A la mairie, ils devraient venir voir un peu comment travaillent les associations et prendre des notes » . Oui, c’est excessif, nous ne sommes pas des modèles mais nous avons du respect pour vous car nous comptons sur vous. Nous faisons en sorte d’être suffisamment disponibles pour vous puissiez compter sur nous vous aussi. Comment , A quelle occasion ?
Dans le dossier de la Ravine St Gilles, on a demandé à la DIREN que la commune de St Paul soit présente pour la Charte des baleines. On a participé à la réunion des scooters des Mers avec les Affaires Maritimes pour la baie de St Paul. On a organisé le Forum des Métiers de la Mer, une première sur l’île en collaboration avec l’ODT de Saint Paul. On a participé au séminaire du Tourisme. On a aidé l’Office du Tourisme pour la Fête de la mer. On a participé à la réunion du débarcadère et on a redonné une seconde jeunesse à la Messe des Pêcheurs à St Gilles.
Nous continuerons à être présents sur Saint-Gilles madame la Députée Maire …
Espérant ne pas avoir abusé de votre temps je vous prie d’agréer Madame la députée Maire mes salutations respectueuses.

Le président de l’AAPSGB
                                                               

03/11/2010 - Ci-dessous, la réponse de la mairie ...

copie

Direction Générale des Services - Tel : 02 62 45 90 17 - Fax : 02 62 45 90 64
E-Mail : dgs@mairie-saintpaul.fr

 

OBJET : Logistique — Doléances - Réf. : Votre lettre du 21 Octobre 2010
Monsieur le Président,
Nous accusons réception de votre courrier en date du 10 Octobre 2010 nous informant de votre mécontentement qui serait lié à certains dysfonctionnements de nos services ainsi qu'à des promesses qui n'auraient pas été tenues.
Nous prenons note de vos remarques et de votre ressentiment.
Concernant la livraison de la logistique à l'occasion de la messe des pêcheurs qui s'est tenue le dimanche 10 Octobre 2010 et après un échange avec nos services, nous reconnaissons qu'il y a eu des difficultés.
Le Directeur Général des Services se tient à votre disposition pour une éventuelle rencontre afin de discuter de ces problèmes et étudier les procédures adéquates tendant à améliorer notre coopération.
Nous vous demandons donc de vous rapprocher de son secrétariat (tél : 02.62.45.90.17.) pour convenir d'un rendez-vous.
Veuillez agréer, Monsieur le Président, nos salutations distinguées.

L'AAPSGB a choisi la date du 27 novembre 2010 pour organiser sa journée
" Mette nout peche ensamb "

MATIN sortie pêche
Au retour récupération des dons ( ... )

Merci à Gilbert pour le gros morceau de marlin ... Sympa !
16h rassemblement / installation / préparation poisson / barbecues
Merci à ceux ( toujours les mêmes ) qui sont venus donner un coup de main pour le découpage du poisson et l'installation
19h - soirée grillades
Merci à ceux ( toujours les mêmes ) qui sont venus donner un coup de main pour les grillades.
Merci à Vivien le roi de la sauce poisson !

Merci à tous ceux qui ont participé à cette soirée bien sympathique.
Merci à tous les membres de la paroisse qui ont répondu présent. Oui, on refera ...


Où sont passées les bouées ? QUI SAIT QUELQUE CHOSE ?
Le 14/12/2010 mail de Philippe B "Bonsoir Alain. Tu es peut-être au courant mais j'ai pu constater ce matin en allant vers le sud ( Souris Chaude ) que la dernière bouée BGP3 avait disparue !!! Bravo encore pour tout le travail nécessaire à la tenue de ton site. A+. Philippe d'AMBALABA.


