La vie du port de St. Gilles en 2015

Clicanoo.re - publié le 13 janvier 2015 - 05h40 - A l’assaut du pêche-cavale
SAINT-GILLES-LES-BAINS

Les pêcheurs traditionnels se pressent par dizaines sur les quais du Port de Saint-Gilles pour taquiner le poisson de surface argenté, très apprécié en cuisine par les familles réunionnaises.
Calme plat, ou presque, sur le port de Saint-Gilles-les-Bains hier matin à l’heure de l’alerte pré-cyclonique. Pas d’effervescence particulière autour des bateaux, la plupart des plaisanciers ayant pris les précautions d’usage, depuis la veille, pour consolider les amarres. « On reste vigilant mais ça devrait aller vu la trajectoire de la dépression. Tant mieux, je n’avais pas envie de revivre les conséquences de Béjisa un an après », témoigne le patron d’une entreprise de location.
Pas d’effervescence mais une forte affluence de pêcheurs sur les quais. Pas du tout préoccupés par la menace cyclonique, des dizaines d’amateurs sont massés sur la darse, depuis l’aube, gaulettes dans la main, pour capturer les fameuses pêche-cavales.
De décembre à mars, pendant la saison chaude, ce petit poisson de la famille des carangues pullule en surface dans les ports, autour des bateaux. Une espèce qui finit généralement en friture dans les assiettes ou que d’autres utilisent comme appât pour la pêche au gros.
                                                 Interdit mais toléré
Présents depuis 4 heures du matin, Esteban, Germain, Pierre et leurs dalons de Saint-Paul enchaînent les les prises. Au moins 200 poissons dans les seaux. "Ça bek bien aujourd’hui. On va pouvoir partager un bon cari cyclone », se réjouit le groupe de jeunes. Patrick et sa compagne Marie-Rose sont venues du Port pour taquiner le poisson argenté. « I fé passe le temps. Mi espère ramène au moins une quinzaine de têtes pou cuisine un bon p’ti sauce ». En sauce ou en friture, le pêche-cavale régale de nombreuses familles réunionnaises. La tradition de cette pêche poulaire se perpétue au fil des générations malgré les restrictions en vigueur.
Théoriquement, un arrêté municipal interdit toute pêche sur les quais ou à bord des bateaux en stationnement. Pure forme, car en pratique, les autorités se gardent bien d’intervenir pour dissiper les rassemblements de pêcheurs tant que cette affluence n’entrave pas le fonctionnement de l’activité portuaire. Ce ballet des moulinets suscite en tout cas la curiosté des touristes, à l’image de cette famille caennaise. « Ils pêchent quoi, là ? Le pêche-cavale ? C'est bon ? On en trouve au restaurant ? ». Non monsieur, plus sûrement à la table de l’habitant, en toute simplicité.

                     V.B. 

Clicanoo.re - publié le 13 janvier 2015 - 06h00 - Digues à la mer dans l'Ouest
DANS L'OUEST

Presque pas de pluie, pas de vent, seulement un peu de houle. La région Ouest n'affichait pas vraiment de conditions cycloniques, hier, contrairement à ce que l'on pouvait craindre.
Seuls dégâts notables à déplorer suite aux coups de boutoir des vagues : la destruction de 5 à 10 mètres de digue sur le chantier des travaux préparatoires de la Route du littoral, à la Grande-Chaloupe et du côté de la Possession. Plusieurs tonnes d'enrochements sont parties à la mer. "Rien de catastrophique, relativise le maître d'ouvrage. D'autant que ce ne sont pas les structures définitives".
Pas de casse en revanche sur les grandes installations de chantier, comme la plateforme de sondage sous-marin, mises à l'abri depuis la semaine dernière au Port Est. "Cette première alerte va servir de répétition pour tester notre capacité de réaction face aux intempéries", commente Nicolas Morbé, directeur d'opération du projet NRL.
Du côté des ports de plaisance de Saint-Gilles-les-Bains et de la Pointe des Galets, les précautions d'usage ont également été prises dès le week-end pour renforcer les amarres des bateaux et mettre certains navires à l'abri. "On a pris les devants et fait le nécessaire bien en amont, sachant que certains propriétaires sont en vacances", indiquait Guylain Moutama, le représentant des amodiataires de Saint-Gilles.

Même si la trajectoire de Banzi ne semble plus menaçante pour notre département, les usagers portuaires redoutent les conséquences de fortes précipitations prévues en fin de semaine. Les pluies pouvant entraîner un débordement de la ravine saint-gilles, et donc un ensablement du port. Les opérations destinées à réduire le niveau du sable aux Roches-Noires remontent à fin novembre. Il serait opportun de les renouveler d'ici là, sous peine de mauvaises surprises.      V.B. re

Zinfos974.com - Mardi 27 Janvier 2015 - 17:21 - Accès et baignade interdits aux Roches noires
L'accès à la plage des Roches noires ainsi que la baignade sont interdits jusqu'à ce jeudi 19h, prévient la mairie de Saint-Paul.
Des travaux de pré-calibrage de la ravine Saint-Gilles sont entrepris pour éviter tout risque d'inondation et d'ensablement du port de plaisance.
  

photo : Imaz Press Réunion

Zinfos974.com - Lundi 9 Mars 2015 - 15:14 - Mise à l'abri périlleuse des petits bateaux dans la ravine Boucan - Les hommes à quai ont réussi à retenir les embarcations ficelées de cordage.                  la video
A Saint-Gilles, c'est la ravine Boucan qui mène la barque ! Les gérants de Captain’ Marmaille ont sauvé in extremis en fin de matinée leurs bateaux miniatures qui ravissent les enfants quand la ravine est praticable.
Grâce à un solide cordage et des bras musclés, les petites embarcations ont été dégagées. Il était temps. La ravine boucan ne cesse de gonfler après avoir fait sauter le cordon dunaire de la plage des Roches noires.
Les services municipaux sont intervenus au niveau de la Ravine Saint-Gilles et ont fait le nécessaire pour ouvrir le cordon dunaire dimanche à 21h. La houle de la nuit a visiblement ramené du sable et a obstrué partiellement l'embouchure. Ce matin, un engin de la mairie a de nouveau été déplacé sur le site, mais sans intervenir. La force des flots de la ravine avait déjà fait sauter le cordon dunaire.

Mon commentaire : Captain Marmaille dans le ravine St Gilles, pas la ravine Boucan.

Orange Réunion - Source : www.ipreunion.com - Publié le 09/03/2015 à 10h40 - Saint-Paul - Un vraquier en panne mis en sécurité par deux remorqueurs
Bateau Saint-Paul

Alors que la mer est déchaînée sur le littoral saint-paulois, un bateau a été aperçu tanguant fortement ce lundi 9 mars 2015. Il s’agit d’un vraquier venu charger du sucre au silo sucrier du Port-Ouest. Victime d’une panne, il a dû être mis en sécurité par deux remorqueurs.
Ce bateau de taille assez importante a inquiété les badauds venus observer la houle sur le front de mer de Saint-Paul. Le navire semblait en effet fortement ballotté par les vagues. Mais d’après le CROSS, "il a toujours été en sécurité et n’est pas en difficulté".
Ce vraquier nommé le "Finess" était venu charger du sucre au silo sucrier du Port-Ouest. Au mouillage depuis trois jours, il a dû s’éloigner en raison des conditions météorologiques mais a été victime d’une panne. C’est pourquoi il a été pris en charge par deux remorqueurs du Grand Port maritime, d’une puissance de traction de 65 tonnes chacun. Le navire a ainsi pu être retiré de la zone de mouillage et mis en sécurité.
Le "Finess" doit désormais attendre une fenêtre météo favorable pour rentrer dans un premier temps au Port-Est, avant de rejoindre le Port-Ouest quand les conditions le permettront pour effectuer son chargement.

Zinfos974.com - Lundi 9 Mars 2015 - 11:34 -La ravine Boucan en crue, le cordon dunaire de la ravine St-Gilles endommagé
Comme de nombreux autres radiers et ravines, la ravine de Boucan Canot à Saint-Gilles est en crue, en raison des fortes pluies qui inondent toute l’île.
L’internaute qui a filmé la crue précise que "le pont est fermé et qu’il n’y aucune possibilité d’aller à Saint-Gilles, à moins de passer par Saint-Paul". Il souhaite également "bon courage à tous ceux qui doivent se rendre au travail ce lundi".
                  Les flots ont fait sauter le cordon dunaire
La mairie de Saint-Paul informe par ailleurs dans un communiqué que les services municipaux sont intervenus au niveau de la Ravine Saint-Gilles et ont fait le nécessaire pour ouvrir le cordon dunaire déjà hier dimanche à 21h, l'eau de la ravine s'écoulait normalement.
Mais la houle de la nuit a visiblement ramené du sable et obstrue partiellement l'embouchure. Ce matin un engin de la mairie a de nouveau été déplacé sur le site mais sans intervenir. La force des flots de la ravine avait déjà fait sauter le cordon dunaire.
L'engin restera sur place afin de rouvrir la ravine en cas de nécessité. Les services municipaux restent mobilisés et mettent tout en œuvre pour éviter des désagréments à ce niveau de Saint-Gilles. Par ailleurs, les agents municipaux ont procédé dimanche après midi vers 16h à l'ouverture de l'embouchure de l'étang de St-Paul ainsi que l'exutoire du canal St-Charles.

Mon commentaire : Les flots n'ont ni endommagé, ni fait sauter le cordon dunaire: les flots ont recréé le cordon dunaire ou rebouché l'estuaire de la ravine.