Rappel : Clicanoo.com - publié le 23 octobre 2010 - La moitié des balises en mer décrochée
Installées il y a moins d’un an, les balises flottantes censées délimiter la réserve marine hors lagon se décrochent tour à tour. Il n’en reste plus que 12 sur les 26 installées. La protection des sanctuaires devient délicate.
Il devient de plus en plus difficile d’identifier le périmètre de la réserve marine au large de la côte ouest. En 2009 pourtant, 26 bouées flottantes avaient été installées par la Diren à grands frais (plusieurs centaines de milliers d’euros). Sauf que le système d’attache n’est visiblement pas au point puisque 14 d’entre elles se sont déjà décrochées avant d’être tractées jusqu’au port-ouest. On se souvient qu’en août dernier, la fragilité de ces structures avait été mise en évidence à l’occasion du naufrage de trois plongeurs intervenus pour réparer l’une d’entre-elles à l’Etang Salé. Lestés par un corps-mort de 5 tonnes immergé par 15 à 50 mètres de fond, ces pylônes jaunes de 3 à 5 mètres de hauteur résistent en théorie aux mers les plus fortes à travers le monde. Sauf dans nos eaux et sur certaines côtes norvégiennes à cause de courants changeants, de houles spécifiques de vents contraires qui déstabilisent les systèmes d’accroche. Les mauvaises langues rappelleront néanmoins que des études avaient été engagées par la Diren avant leur mise en place. La Diren que nous n’avons pas réussi à joindre hier mais qui selon nos informations a déjà lancé un appel d’offres pour remplacer les bouées défectueuses.
                                                               Difficile de verbaliser
En attendant, ce sont les éco-gardes de la réserve qui jouent les vigies pour éviter que les plots jaunes ne partent à la dérive percuter un bateau ou s’échouer avec fracas sur la barrière de corail. Un véritable sacerdoce d’autant que l’absence de bouées dans de vastes espaces rend la surveillance compliquée pour les gardes. Certaines embarcations s’aventurent involontairement dans les sanctuaires et les braconniers de mauvaise foi plaident l’absence de signalisation lorsqu’ils sont interpellés en flagrant délit. Les éco-gardes comme les gendarmes de la brigade nautique sont moins à même de verbaliser les contrevenants. C’est donc la protection de la réserve qui est compromise par ces installations inadaptées. Sans compter que de nombreux actes de vandalisme ont déjà largement amputé le dispositif de signalisation à terre. À l’image du littoral saint-leusien où 13 des 15 panneaux d’information ont été détruits. La Diren ne transmettra l’intégralité de cette compétence au GIP de la Réserve seulement lorsque le dispositif sera en place et stable. Il semble qu’il y ait désormais urgence. R. Lt.


le 16 décembre 2010 - Selon Yannick C ( Réserve Marine de la Réunion ) contacté hier par téléphone, la réinstallation des bouées devrait commencer autour du 15 janvier 2011.    

MESSAGE AUX MEMBRES DU CA de l'AAPSGB     ( voir qui )

Vous êtes cordialement invités à la réunion du CA le
jeudi 16 décembre à 17H près de la capitainerie Ordre du jour:
1.Préparation de l' AG
2. Questions diverses
Gérard MICHEL ( secrétaire AAPSGB ) 

Le 17 décembre 2010 - La réunion a bien eu lieu au Grand Large.
J.D. AYE, O. DELVECHIO, A. LOUBET, G. MICHEL, G. MOUTAMA, J. SOLESSE et J. SOULARD étaient présents.
Quelques remarques :
Le bilan des activités a mis en évidence la richesse, la densité et la variété de nos interventions au cours de l'année 2010. Un tour d'horizon semblable sera à l'ordre du jour de la prochaine AG qui se tiendra en février 2011.
Une décision : relancer sans tarder les services de la mairie pour que le débouchage de la ravine leur soit rappelé puisque c'est de leur compétence, paraît-il !
Une explication : Le projet de charte graphique et signalétique qui a fait l'objet de réunions en mars 2010 a été mis en sommeil car plusieurs organismes n'avaient pas été consultés ... Jaloux !
Et le débarcadère de Saint- Paul ? On attend des budgets européens, dawar !
Il paraît que le site a été inscrit dans la catégorie des ouvrages urbains. Ceux qui n'ont pas de bateau urbain tant pis pour eux.
Un gros regret : La mairie de Saint-Paul a foiré la presque totalité de ses promesses, mais ça peut encore s'arranger; on y croit !
Une idée : Il faut acheter des tentes d'exposition pour être équipés ( Forums, expos, rencontres et autres ... ). On pourrait augmenter la cotisation de 2 / 3 euros et à raison de 60 adhérents par an on s'achètera une tente dans 10 / 12 ans !
Un reproche : l'AAPSGB n'avait pas à s'impliquer dans la "Fête de la Mer". Mais bon, notre président n'arrive pas à mettre une sourdine à son bon coeur ! Et c'est tant mieux !
Un coup de canon : Guylain est toujours décidé à laisser sa place de président ...

En préparation: Le renouvellement du CA ... Qui est candidat ?

Merci Dominique du Grand Large pour ton accueil toujours aussi amical et sympathique.

retour en haut de la page